* COUP DE SOLEIL *
(Insolation, Érythème solaire)

Mots-clés : Coup de soleil, Insolation, Érythème solaire, sur-exposition au soleil, solaire, ultra-violet, indice de protection, FPS, F.P.S., bronzage, caroténoïdes, sélénium, collagène, fruit de palme, lycopène, lutéine, octocrylène, prétocophéryl, trolamine, oxacéprol, allantoïne, polysorbate, Phytobronz Préparateur Solaire, Anti-Age Bronzage, Imedeen Tan Optimizer, Oenobiol Solaire Nutriprotection, Anthélios XL50+, Avène Solaire SPF50+, Baume des Pyrénées, Cortapaisyl, Dermofenac Démangeaisons, Jonctum Cica, Biafine, Lamiderm, Cicatryl, Avibon Pommade, SoleilBiafine | Rédaction - Actualisation de cette page : 5 Juin 2015

INDICES
légende
brûlure superficielle modérée, avec rougeur et congestion de la peau, suite à une exposition trop longue ou trop intense au soleil ; la peau fait mal et tire, puis finit par peler, et dans les cas sévères, forme des cloques-ampoules
ACTION chronologiquement, et en fonction de l'importance des signes ou des risques ou de la susceptibilité individuelle (en sautant éventuellement certaines étapes) :
 plusieurs semaines avant l'exposition prévisible (ou par sécurité, à la fin du printemps), engager une cure d'auto-bronzant (à base de vitamine A, avec d'autres compléments)
 avant toute exposition, appliquer un écran solaire adapté, de façon plus étendue en cas de peau claire (au moins FPS 30, voire 50, pour les enfants et les peaux claires)
 en cas de coup de soleil effectif, prendre une douche froide pour rafraîchir la peau et soulager (temporairement)
 cesser toute exposition au soleil
 en cas de cloques (brûlure du deuxième degré), ne pas les percer, mais appliquer un tulle gras, ou bien,
 sur les zones significativement brûlées (très rouges et douloureuses), mais sans cloque, appliquer une préparation contenant de l'hydrocortisone, un dermo-corticoïde d'activité faible, ou bien,
 appliquer un protecteur cutané sur les zones rougies (irritées), pour soulager localement, ou bien,
 en l'absence de brûlure, après exposition, réhydrater la peau avec un lait après-soleil
 boire du jus de carottes frais (réalisé avec une centrifugeuse domestique) ou bien industriel (associé au jus de tomates, enrichi en caroténoïdes et en lycopènes, acheté en supermarchés) ; en cas de douleur associée, la soulager par des antalgiques généraux (voir : Douleur générale) ; ne jamais appliquer sur un coup de soleil de beurre, de graisse à traire, d'huile alimentaire, d'alcool, d'anesthésique local, d'anti-allergique local
PRÉVENTION
légende
poursuivre la cure d'auto-bronzant pendant et après le séjour (tout en se rappelant que cela ne protège pas des méfaits des rayonnements solaires) ;
ne pas se ré-exposer au soleil trop rapidement après la guérison d'un précédent coup de soleil ;
toujours se protéger avec un écran solaire approprié, notamment lors des premières expositions ;
depuis l'Été 2007, les normes ont changé, le terme d'écran total étant aboli, l'indice officiel est le FPS (Facteur de Protection Solaire, ou SPF dans les pays Anglo-Saxons) qui mesure le temps théorique pour attraper un coup de soleil avec une application de 2 mg de crème par cm2 de peau (soit l'équivalent de 6 cuillères à café de produit pour le corps d'un adulte moyen) : par exemple, un FPS de 30 (indice moyen) signifie qu'il faut 30 fois plus de temps pour attraper un coup de soleil que sans la crème et qu'au moins 95% des U.V.B. est stoppé ;
toujours initialiser progressivement le temps d'exposition (le bronzage est plus beau et plus durable), le minimiser entre 11 et 15 heures solaires (maximum d'ensoleillement), porter un chapeau et des lunettes de soleil, utiliser des vêtements très couvrants au début de l'exposition, puis de moins en moins, avec l'apparition du bronzage ;
ne jamais utiliser un écran solaire en vue de s'exposer davantage ! (ne pas comprendre, par exemple pour FPS 50, qu'il est possible de s'exposer 50 fois plus longtemps)
COMMENTAIRES en dépit de nombreux messages d'alerte de santé publique, le bronzage est encore considéré comme un idéal de beauté et de bonne santé  cependant la surexposition au soleil, notamment pour les citadins mal préparés, n'est pas anodine, car elle entraîne des coups de soleil particulièrement fréquents et douloureux au début de l'été et aux sports d'hiver, et ses méfaits se reflètent dans l'accroissement vertigineux des cancers de la peau durant les 50 dernières années ;
une protection solaire et le port de lunettes de soleil restent indispensables lors des expositions, même en cas de cure d'auto-bronzant ;
note : le meilleur moment pour acheter les produits solaires est avant l'été (offres promotionelles) ;
pour les jeunes enfants : garder les moins de 3 ans à l'ombre et ne pas exposer les nourrissons (dans les 2 cas et même en cas de ciel nuageux, la majorité des UVA et UVB est absorbée par leurs rétines), les faire beaucoup boire ;
en cas d'automédication ou de produits de prescription, toujours s'enquérir des possibles interactions avec l'exposition au soleil (par exemple, intolérance réciproque, coloration intempestive, incompatibilités), auprès du pharmacien de confiance au moment de la délivrance de médicaments ;
en savoir plus (enfants) : l'Association Soleil (lien externe)

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Phytobronz Préparateur Solaire gélule (caroténoïdes, argan, bourrache, sésame, Phytopérine, vit. E) Arkopharma : avaler 1 gélule avec un grand verre d'eau, 1 fois par jour, en commençant au minimum 2 semaines avant la première exposition au soleil ou aux UV artificiels, puis pendant et après l'exposition au soleil    [ACL] complément alimentaire, association des principaux caroténoïdes naturels (lycopène, carotènes, lutéine), de la vitamine E, pour un programme d'1 mois (en se rappelant que le beta-carotène est un précurseur de la vitamine A) [CTJ : 0.4 €. Prix std.: 10.5 €]
(30 gél.) : se rappeler que Phytobronz est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2013-06]
Anti-Age Bronzage capsule (sélénium, carotène, vit. A, C, E, B9) Richelet (Merck Médication Familiale) : avaler 1 capsule avec un peu d'eau, 1 fois par jour au petit déjeuner    [ACL] complément nutritionnel anti-radicalaire, hydratant, pigmentant et protecteur, qui prépare au bronzage et minimise les intolérances au soleil (boutons, démangeaisons) ; auparavant, le produit était dénommé HelioSelen (avec une formule similaire) : le produit peut parfois être temporairement indisponible (en cas de besoin, demander conseil au pharmacien de confiance, à proximité, si le produit est substituable ou si le produit pourrait être encore en stock chez un confrère) [CTJ : 0.6 €. Prix std.: 19 €]
(30 caps.) : utiliser également le produit pour prévenir la lucite estivale bénigne (autrement dit : l'allergie solaire) ; commencer de préférence la cure 1 mois avant les expositions solaires, puis poursuivre pendant et 1 mois après
[mise-à-jour-produit : 2011-12]
Imedeen Tan Optimizer capsule (complexe naturel marin, fruit de palme, lycopène, vit. E et C) Ferrosan (Pfizer) : avaler 1 seule capsule avec un verre d'eau, 1 fois par jour, au cours d'un repas 1 mois avant l'exposition    [ACL] complément alimentaire, association de caroténoïdes, de lycopène, et de vitamines E et C, qui renforce la protection des crèmes solaires pour les accros du bronzage (limite les réactions de photo-sensibilité, protège du vieillissement et favorise le bronzage) ; à prendre en cure d'un mois au moins selon utilisation (en prévention du risque cutané) ; existe également en 60 gélules [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 26 €]
(30 caps.) : ne pas se tromper sur l'objectif du produit qui ne dispense pas de protection contre les rayons solaires (une crème solaire reste indispensable lors de l'exposition au soleil) ; en savoir plus : Imedeen Internet
[mise-à-jour-produit : 2012-08]
Oenobiol Solaire Nutriprotection  légende capsule (lutéine, lycopène, phytoènes, phytofluènes, sélénium, lin (huile), vit. E) Oenobiol (Sanofi-Aventis) : avaler 1 capsule avec un verre d'eau, 1 fois par jour, au cours d'un des repas (1 mois avant, pendant et après l'exposition au soleil)    [ACL] complément nutritionnel (complexe de phytothérapie) qui prépare, stimule et prolonge le bronzage ; le produit est à base d'extrait de tomate contenant du lycopène, d'extrait de tagète contenant de la lutéine, de Nutrifiltre (végétal contenant des phytoènes et phytofluènes), de sélénium, de vitamine E ; la formule du produit a été améliorée en 2011 et, en 2013, elle a un peu changé et le terme «Hydratant» a été remplacé par «Nutriprotection» ; la gamme comprend aussi un produit solaire intensif standard, un autre nommé Anti-âge [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 23.5 €]
(30 caps.) : ne pas se tromper sur l'objectif du produit qui ne dispense pas de protection contre les rayons solaires (une crème solaire reste indispensable lors de l'exposition au soleil)
[mise-à-jour-produit : 2013-06]
Anthélios XL50+ crème (octocrylène, butylmethoxydibenzoylmethane, titane, drometrizole trisiloxane) La Roche-Posay (L'Oréal) : appliquer généreusement sur le visage, renouveler très régulièrement    [ACL] écran solaire sous forme de fluide extrême (texture micro-aérée ultra-légère, sans effet gras ni collant), sans parfum ; également disponible en version teintée, en lait, en spray, en solution, fluide corps, en stick (aussi avec un SPF de 30 ou de 20), en complément auto-bronzant sous le nom de Autohélios, en soin après-soleil concentré réparateur, sous le nom de Posthelios, pour une gamme complète dermo-cosmétique [CTJ : 3.4 €. Prix std.: 17 €]
(tube, 50 ml) : bien agiter avant l'emploi ; éviter le contact avec l'œil
[mise-à-jour-produit : 2012-06]
Avène Solaire SPF50+ spray (prétocophéryl, tinosorb, MPI) Avène (Pierre Fabre) : appliquer uniformément sur la peau, avant toute exposition au soleil, en renouvelant après chaque bain et en cas imprévu d'expositions prolongées au soleil (toujours à éviter)    [ACL] écran solaire sous forme de spray, à très haute protection des peaux sensibles claires sujettes aux coups de soleil et, plus généralement, de toutes peaux exposées à un fort ensoleillement ; sans parfum, hypoallergénique et non comédogène ; résistante à l'eau ; également disponible en lait et en stick (et aussi dans une formule spéciale enfant) [CTJ : 1.1 €. Prix std.: 14.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 200 ml) : éviter tout contact du produit avec les yeux ; se rappeler qu'Avène est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2015-03]
Baume des Pyrénées pommade (baume du Pérou) Naturactive (Pierre-Fabre) : appliquer en couche mince sur la zone à ampoules, après avoir nettoyé la zone à traiter, recouvrir d'une gaze, puis protéger par une bandelette peu serrée, 2 fois par jour    [MED] pommade protectrice et hydratante, à texture très grasse, pour les brûlures non compliquées et peu étendues au 2ème degré (cloques), formulée il y a plus de 50 ans par un pharmacien du Pays Basque ; le principe actif est obtenu à partir du tronc scarifié à chaud d'un arbre appelé Baumier du Pérou ; le produit peut également être utilisé pour les gerçures sur les mains [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 8.5 €]
(tube, 30 g) : ne pas appliquer sur des lésions infectées ou suintantes ; arrêter le traitement, en cas de réaction allergique cutanée
[mise-à-jour-produit : 2011-03]
Cortapaisyl crème (hydrocortisone) Merck Médication Familiale : appliquer la crème par touches espacées, puis l'étaler par un léger massage jusqu'à absorption complète (se laver les mains avant et après application)    [MED] dermocorticoïde léger à effet anti-inflammatoire ; médicament présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 2 €. Prix std.: 6 €]
(tube, 15 g) : ne pas utiliser sur des lésions étendues ou au-delà des 3 jours ; se rappeler qu'Apaisyl est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine) ; en savoir plus : Apaisyl Internet
[mise-à-jour-produit : 2015-06]
Dermofenac Démangeaisons pommade (hydrocortisone) Pfizer Santé Familiale : appliquer sur la piqûre dès que possible (renouveler une fois dans la journée, maximum 3 jours)    [MED] traitement local à l'hydrocortisone (un corticoïde de niveau faible, selon la classification officielle) ; ne pas utiliser avant 6 ans ; médicament présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 6 €]
(tube, 15 g, 0,5%) : éviter de dépasser par trop la zone lésée (passage transdermique et effets systémiques, liés, entre autre facteur, à l'importance de la surface traitée)
[mise-à-jour-produit : 2015-06]
Jonctum Cica crème (oxacéprol) Sinclair Pharma : appliquer directement sur la zone lésée, après lavage et séchage soigneux, puis masser pour faire pénétrer, 1 à 2 fois par jour    [ACL] soin protecteur cutané des peaux irritées ou abîmées, comprenant un dérivé du collagène (dosé à 10%) en émulsion qui aide à la régénération de la peau (sans parfum) ; à noter que, depuis le Printemps 2010, le produit a changé de nom et a changé de statut avec la même composition, l'ancien nom (avec AMM) était Jonctum Crème ; attention, traînent sur Internet des informations sur le produit datant de 2007, qui n'ont plus aucune valeur (la formule du produit étant depuis 2010 différente) [CTJ : 1 €. Prix std.: 9.5 €]
(tube, 30 g) : ne pas «tartiner» la zone lésée, comme la rumeur (infondée) le laisse penser pour une meilleure efficacité ; se rappeler que Jonctum est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2012-04]
Biafine crème (trolamine) Johnson & Johnson Santé Beauté (J&J) : pulvériser largement une couche épaisse sur la zone à traitée (brûlée), 2 à 4 fois par jour, afin de maintenir toujours un excédent d'émulsion sur la lésion    [MED] protecteur cutané pour les brûlures du 1er ou 2ème degré (y compris, coups de soleil localisés) et toute autre plaie cutanée non infectée ; également disponible avec la même composition en tube non pressurisé, et, sous le nom de BiafineAct, comme émulsion protectrice et calmante, avec le statut de médicament, et présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.6 €. Prix std.: 6 €]
(flacon-pulvérisateur, 50 ml, avec pompe) : ne pas s'inquiéter en cas de rougeur, picotements et douleurs pendant les 10 minutes suivant les premières applications (réaction normale) ; recouvrir si besoin d'une compresse humidifiée et terminer le pansement sans comprimer (ne pas utiliser de pansement absorbant sec) ; pour bénéficier d'un meilleur rapport qualité/prix, demander au pharmacien les avantages et inconvénients des génériques
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Lamiderm émulsion (trolamine) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : appliquer une couche épaisse sur la zone lésée et laisser pénétrer sans masser, 2 à 4 fois par jour    [MED] protecteur cutané, émulsion protectrice et calmante (agit par hydratation jusque dans le derme et par augmentation de la microcirculation sanguine) ; également disponible en tube de 80 ml (pour déplacements) et 200 ml (usage familial) [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 7 €]
(tube, 140 ml) : ne pas utiliser si la brûlure est infectée ; en savoir plus : Lamiderm Internet en Belgique
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Cicatryl pommade (allantoïne, parachlorométacrésol, gaïazulène, vit. E) Pierre Fabre : nettoyer la zone à traiter avec de l'eau et du savon, appliquer le contenu du sachet comme une pommade en couche mince, puis masser légèrement pour faire pénétrer, 1 ou 2 fois par jour    [MED] protecteur cutané, association d'antiseptique et de cicatrisant ; attention, le produit ne convient pas aux lésions suintantes ; également disponible en boîte de 28 sachets (plus économique à l'unité) [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 6.5 €]
(14 sachets) : ne pas se tromper, même en dosette unitaire, c'est un médicament à usage externe ; demander l'avis du pharmacien de confiance en cas de réaction indésirable (rare) à type d'eczéma de contact (présence de parahydroxybenzoates dans la formule)
[mise-à-jour-produit : 2013-02]
Avibon Pommade pommade (polysorbate, vit. A, lanoline) Sanofi-Aventis : appliquer une noisette de produit, en massant légèrement pour faciliter la pénétration, 2 ou 3 fois par jour    [MED] topique protecteur à la vitamine A, assez gras, pour les dermites irritatives, et les irritations de la peau [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 7 €]
(tube, 30g) : bien nettoyer la peau à l'eau savonneuse, puis sécher avant d'appliquer ; ne pas utiliser en même temps ou après un antiseptique local
[mise-à-jour-produit : 2015-03]
SoleilBiafine crème (diméticone, panthenol, paraffine, vit. E) Johnson & Johnson Santé Beauté (J&J) : appliquer chaque soir après exposition au soleil sur une peau préalablement nettoyée (ou aussi souvent que le besoin s'en fait sentir)    [ACL] lait après soleil complexe ré-hydratant qui apaise rapidement et hydrate intensément la peau ; convient aux peaux sensibles de toute la famille ; non gras, non collant [CTJ : 1.3 €. Prix std.: 12.5 €]
(flacon, 150 ml) : ne pas utiliser en cas de coup de soleil sévère ; se rappeler que Biafine est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2012-08]

MISE EN GARDE : quand les coups de soleil importants sont associés à de la fièvre ou à un mal de tête intense, ou à des malaises, évanouissements, ou à un brusque coup de chaleur, quand une sur-infection des cloques-ampoules crevées apparaît, il faut consulter le médecin traitant, plus ou moins rapidement selon la gravité des signes (voire les urgences, quand la température dépasse 40°C, en cas de convulsions, de délire, de pouls très rapide, ou de crampes musculaires prolongées, en plus)

Actualisation: 5-Juin-2015
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels