* BRÛLURES SUPERFICIELLES *
(sauf Coup-de-Soleil)

Mots-clés : Brûlures superficielles, sauf Coup-de-Soleil, rougeur, chaleur, premier degré, dexpanthénol, capryl, trolamine, oxacéprol, allantoïne, parachlorométacrésol, gaïazulène, acide tannique, hamamélis, phénazone, Bepanthen Spray Mousse, Bétadine Dermique Solution + Compresses, SeptivonSpray, Jonctum Cica, Biafine, Avibon Pommade, Cicaderma, Lamiderm, Cicatryl, H.E.C. Dermique et Nasale, Pansement Gel Cicatrisant Rapide | Rédaction - Actualisation de cette page : 24 Avril 2015

INDICES
légende
rougeur (après contact direct ou indirect avec une forte source de chaleur, comme par exemple, air très chaud, vapeur, eau bouillante, objet brûlant), située loin de toute zone sensible (par exemple, les yeux, la bouche, ou tout autre orifice naturel de l'organisme), superficielle (pas profonde), peu étendue, avec ou sans formation de cloque remplie de liquide (au maximum, la moitié de la taille de la paume de la main pour un adulte), avec éventuellement douleur vive localisée
ACTION
légende
 soulager (un peu) dans un premier temps, en refroidissant au plus vite (de quelques secondes à 3 minutes au plus après l'incident) la peau brûlée en la passant 5 minutes sous l'eau froide, sans appuyer, ou en appliquant un gel-mousse refroidisseur spécifique (ne pas tenter de percer la ou les cloques éventuelles)
 pour éviter des complications, une sur-infection et la déshydratation, désinfecter doucement la zone de la brûlure avec un antiseptique (voir aussi, Plaies, pour d'autres produits)
 appliquer un protecteur cutané d'action locale (pommade, crème), ou bien de la vaseline (ou lanoline, ou équivalent), éventuellement recouverte ou combinée à une compresse fixée par un sparadrap, ou bien un pansement hydrocolloïde qui forme un gel humide favorable à la régénération
 ne pas chercher à enlever les vêtements qui colleraient à la peau
 en cas de brûlure du 2ème degré superficielle douloureuse (peau sous-jacente à la cloque, rose foncée), la douleur aiguë associée éventuelle doit être contrôlée par un anti-douleur par voie générale (voir : Douleur générale), en attendant la consultation rapide du médecin traitant
 quand la brûlure superficielle ne cicatrise pas sous 10 jours ou bien, quand un signe de sur-infection apparaît (pansement souillé, fièvre, accroissement de la douleur), consulter le médecin traitant, sans tarder, après avis du pharmacien de confiance
PRÉVENTION rester concentré et attentif lors de la manipulation de liquides très chauds (huile, café, eau) ou d'un fer à repasser ou d'une plaque électrique ou d'un récipient passé au micro-ondes : la plupart des brûlures font suite à des accidents domestiques, dûs à l'inattention ; toujours réfléchir aux conséquences possibles pour les enfants lors de la manipulation d'une source de chaleur (distance, placement, stabilité, etc.)
COMMENTAIRES l'automédication ne concerne que les brûlures simples, au 1er degré (sans cloque) ou au 2ème degré superficiel (avec cloques limitées), qui guérissent spontanément en moins de 3 semaines et ne laissent pas de cicatrices ;
en revanche, les brûlures au 2ème degré profond (avec des cloques étendues et une atteinte significative du derme) requièrent la consultation médicale, voire l'urgence médicale, en raison des risques de survenue de surinfections et de possibles cicatrices ;
ne jamais appliquer d'alcool, ni d'eau oxygénée, ne jamais appliquer de lait, de beurre, d'huile, ni de dentifrice, ni tout autre produit domestique, sur une brûlure ;
le Coup de Soleil fait l'objet d'une rubrique spécifique, en tant que brûlure particulière qui requiert une stratégie différente pour la prévention et le traitement

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Bepanthen Spray Mousse spray (dexpanthénol, capryl) Bayer Santé Familiale : pulvériser la zone de peau brûlée à 5 cm de distance, jusqu'à ce qu'elle soit entièrement recouverte d'une fine couche de mousse blanche (ne pas masser), laisser agir quelques minutes jusqu'à ce que la mousse soit absorbée par la peau (recommencer si nécessaire)    [ACL] refroidisseur spécifique sous forme de nano-émulsion qui rafraîchit immédiatement la peau et calme la sensation d'irritation ; exerce une action hydratante ; sans parfum, sans conservateur et sans CFC (chlorofluorocarbures) ; à savoir : la disponibilité est devenue récemment aléatoire [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 12.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 75 ml) : bien agiter le flacon avant emploi ; ne jamais pulvériser dans la bouche, dans l'œil ou dans l'oreille, ni sur les muqueuses ou les plaies ouvertes ; se rappeler que Bepanthen est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2015-03]
Bétadine Dermique Solution + Compresses compresse imprégnée (povidone iodée) Meda Pharma : nettoyer la zone lésée et autour avec la solution pure ou diluée (jusqu'à 1 volume de solution pour 9 volumes d'eau), puis utiliser la compresse pré-imbibée de produit en application ou en tamponnement    [MED] antiseptique dérivé iodé, solution pour application locale ; donne une coloration brune à la peau qui s'élimine par un lavage à l'eau ; également disponible sous forme de solution à 10% en 10 unidoses de 5 ml (sans compresse), plus économique (mais il faut des compresses disponibles) et en flacon de 125 ml (remboursable si prescrit), très économique [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 5.5 €]
(6 sachets de compresse imprégnée) : éviter l'usage prolongé, notamment chez le grand enfant, sur les muqueuses et sur des surfaces étendues ou profondément lésées
[mise-à-jour-produit : 2015-04]
SeptivonSpray spray (chlorhexidine) Omega Pharma : pulvériser directement sur la zone lésée sans rincer, après nettoyage soigneux, 2 fois par jour    [MED] antiseptique d'action locale pour les zones lésées peu étendues ; incolore et ne pique pas ; à savoir : en parallèle, la marque SeptivonCare est focalisée sur des gels hydro-alcooliques, qui permettent de désinfecter les mains (ne pas confondre !) ; médicament présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 4.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 75 ml) : ne jamais pulvériser dans la bouche, dans l'œil ou dans l'oreille ; se rappeler que Septivon est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2013-07]
Jonctum Cica crème (oxacéprol) Sinclair Pharma : appliquer directement sur la zone lésée, après lavage et séchage soigneux, puis masser pour faire pénétrer, 1 à 2 fois par jour    [ACL] soin protecteur cutané des peaux irritées ou abîmées, comprenant un dérivé du collagène (dosé à 10%) en émulsion qui aide à la régénération de la peau (sans parfum) ; à noter que, depuis le Printemps 2010, le produit a changé de nom et a changé de statut avec la même composition, l'ancien nom (avec AMM) était Jonctum Crème ; attention, traînent sur Internet des informations sur le produit datant de 2007, qui n'ont plus aucune valeur (la formule du produit étant depuis 2010 différente) [CTJ : 1 €. Prix std.: 9.5 €]
(tube, 30 g) : ne pas «tartiner» la zone lésée, comme la rumeur (infondée) le laisse penser pour une meilleure efficacité ; se rappeler que Jonctum est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2012-04]
Biafine crème (trolamine) Johnson & Johnson Santé Beauté (J&J) : pulvériser largement une couche épaisse sur la zone à traitée (brûlée), 2 à 4 fois par jour, afin de maintenir toujours un excédent d'émulsion sur la lésion    [MED] protecteur cutané pour les brûlures du 1er ou 2ème degré (y compris, coups de soleil localisés) et toute autre plaie cutanée non infectée ; également disponible avec la même composition en tube non pressurisé, et, sous le nom de BiafineAct, comme émulsion protectrice et calmante, avec le statut de médicament, et présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.6 €. Prix std.: 6 €]
(flacon-pulvérisateur, 50 ml, avec pompe) : ne pas s'inquiéter en cas de rougeur, picotements et douleurs pendant les 10 minutes suivant les premières applications (réaction normale) ; recouvrir si besoin d'une compresse humidifiée et terminer le pansement sans comprimer (ne pas utiliser de pansement absorbant sec) ; pour bénéficier d'un meilleur rapport qualité/prix, demander au pharmacien les avantages et inconvénients des génériques
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Avibon Pommade pommade (polysorbate, vit. A, lanoline) Sanofi-Aventis : appliquer une noisette de produit, en massant légèrement pour faciliter la pénétration, 2 ou 3 fois par jour    [MED] topique protecteur à la vitamine A, assez gras, pour les dermites irritatives, et les irritations de la peau [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 7 €]
(tube, 30g) : bien nettoyer la peau à l'eau savonneuse, puis sécher avant d'appliquer ; ne pas utiliser en même temps ou après un antiseptique local
[mise-à-jour-produit : 2015-03]
Cicaderma pommade (Calendula officinalis, Hypericum perforatum, Achillea millefolium, Ledum palustre, vaseline) Boiron : appliquer une noisette de produit, en massant légèrement pour faciliter la pénétration, 2 ou 3 fois par jour    [MED] pommade protectrice et calmante (à base de vaseline et de plantes) [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 6.5 €]
(tube, 30g) : ne pas exposer les zones traitées aux rayons ultraviolets (soleil, lampe à bronzer), car risque de réactions cutanées ; ne pas utiliser en cas de brûlure par coupr de soleil
[mise-à-jour-produit : 2015-04]
Lamiderm émulsion (trolamine) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : appliquer une couche épaisse sur la zone lésée et laisser pénétrer sans masser, 2 à 4 fois par jour    [MED] protecteur cutané, émulsion protectrice et calmante (agit par hydratation jusque dans le derme et par augmentation de la microcirculation sanguine) ; également disponible en tube de 80 ml (pour déplacements) et 200 ml (usage familial) [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 7 €]
(tube, 140 ml) : ne pas utiliser si la brûlure est infectée ; en savoir plus : Lamiderm Internet en Belgique
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Cicatryl pommade (allantoïne, parachlorométacrésol, gaïazulène, vit. E) Pierre Fabre : nettoyer la zone à traiter avec de l'eau et du savon, appliquer le contenu du sachet comme une pommade en couche mince, puis masser légèrement pour faire pénétrer, 1 ou 2 fois par jour    [MED] protecteur cutané, association d'antiseptique et de cicatrisant ; attention, le produit ne convient pas aux lésions suintantes ; également disponible en boîte de 28 sachets (plus économique à l'unité) [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 6.5 €]
(14 sachets) : ne pas se tromper, même en dosette unitaire, c'est un médicament à usage externe ; demander l'avis du pharmacien de confiance en cas de réaction indésirable (rare) à type d'eczéma de contact (présence de parahydroxybenzoates dans la formule)
[mise-à-jour-produit : 2013-02]
H.E.C. Dermique et Nasale pommade (acide tannique, hamamélis, phénazone) Chauvin (Bausch & Lomb) : appliquer directement sur la surface de la peau à traiter et masser doucement (en cas de saignement de nez moins accessible, s'aider éventuellement d'une mèche de gaze à l'intérieur de la narine lésée)    [MED] pommade pour hémorragies nasales, petites plaies qui saignent, et brûlures, à la fois protectrice cutanée, hémostatique, et calmante [CTJ : 0.2 €. Prix std.: 6 €]
(tube, 25 g) : bien se laver les mains après traitement (aussi avant) ; en cas de réaction cutanée (rare) de type eczéma de contact (dû aux excipients : lanoline, baume du Pérou), arrêter le traitement et demander conseil au pharmacien de confiance
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Pansement Gel Cicatrisant Rapide pansement (polyuréthane, argent) Elastoplast (Beiersdorf) : poser 1 pansement sans l'étirer sur la zone lésée, éventuellement après nettoyage avec un antiseptique (une eau savonneuse est suffisante)    [ACL] pansement constitué d'une compresse en gel de polyuréthane, avec des particules (microbilles de verre) contenant des ions argent qui est un antiseptique (anti-bactérien et fongicide) reconnu ; absorbe les exsudats, maintient la plaie dans un milieu humide favorisant la cicatrisation ; un seul film à retirer du pansement avant de le placer ; technologie récente dite Argent, qui réduit le risque d'infection pour une cicatrisation rapide ; également disponible en boîte de petites tailles 68mm x 28mm (moins économique à l'unité) [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 7.5 €]
(8 pansements, 68mm x 43mm) : décoller franchement le dispositif, sans crainte (la texture de la compresse est étudiée pour éviter les sensations douloureuses au moment du retrait)
[mise-à-jour-produit : 2013-06]

MISE EN GARDE : quand la brûlure concerne une personne fragilisée comme un sujet âgé (notamment avec une maladie chronique comme le diabète ou patient immuno-déprimé) ou un jeune enfant, ou bien, quand elle est étendue et située sur le visage, les fesses, les mains, les organes génitaux, consulter au plus vite le médecin traitant ;
quand la brûlure apparaît grave (une ou plusieurs cloques d'une surface totale supérieure à celle de la moitié de la paume de la victime, aspect blanchâtre ou noir de la partie brûlée, insensibilité au toucher), quand elle est consécutive à un accident provoqué par l'électricité ou un produit chimique, quand elle est associée à de la fièvre, des frissons ou des troubles du comportement, appeler le médecin traitant immédiatement, ou aller au service d'urgence le plus proche, quelle que soit la personne concernée

Actualisation: 24-Avril-2015
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels