* MAUVAISE HALEINE *
(Halitose, Haleine fétide)

Mots-clés : Mauvaise haleine, Halitose, Haleine fétide, expiration malodorante, souffle putride, thé vert, persil, tournesol, chlorophylline, cétylpyridinium, veratrol, chlorobutanol, eugénol, povidone iodée, chlorhexidine, chlorobutanol, eau oxygénée, Alibi, Oropur, Alodont, Bétadine Bain de Bouche, EludrilPro, Paroex, Collunovar Atomiseur, Dentex, Artisial | Rédaction - Actualisation de cette page : 18 Avril 2017

INDICES
légende
expiration malodorante (composés fluorés volatils), habituellement liée à un aliment particulier (traditionnellement cités : oignon, ail, choux, régime hyperprotéiné), à une mauvaise situation dentaire (carie, tartre, prothèse défectueuse, gingivite, parodontie), au stress (qui diminue la production de salive), au tabac, à l'alcool (etc.), et due, dans 70% à 90% des cas, à une prolifération de bactéries (de type anaérobie, c'est-à-dire des bactéries vivant sans oxygène) dans la bouche et sur la surface de la langue ; un trouble mineur mais qui entraîne un handicap réel, avec un retentissement social non négligeable (échecs dans la relation professionnelle, sociétale, ou amoureuse)
ACTION aucun traitement définitif n'est disponible, aujourd'hui, mais les produits actuels atténuent (par masquage), voire éliminent les mauvaises odeurs du moment, sans empêcher la récidive :
 dans un premier temps, prendre des pastilles à sucer ou des gélules spécifiques
 si insuffisant, se gargariser avec (ou pulvériser) un bain de bouche antiseptique, en plus
 tester l'efficacité éventuelle d'un substitut salivaire
 se nettoyer la langue avec un gratte-langue spécifique et se brosser les dents plus souvent (et en tout cas avant chaque rencontre importante), en sachant que le nettoyage de la langue est 3 fois plus efficace dans la réduction de la mauvaise haleine que le brossage des dents
 mâcher un chewing-gum parfumé (par exemple à la chlorophylle, à la menthe poivrée, à l'eucalyptus), sans sucre, ou bien une feuille de menthe ou un brin de persil ou un clou de girofle, ou encore sucer de la cannelle, de la badiane (anis étoilé), du thé vert, pour stimuler la production salivaire et masquer la mauvaise odeur
PRÉVENTION de manière générale et notamment en cas de fréquente mauvaise haleine, éviter de grignoter entre les repas (notamment les aliments qui restent entre les dents comme les sucreries, surtout celles qui collent)
pratiquer plus strictement une bonne hygiène bucco-dentaire (près de 9 cas de mauvaise haleine sur 10 sont d'origine bucco-dentaire, notamment en raison d'une plaque dentaire), par un brossage plus fréquent et plus long des dents (4 à 5 minutes, au lieu de 2 à 3 normalement, à la brosse électrique, après chaque repas), par l'utilisation d'un fil de soie dentaire, voire par l'emploi d'un hydropulseur (certains, sans fil, sont transportables hors domicile, type WaterPik)
boire encore davantage que normalement et bien mastiquer la nourriture (pour générer plus de salive)
éviter certains aliments inducteurs temporaires (asperge, soja, choux fleur, ail, oignon)
en cas de mauvaise haleine fréquente au réveil, ajouter un brossage des dents avant le coucher
COMMENTAIRES
légende
un mal sournois car il est difficile, voire même impossible, de déterminer pour soi-même une mauvaise haleine (chez les personnes atteintes, les cellules du nez, responsables de l'odorat, deviennent insensibles au flux continu de mauvaise odeur) ;
ne pas hésiter à se traiter surtout si le problème est ressenti comme potentiellement gênant à un moment donné (réunion en société, par exemple) ;
l'usage des bains de bouche ne doit pas être prolongé au-delà de la durée d'un traitement prévu par le fabricant dans un conditionnement (5 à 10 jours), sans avis du dentiste ou du pharmacien de confiance, à proximité ;
contrairement aux idées reçues, la mauvaise haleine ne provient pas (ou alors très rarement) de l'estomac lui-même, et encore moins du foie (mais de la cavité buccale) ;
en savoir plus : Association CHaRMER

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Alibi pastille à sucer (thé vert, persil) Pierre Fabre Oral Care : sucer lentement 1 pastille, sans croquer, 4 à 6 fois par jour, après les repas et durant la journée ; utiliser le gratte-langue complémentaire (après le brossage des dents) en frottant délicatement la surface de la langue, de la base vers l'extrémité, d'abord au centre, puis sur les côtés    [ACL] association d'un extrait de plante (phytothérapie : extrait de thé vert) et d'huile essentielle de persil ; ne contient pas de sucre (mais un édulcorant de synthèse) ; également disponible un spray avec la même composition [CTJ : 1 €. Prix std.: 4.5 €]
(18 past., à délitement prolongé) : nettoyer le gratte-langue après usage avec une solution anti-bactérienne
[mise-à-jour-produit : 2014-10]
Oropur  légende capsule molle (persil, tournesol) NHS (Menarini) : avaler sans mâcher 1 capsule avec un petit verre d'eau, le matin au lever, puis 2 capsules après les repas (au total 5 par jour)    [ACL] association d'un extrait de plante (phytothérapie : huile de graines de tournesol) et d'huile essentielle de persil [CTJ : 0.6 €. Prix std.: 6 €]
(50 caps.) : se rappeler que le produit ne parfume pas l'haleine, mais vise à la purifier
[mise-à-jour-produit : 2011-03]
Alodont solution (cétylpyridinium, veratrol, chlorobutanol, eugénol) Tonipharm Johnson & Johnson Santé Beauté (J&J) : se gargariser longuement (au moins 30 secondes) la bouche avec 1 dose de solution pure, 3 fois par jour (diluer à 50% pour un ado)    [MED] association d'antiseptiques et d'antalgiques pour usage en gargarisme local (bain de bouche) ; attention, à partir de Décembre 2011, le produit est déremboursé (auparavant remboursable à 15% en cas de prescription médicale) ; depuis le déremboursement, le produit n'est plus commercialisé par Johnson & Johnson Santé Beauté (J&J), mais par Tonipharm ; également disponible en plus grand volume (500 ml), plus économique [CTJ : 1.1 €. Prix std.: 5 €]
(flacon, 200ml, avec godet doseur, 15 ml) : ne pas s'alimenter ou ne pas boire immédiatement après un bain de bouche, afin de permettre aux substances actives d'agir ; ne pas dépasser la dose journalière maximale (les terpènes en cas de surconsommation peuvent éventuellement être à l'origine de troubles)
[mise-à-jour-produit : 2014-10]
Bétadine Bain de Bouche solution (povidone iodée) Meda Pharma : diluer 1 unidose dans un verre d'eau tiède, se gargariser la bouche sans avaler pendant 30 secondes, puis cracher dans le lavabo    [MED] bain de bouche antiseptique, contenant de l'iode ; également disponible en flacon de 125 ml [CTJ : 0.6 €. Prix std.: 6 €]
(10 unidoses, 10 ml) : éviter de manger ou de boire dans l'heure qui suit le bain de bouche ou le gargarisme, afin de permettre au produit antiseptique d'agir ; ne pas utiliser de façon prolongée
[mise-à-jour-produit : 2012-06]
EludrilPro solution (chlorhexidine, chlorobutanol) Pierre Fabre Médicament : verser 10 à 20 ml dans le gobelet doseur et compléter avec de l'eau (tiède) jusqu'au trait supérieur, se gargariser avec la totalité du contenu du gobelet doseur, conserver la solution en bouche 30 secondes avant de la recracher (2 ou 3 fois par jour)    [MED] bain de bouche antiseptique, associé à un antalgique (anesthésique) ; une utilisation prolongée (au-delà de 5 jours consécutifs) peut exposer à une coloration des dents, à des obturations et à des prothèses ; également disponible en flacon de 500 ml (plus économique pour un usage fréquent) ; en Août 2011, le produit a changé de nom (avant : Eludril Solution), mais la composition est inchangée ; la présentation à 90 ml, dénommée Eludril Gé, est plus économique (par unité de volume) car encore remboursée à 15% (si prescrite) et donc à prix contrôlés (1.46 €, sans honoraire de dispensation) [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 5.5 €]
(flacon, 200 ml, avec gobelet gradué) : ne pas avaler la solution (mais dans le cas contraire, et pour une petite quantité, ne pas s'inquiéter) ; ne pas mettre le produit au contact des yeux et du nez ; ne pas introduire le produit dans le conduit auditif ; ne pas s'alimenter ou ne pas boire immédiatement après un bain de bouche, afin de permettre aux substances actives d'agir
[mise-à-jour-produit : 2017-04]
Paroex solution (chlorhexidine) CSP (Centre Spécialités Pharmaceutiques) : se gargariser la bouche avec le produit pur (la moitié du bouchon doseur ou bien une cuillère à soupe), pendant une minute, 1 à 3 fois par jour (par exemple, après lavage des dents), puis cracher dans le lavabo    [MED] bain de bouche antiseptique, utilisé pur (arôme menthe)  également disponible en facon de 500 ml, avec gobelet doseur, non remboursable (moins économique) ; le produit est remboursable à 15% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) ; note ;: le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, inclut un honoraire de dispensation de 1.02 € (également remboursable au même taux si prescrit… et non facturable par le pharmacien si pas prescrit, donc non remboursé) [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 4 €]
(flacon, 300 ml, avec godet doseur) : ne pas avaler le produit (mais ne pas s'inquiéter pour une faible quantité) ; éviter de manger ou de boire dans l'heure qui suit le bain de bouche ; envisager de poursuivre le traitement par l'utilisation du gel dentifrice Paroex Gum, à la chlorhexidine ; ne pas conserver le flacon plus de 1 mois après ouverture
[mise-à-jour-produit : 2017-04]
Collunovar Atomiseur spray (chlorhexidine) Ethypharm : introduire l'embout dans la bouche, pulvériser en tenant le flacon verticalement, autant de fois que nécessaire (maximum 6 fois par jour)    [MED] bain de bouche antiseptique en spray (arôme mandarine) ; également disponible en flacon (non pressurisé) de 25 ml (arôme orange, 50 applications, à l'aide d'un coton ou d'une compresse) [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 7.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 40 ml, 48 applications) : ne pas introduire trop profondément l'embout dans la bouche ; ne pas s'inquiéter quand la langue ou des dents se colorent en brunâtre car cette coloration disparaît à l'arrêt du traitement
[mise-à-jour-produit : 2015-04]
Dentex solution (eau oxygénée) Abc-Pharmacare : se gargariser la bouche avec le produit pur (la moitié du bouchon doseur ou bien une cuillère à soupe), pendant une minute, 1 à 3 fois par jour (par exemple, après lavage des dents), puis cracher dans le lavabo    [MED] bain de bouche antiseptique ; au Printemps 2012, le distributeur a changé (auparavant, C.S.P.) [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 7 €]
(flacon, 300 ml, 35%) : ne pas manger ni boire au cours de l'heure qui suit le bain de bouche ; ne pas s'inquiéter si un peu de produit est avalé par inadvertance
[mise-à-jour-produit : 2012-07]
Artisial spray (potassium, sodium, magnésium, phosphore) Biocodex : pulvériser dans la bouche en tenant le flacon verticalement, autant de fois que nécessaire, en moyenne 6 à 8 fois par jour    [MED] substitut salivaire (composition proche de celle de la salive), à utiliser en pulvérisations endobuccales (c'est-à-dire à l'intérieur de la bouche) ; le produit est remboursable à 15% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) ; note ;: le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, inclut un honoraire de dispensation de 1.02 € (également remboursable au même taux si prescrit… et non facturable par le pharmacien si pas prescrit, donc non remboursé) [CTJ : 0.7 €. Prix std.: 5 €]
(flacon-pulvérisateur, 100 ml) : ne pas mettre l'embout en contact avec l'intérieur de la bouche
[mise-à-jour-produit : 2017-03]

MISE EN GARDE : quand la mauvaise haleine est associée à une difficulté à avaler ou bien quand elle dure sans discontinuer, consulter sans traîner le médecin traitant

Actualisation: 18-Avril-2017
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels