* CORS *
(Œils de perdrix, Durillons, Oignons)

Mots-clés : Cors, Œils de perdrix, Durillons, Oignons, callosité, oeil de perdrix, acide salicylique, salicylé, hydra-gel, patch anti-frottement, Urgo Coricide, Kérafilm, Verrupan, Duofilm, Pommade Cochon, Sanitos, Seconde Peau Durillons, Compeed Durillons Pansements, Patch Frottements Stop Douleurs | Rédaction - Actualisation de cette page : 26 Février 2013

INDICES
légende
petites callosités très dures, formées de peau morte cornée, qui apparaissent le plus souvent aux pieds, et qui rendent la marche pénible quand elles sont douloureuses ;
un oignon, plus bénin, est limité à une petite poche recouverte de couches superficielles épaissies de peau
ACTION
 tenter les bains de pieds chauds et savonneux, pour ramollir davantage les callosités (sécher soigneusement le pied avant application du pansement)
 pour tous ces soucis (sauf oignons), appliquer un coricide sous forme de solution, d'emplâtre ou de pansement, pendant quelques jours
 pour un durillon spécifiquement, appliquer un pansement hydrocolloïde spécifique qui ramollit le cor qui s'élimine tout seul
 pour un oignon, il n'y a pas de traitement spécifique, sauf de s'en épargner avec un dispositif adapté (par exemple, un patch spécifique), notamment lors du «rodage» de nouvelle chaussures à talon, ou le cas échéant, de l'enlever si l'oignon est trop mal toléré, via le chirurgien correspondant du médecin traitant
PRÉVENTION
légende
en cas de susceptibilité individuelle (pré-disposition), ne porter que des chaussures souples et bien adaptées (ni serrées, ni trop grandes), y compris pour un oignon (qui ne requiert pas de traitement spécifique, sauf si l'oignon est trop mal toléré)
COMMENTAIRES les termes évocateurs d'œils-de-perdrix ou de durillons sont des synonymes usuels des cors (étymologiquement les différences résident dans la localisation précise : l'emplacement typique des cors est le dessus des articulations des orteils, celui des œils-de-perdrix, entre les orteils, celui des durillons, sur la plante des pieds) ;
le coricide contient de l'acide salicylique (aspirine) et/ou un acide similaire qui attaque la kératine épaissie à l'origine du cor, et souvent associé, du collodion qui, en séchant, forme une couche incolore et souple sur la peau et maintient l'acide salicylique dissout en contact avec la peau ;
se rappeler que la quasi-totalité des échecs de traitement est due à un mauvais (ou approximatif) suivi des consignes d'utilisation propres à chaque produit ;
en cas d'apparitions fréquentes, la consultation d'un podologue spécialiste, conseillé par le médecin traitant, peut être utile (pour éviter la récidive, après traitement efficace)

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Urgo Coricide dispositif (acide salicylique) Urgo (BTG-Vivasanté) : prendre un bain de pied chaud et sécher soigneusement le pied, puis appliquer 1 pansement par jour centré sur le cor, en plaçant le centre du pansement sur le cor (et après quelques jours, détacher doucement le cor sans forcer et sans faire saigner)    [MED] dérivé de l'aspirine pour dissoudre la kératine (la couche la plus externe de la peau) [CTJ : 2 €. Prix std.: 4 €]
(12 pansements, 32 mg) : ne pas appliquer sur un cor infecté (se débarrasser de l'infection avant tout) ; ne pas placer le centre du pansement (où se situe le principe actif) en contact avec la peau saine, pour éviter une irritation éventuelle
[mise-à-jour-produit : 2011-06]
Kérafilm gel (acide salicylique, ac. lactique) Ducray (Pierre Fabre) : coller une rondelle protectrice sur la zone à traiter, puis appliquer la solution avec la spatule, puis laisser sécher (répéter l'opération pendant 3 jours)    [MED] association de 2 dissolvants de la kératine, couche la plus externe de la peau (dont un est un dérivé de l'aspirine) ; traite aussi les verrues plantaires (mais, pas les verrues du visage ou des organes génitaux) [CTJ : 2.6 €. Prix std.: 8.5 €]
(flacon, 10 ml) : utiliser une des 6 rondelles protectrices pour délimiter la zone en contact avec le produit ; bien refermer le flacon après usage afin d'éviter l'évaporation du produit (collodion)
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Verrupan solution pour application locale (acide salicylique, ac. lactique, teint thuya) PharmaDéveloppement : appliquer avec une spatule ou un coton tige propre sur la zone lésée (formation d'un film), 2 ou 3 fois par jour (nettoyer à l'alcool la zone lésée avant toute nouvelle application), jusqu'à disparition du problème (maximum 3 mois)    [MED] association d'un dérivé de l'aspirine et d'acide lactique, pour dissoudre la kératine (la couche la plus externe de la peau) ; dessèche la peau à l'endroit d'application ; ne pas utiliser sur le visage ou sur des verrues génitales [CTJ : 1.2 €. Prix std.: 7 €]
(2 flacons, 3 g chacun) : bien refermer le flacon après usage
[mise-à-jour-produit : 2012-01]
Duofilm solution (acide lactique, ac. salicylique) GlaxoSmithKline Santé Grand Public (GSK) : frotter doucement la zone traitée avec une lime en carton ou une pierre ponce en évitant de faire saigner, appliquer la solution 1 fois par jour, de préférence le soir, pendant 6 à 12 semaines, à l'aide du pinceau (fourni), sans déborder sur la peau saine    [MED] solution pour application locale, à ne pas appliquer sur les verrues du visage ou des organes génitaux [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 10 €]
(flacon, 15 ml) : arrêter le traitement pendant 3 jours, en cas de saignement
[mise-à-jour-produit : 2011-08]
Pommade Cochon pommade (acide salicylique) Tradiphar : appliquer avec une spatule ou un coton tige propre sur la zone lésée (seulement), le soir, après un bain chaud, pendant 10 jours environ    [MED] aspirine en pommade, destinée à dissoudre la kératine, couche la plus externe de la peau, dont l'épaississement localisé est à l'origine des cors et des verrues ; à savoir (pour la petite histoire) : c'est en 1880, que Maurice Oscar Cochon a créé la formule avec un fort dosage d'aspirine (50%), toujours actuelle (aucun produit à base de porc dans la formule, dont l'excipient est du suif de bœuf) [CTJ : 0.6 €. Prix std.: 5.5 €]
(tube, 10 g) : ne pas appliquer sur les verrues du visage ou les verrues des organes génitaux
[mise-à-jour-produit : 2012-01]
Sanitos solution pour application locale (acide salicylique, collodion) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : coller une rondelle protectrice sur la zone à traiter, puis appliquer la solution avec la spatule, puis laisser sécher, 2 fois par jour, le matin et le soir (répéter l'opération pendant 5 jours)    [MED] aspirine (en solution) et collodion, lequel forme, après séchage, une pellicule incolore et adhérente [CTJ : 1.1 €. Prix std.: 6.5 €]
(flacon, 5 ml, 6 rondelles) : utiliser une des 6 rondelles protectrices pour délimiter la zone en contact avec le produit ; bien refermer le flacon après usage afin d'éviter l'évaporation du produit (collodion) ; ne pas s'inquiéter en cas de sensation de brûlure (si intolérable, en parler au pharmacien-conseil)
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Seconde Peau Durillons pansement (hydra-gel) Scholl : appliquer le pansement sur la zone lésée, après nettoyage et séchage soigneux du pied concerné (ne retirer la partie papier imprimée du pansement qu'après la pose définitive ; attendre que le pansement se décolle de lui-même, avant de renouveler l'application si nécessaire)    [ACL] pansement hydrocolloïde ultra-fin qui retient l'humidité naturelle de la peau et ainsi ramollit le cor, et favorise ainsi son élimination naturelle ; résiste à l'eau, transparent, n'entrave pas le mouvement des orteils et se maintient plus longtemps en place ; plus adapté aux durillons situés sur les coussins plantaires [CTJ : 2.6 €. Prix std.: 7 €]
(4 pansements-emplâtres) : préférer, en cas de cor, le pansement de la marque incluant un dérivé de l'aspirine (traitement standard du cor) ; se rappeler que Seconde Peau est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Compeed Durillons Pansements pansement (hydra-gel) Johnson & Johnson Santé Beauté (J&J) : appliquer le pansement, sur une peau propre et sèche, réchauffer avec la main pendant 1 minute, ne pas l'enlever (le pansement se décolle de lui-même au bout de 2 à 3 jours)    [ACL] pansement hydrocolloïde ultra-fin qui retient l'humidité naturelle de la peau et ainsi ramollit le cor, et favorise ainsi son élimination naturelle (sans produit chimique) ; étanche à l'eau, aux impuretés et aux bactéries ; fin 2012, a été lancée une nouvelle présentation dénommée "Pansement Cors Hydratant" (quand le cor-durillon est positionné sur un orteil) qui permet une hydratation ciblée et continue grâce à une pastille ultra-hydratante (à tester éventuellement, par 6 pansements, mais à un prix unitaire plus élevé) [CTJ : 2 €. Prix std.: 8 €]
(6 pansements) : préférer, pour les cors, Compeed Pansement Cors, un produit à la technologie similaire, mais spécifiquement adapté
[mise-à-jour-produit : 2013-02]
Patch Frottements Stop Douleurs dispositif (epithelium) Epitact : appliquer sur peau propre et sèche, le matin, puis retirer le soir    [ACL] patch anti-frottements qui contribuent à prévenir les oignons et ampoules et à soulager les douleurs liées aux pressions et frottements exercés sur le pied, notamment lors des premiers jours de port d'une nouvelle paire de chaussures à talon ; très adhésifs et repositionnables, lavables et ré-utilisables plusieurs fois [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 5.5 €]
(2 unités, 35 mm x 45 mm) : ne pas hésiter à re-positionner après avoir essayé les nouvelles chaussures, en fonction de la localisation probable de la douleur/rougeur par frottement, pour mieux éviter les rougeurs, les irritations et les ampoules
[mise-à-jour-produit : 2011-04]

MISE EN GARDE : néant (sauf pour le patient diabétique ou artéritique, qui doit toujours consulter le médecin traitant, pour un cor ou un œil de perdrix)

Actualisation: 26-Février-2013
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels