* BOUCHON DE CÉRUMEN *

Mots-clés : Bouchon de cérumen, cérumen, gêne auditive, eau de mer, xylène, Dosoxygénée, Poire-médicale Salva, Audispray, DocuLyse, Cérulyse | Rédaction - Actualisation de cette page : 21 Juillet 2011

INDICES
légende
accumulation de cérumen (sorte de cire beige à marron) dans le fond de l'oreille, se traduisant par une diminution minime à significative des capacités auditives et par éventuellement une douleur, voire des bourdonnements d'oreille
ACTION
 l'automédication est possible uniquement quand les symptômes d'un bouchon de cérumen précédent, déjà établi par le médecin traitant, se reproduisent à l'identique, et sur les conseils du pharmacien de confiance, à proximité
 en cas de susceptibilité individuelle, pratiquer une hygiène auriculaire plus stricte de manière régulière, par des lavements de l'oreille avec une poire médicale (disponible en officine) et de l'eau tiède additionnée éventuellement d'un peu de Dosoxygénée ou de Mercryl
 dès l'apparition d'un bouchon (ne pas attendre), après avis du pharmacien, instiller ou vaporiser dans l'oreille à traiter une solution d'hygiène auriculaire
 en cas d'échec, à nouveau après avis du pharmacien, instiller dans l'oreille à traiter une solution de dissolution du cérumen (xylène)
PRÉVENTION se rappeler que les cotons tige ne doivent pas être utilisés pour nettoyer une autre partie de l'oreille que le pavillon externe (notamment, pas le conduit auditif, car leur rôle y est néfaste, en poussant et tassant le cérumen vers le fond) ;
se laver avec un gant et du savon quotidiennement le pavillon (extérieur de l'oreille) ;
éviter les liquides trop chauds ou trop froids brutalement à l'intérieur des oreilles
COMMENTAIRES attention (important), les produits d'automédication, qui visent à ramollir le bouchon de cérumen, ne peuvent être utilisés qu'une fois que le médecin traitant a vérifié l'intégrité du tympan et éliminé l'éventualité de la perforation du tympan (dans le cas contraire, il y aurait risque de destruction de l'oreille moyenne, et donc de surdité définitive) ;
à noter une idée fausse trop répandue : le cérumen ne sert à rien (au contraire, il lubrifie le conduit auditif et capture les impuretés, poussières, et bactéries)

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Dosoxygénée solution pour application locale (peroxyde d'hydrogène) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : appliquer la solution pure avec une compresse ou un morceau de coton, voire un coton tige    [MED] eau oxygénée (le produit mousse normalement au contact du sang et des sérosités) [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 5.5 €]
(16 unidoses, 5ml) : réserver aux plaies bénignes sans risques, compte tenu de son effet antiseptique un peu moindre ; jeter le produit après usage (usage unique)
[mise-à-jour-produit : 2011-03]
Poire-médicale Salva dispositif
ré-utilisable (polyéthylène)
Cooper : effectuer une pression complète sur la poire, plonger le col de poire dans le liquide tiède de lavement, relâcher progressivement la pression effectuée sur la poire pour permettre la montée du liquide de lavement, introduire le col de la poire au niveau du conduit auditif externe, presser délicatement la poire pour assurer la sortie du liquide, 1 fois par jour (au moins)    [ACL] appareillage-poire à lavement, à bout effilé, de petite dimension adaptée pour un lavage d'oreille ; également disponible en 35 ml (taille N2 au lieu de N4), un peu plus économique, mais un peu moins pratique [CTJ : 0.1 €. Prix std.: 6 €]
(1 unité, 65 ml) : ne pas oublier de tirer le pavillon de l'oreille vers le haut et l'arrière de l'oreille pour faciliter la projection de la solution d'eau avec antiseptique (Dosoxygénée, par exemple)
[mise-à-jour-produit : 2011-04]
Audispray spray (eau de mer aseptique) Diepharmex : pulvériser le produit dans le conduit auditif de chaque oreille, 2 à 3 fois par semaine (soit environ 1 jour sur 2)    [ACL] solution hypertonique à base d'eau de mer soumise à une filtration stérilisante et microbiologiquement contrôlée, naturelle, hypoallergique, qui dissout progressivement les excès de cérumen, pour une hygiène auriculaire apaisante et fréquente ; les oligo-éléments et les ions présents dans l'eau de mer, associés à l'hypertonicité de la solution, ont des propriétés biophysiques qui favorisent la dissociation et la désagrégation des particules grasses composant le cérumen ; également disponible en solution sans propulseur et avec pompe doseuse (gouttes auriculaires) sous le nom de Audispray Soft ; également disponible en présentations adaptées pour les plus petits (entre 3 et 6 ans) et les bébés (dans ces cas, ne pas pratiquer d'automédication sans l'avis d'un professionnel de santé et notamment demander conseil au pharmacien de confiance) [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 8.5 €]
(flacon pressurisé, 50 ml, soit 200 pulvérisations) : arrêter le produit et demander conseil au pharmacien de confiance quand une douleur aiguë est ressentie après utilisation (pas un léger picotement, ni une sensation de froid) ; ne pas utiliser en cas de vertiges, d'otites, de douleur, de corps étranger dans l'oreille, de perforation tympanique, chez les porteurs d'aérateurs trans-tympaniques et chez les personnes avec des antécédents chirurgicaux au niveau de l'oreille ; utiliser également le produit en prévention, comme nettoyage d'hygiène (même posologie) ; pour en savoir plus, voir Audispray Internet
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
DocuLyse spray (docusate) Quies : pulvériser 5 à 6 fois par jour, en cas de production excessive de cérumen, d'oreilles très grasses ou vraiment encombrées, et laisser agir pendant 15 à 30 minutes    [ACL] solution auriculaire, produit d'hygiène régulière, qui nettoie le conduit auditif et favorise l'élimination du cérumen ; formule non grasse qui ne se rince pas ; également disponible, un spray d'hygiène auriculaire, sous la dénomination DocuSpray [CTJ : 0.4 €. Prix std.: 5.5 €]
(flacon pressurisé, 30 ml) : rincer l'embout à l'eau chaude après chaque utilisation ; conserver à l'abri de la lumière et à une température inférieure à 30°C
[mise-à-jour-produit : 2011-04]
Cérulyse gouttes (xylène) Chauvin (Bausch & Lomb) : rapprocher la température du flacon de celle du corps (en le plaçant fermé quelques instants entre les mains avant l'emploi), pencher la tête sur le côté et instiller quelques gouttes de la solution dans l'oreille en gardant la tête inclinée pendant 10 minutes, puis procéder à un lavage de l'oreille    [MED] solution auriculaire huileuse, pour aider à l'extraction des bouchons de cérumen de l'oreille ; attention aux taches sur les vêtements [CTJ : 1.5 €. Prix std.: 7.5 €]
(flacon, 10 ml) : ne pas s'inquiéter en cas de légère sensation d'oreille bouchée, car un peu de solution subsiste souvent entre le bouchon de cérumen et le tympan (c'est normal) ; toujours faire vérifier l'absence de perforation du tympan de l'oreille par un professionnel (avant tout traitement)
[mise-à-jour-produit : 2011-07]

MISE EN GARDE : quand une diminution auditive apparaît suite à un bouchon de cérumen, consulter sans traîner le médecin traitant pour une prescription, après vérification appropriée

Actualisation: 21-Juillet-2011
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels