* MAL À L'OREILLE *
(Otalgie)

Mots-clés : Mal à l'oreille, Otalgie, douleur à l'oreille, conduit auditif, lidocaïne, hexamidine, résorcinol, éphédrine, phénazone, Otylol, Aurigoutte, Osmotol, Otipax | Rédaction - Actualisation de cette page : 18 Avril 2017

INDICES
légende
douleur lancinante, mais modérée dans le conduit auditif, suite à une inflammation ou à un refroidissement ou à un rhume sans fièvre
ACTION
légende
 le traitement de l'otite repose sur la prescription par le médecin traitant après diagnostic approprié (c'est-à-dire une inflammation ou une infection de l'oreille)
 l'automédication d'emblée du mal à l'oreille bénin n'est pas conseillée (il faut écarter le risque que le tympan puisse être perforé) : en cas de réticence à s'adresser au médecin traitant, demander conseil au pharmacien de confiance, à proximité
 quand la douleur est modérée et (re)connue après avis médical précédent, l'automédication par des solutions auriculaires contenant un anesthésique local ou un vasoconstricteur permet souvent de soulager selon le conseil du pharmacien, en parallèle au traitement de la Douleur générale
PRÉVENTION chez les personnes plus sensibles, éviter la plongée à la piscine, ne pas ouvrir les fenêtres d'une automobile (y compris par temps très chaud), faire la chasse aux courants d'air
COMMENTAIRES l'utilisation de coton-tige dans le conduit de l'oreille entraîne de nombreux problèmes et accidents : les proscrire (ou en tout cas les restreindre au pavillon externe de l'oreille) ;
compter environ 10 gouttes pour un volume de 1 ml ;
les solutions auriculaires avec antibiotique ont été retirées du marché de l'automédication par les autorités sanitaires (aujourd'hui sur prescription seulement) ;
rappel : le bébé et le nourrissons sont exclus de l'automédication (en cas de douleur banale constatée, demander conseil au pharmacien de confiance à proximité, sans tarder)

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Otylol solution auriculaire (procaïne, tétracaïne, éphédrine) Bridoux : réchauffer légèrement le flacon entre les mains avant l'emploi (pour limiter la sensation désagréable liée à l'introduction d'un liquide froid dans l'oreille), pencher la tête sur le côté, instiller environ 2-3 gouttes dans l'oreille à traiter, puis garder la tête dans cette position pendant 10 minutes, 2 fois par jour (maximum 10 jours)    [MED] association de 2 anesthésiques locaux (procaïne, tétracaïne) et d'un décongestionnant (éphédrine) ; attention, l'éphédrine est un produit dopant faisant partie des substances interdites en compétition par le Code Mondial Anti-dopage, dans la catégorie des stimulants (susceptibles de rendre positifs certains tests anti-dopage pour les sportifs de compétition) ; le produit est remboursable à 15% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) ; note ;: le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, inclut un honoraire de dispensation de 1.02 € (également remboursable au même taux si prescrit… et non facturable par le pharmacien si pas prescrit, donc non remboursé) [CTJ : 0.1 €. Prix std.: 2.5 €]
(flacon compte-gouttes, 10 ml, 200 gouttes) : toujours faire vérifier l'absence de perforation du tympan de l'oreille lésée par un professionnel (avant tout traitement) ; conserver le produit à l'abri de la lumière
[mise-à-jour-produit : 2017-04]
Aurigoutte solution auriculaire (lidocaïne, hexamidine) Merck Médication Familiale : instiller 4 gouttes dans l'oreille, 3 fois par jour, pendant 5 jours au maximum    [MED] association antiseptique et anesthésique local [CTJ : 0.4 €. Prix std.: 5.5 €]
(flacon, 15 ml) : toujours faire vérifier l'absence de perforation du tympan de l'oreille lésée par un professionnel (avant tout traitement)
[mise-à-jour-produit : 2011-05]
Osmotol solution auriculaire (résorcinol, éphédrine) Chauvin (Bausch & Lomb) : réchauffer légèrement le flacon entre les mains avant l'emploi (pour limiter la sensation désagréable liée à l'introduction d'un liquide froid dans l'oreille), pencher la tête sur le côté, instiller quelques gouttes dans l'oreille à traiter, puis garder la tête dans cette position pendant 10 à 15 minutes (renouveler jusqu'à 3 fois par jour, maximum 10 jours)    [MED] association d'un antiseptique et d'un vasoconstricteur, en bain d'oreille [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 6.5 €]
(flacon, 10 ml) : toujours faire vérifier l'absence de perforation du tympan de l'oreille par un professionnel (avant tout traitement)
[mise-à-jour-produit : 2011-05]
Otipax solution auriculaire (lidocaïne, phénazone) Biocodex : réchauffer légèrement le flacon entre les mains avant l'emploi (pour limiter la sensation désagréable liée à l'introduction d'un liquide froid dans l'oreille), pencher la tête sur le côté, instiller 4 gouttes dans l'oreille à traiter, puis garder la tête dans cette position pendant 10 minutes (renouveler jusqu'à 3 fois par jour, maximum 10 jours)    [MED] association d'un anesthésique local et d'un anti-inflammatoire, en solution auriculaire antalgique ; églement disponible sous la forme de flacon pressurisé au même dosage avec embout auriculaire, en solution pour pulvérisation auriculaire ; le produit est remboursable à 15% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) [CTJ : 0.2 €. Prix std.: 3 €]
(flacon compte-gouttes, 15 ml) : toujours faire vérifier l'absence de perforation du tympan de l'oreille lésée par un professionnel (avant tout traitement)
[mise-à-jour-produit : 2017-04]

MISE EN GARDE : appeler les urgences (via le 15 ou le 112, gratuit et valable partout en Europe) quand le mal à l'oreille est associé à une forte fièvre, à un état confusionnel, à des tremblements ou à des convulsions

Actualisation: 18-Avril-2017
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels