* PLAIES *
(Blessures superficielles, Griffures, Égratignures, Éraflures, Écorchures, Entaille, Saignements limités)

Mots-clés : Plaies, Blessures superficielles, Griffures, Égratignures, Éraflures, Écorchures, Entaille, Saignements limités, saignement, pansement, chlorhexidine, hexamidine, benzalkonium, chlorocrésol, chlore, povidone, iodée, cétrimide, alcool camphré, merbromine, alcool benzylique, allantoïne, parachlorométacrésol, acide hyaluronique, hydra-gel, argent, hydrocolloïde, Algostéril, SeptivonSpray, Hibiscrub, Hexomédine Transcutanée, Biseptine, Cytéal, Amukine, Bétadine Dermique Solution + Compresses, Cetavlon Crème, Mercryl Solution Moussante, Pharmadose Alcool, Dosoxygénée, Mercurescéine, Solubacter, Cicatryl, Ialuset, Nexcare Pansement Doigt Lavande, Elastoplast Waterproof, Comfeel Plus, Pansement Spray | Rédaction - Actualisation de cette page : 11 Mai 2017

INDICES
légende
blessures superficielles, avec saignement limité et pas trop ouvertes (seules concernées par l'automédication)
ACTION
légende
 attendre quelques minutes que le sang s'arrête de couler naturellement
 nettoyer doucement la plaie à grande eau savonneuse (du milieu vers les bords, en retirant les corps étrangers, tels que sable, graviers, bouts de verre, éventuels)
 rincer à l'eau (ou au sérum physiologique de la trousse à pharmacie)
 sécher soigneusement à l'aide d'une compresse stérile, éventuellement avec un coagulant si la plaie suinte encore un peu
 appliquer doucement une solution antiseptique avec un tampon de coton en comprimant (ce qui doit arrêter définitivement le saignement), comprenant un seul principe actif ou un mélange industriel, voire un produit tout prêt (antiseptique avec compresse imprégnée), ou bien
 appliquer doucement une pommade/crème antiseptique et cicatrisante (alors sans pansement additionnel)
 placer un pansement matériel dit humide, au format adapté, classique (hydrocolloïde) ou plus technique (par exemple, de type ions argent), pour faciliter la cicatrisation et protéger des agressions extérieures (y compris des infections bactériennes ou virales ou mycosiques)
 n'utiliser qu'un film spray antiseptique, pour les petites blessures («plaies-bobo»), en une seule étape après nettoyage (donc à la place du pansement matériel et de l'antiseptique)
 conforter cette première série de gestes d'automédication en demandant conseil au pharmacien de confiance, à proximité (pour le choix de l'antiseptique et du pansement)
protéger et cacher la plaie (pansement) du soleil, puis la masser régulièrement (à partir d'1 mois environ) avec une crème à base de collagène ou d'acide hyaluronique, pour que la cicatrice disparaisse le plus vite possible ou qu'elle soit minime (si l'entaille est un peu plus importante)

à savoir : les solutions antiseptiques sont nombreuses, correspondant à des familles chimiques distinctes (préférer les formes unidoses ou les petits flacons, ne jamais mélanger 2 antiseptiques par soi-même) :
  • la chlorhexidine ou l'hexamidine en solution aqueuse, chacune des 2 avec un spectre d'action différent
  • les dérivés du chlore dilués (solution de Dakin), très actifs, avec un risque de petite brûlure à l'application
  • les dérivés de l'iode, avec un petit risque d'irritation
  • les ammoniums quaternaires avec de rares allergies
  • l'alcool à 60° ou à 70° (attention, l'alcool à 90° est un moins bon antiseptique que l'alcool ; l'alcool est moins recommandé sur les plaies que les autres antiseptiques, car il peut être douloureux, et, en provoquant la coagulation du sang, il crée une pellicule sous laquelle certains germes peuvent se développer)
  • l'eau oxygénée, un antiseptique léger, avec en plus une action anti-saignement (prendre une dilution à 10 fois, au maximum)
  • les dérivés du mercure avec de rares allergies
PRÉVENTION observer une élémentaire prudence en maniant des couteaux, ciseaux et autres objets contondants, porter un casque en pratiquant le vélo, des genouillères et des protège-coudes en pratiquant les patins ou la planche à roulettes ; se résoudre à être plus vigilant et plus attentif lors des premières sorties de Printemps, car le risque est statistiquement plus élevé
COMMENTAIRES
légende
pour les petites blessures superficielles, le point essentiel à éviter est la sur-infection (suintements/pus, ganglions enflés, fièvre, douleurs plus intenses au niveau de la zone lésée) : bien appliquer la solution antiseptique, en quantité suffisante, après s'être lavé longuement les mains (y compris sous les ongles, avec une brosse savonnée) ;
se rappeler que toute plaie infectée retarde la cicatrisation (donc proscrire l'emploi de pansement ordinaire dit sec, à compresse tissée) ;
quand le saignement persiste au-délà de quelques minutes et après désinfectant (antiseptique), comprimer légèrement la lésion avec une compresse stérile, puis recouvrir avec une bande adhésive ;
normalement une plaie superficielle cicatrise en moins de 10 jours (moins chez les ados, plus chez les personnes âgées) ;
un pansement dit humide doit rester en place plusieurs jours avant d'être remplacé (jusqu'à 7 jours pour les pansements à ions argent), sauf en cas d'apparition d'une infection ;
quelques erreurs à éviter : choisir un pansement avec adhésif fort (difficile et douloureux à retirer), changer trop rapidement un pansement humide sans attendre qu'il soit devenu pleinement efficace, laisser une plaie sécher à l'air libre (ancienne croyance), garder en place un pansement en cas de macération ou de surinfection, avoir recours à des remèdes cicatrisant de bonne femme (par exemple, beurre, huile, pomme de terre, blanc d'œufs, etc.) avec le risque d'induire une infection, ne pas rincer la zone nettoyée après usage d'un savon (le savon restant peut inactiver certains antiseptiques) ;
en cas de survenue de la blessure pendant les congés au bord de la mer, demander au pharmacien un pansement (ou sur-pansement) étanche qui permettent la continuation des bains ;
en savoir plus : la Société Française et Francophone des Plaies et Cicatrisations (SFFPC, lien externe)

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Algostéril compresse imprégnée (alginate de calcium) Brothier : appliquer sec ou humidifié avec un peu de solution physiologique (chlorure de sodium à 0,9 % ou liquide de Ringer), en maintenant en place jusqu'à l'arrêt du saignement (au minimum 6 minutes)    [ACL] pansement coagulant pour les plaies avec suintement hémorragique limité (dispositif médical, de classe 3) ; note : le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, n'inclut pas d'honoraire de dispensation, car ils ne sont pas éligibles pour les dispostifs médicaux remboursables, via la procédure LPPR, a fortiori en cas d'achat du produit non prescrit [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 9 €]
(10 compresses 5cm x 5cm) : demander sans tarder conseil au pharmacien de confiance quand le saignement ne se tarit pas rapidement
[mise-à-jour-produit : 2017-05]
SeptivonSpray spray (chlorhexidine) Omega Pharma : pulvériser directement sur la zone lésée sans rincer, après nettoyage soigneux, 2 fois par jour    [MED] antiseptique d'action locale pour les zones lésées peu étendues ; incolore et ne pique pas ; à savoir : en parallèle, la marque SeptivonCare est focalisée sur des gels hydro-alcooliques, qui permettent de désinfecter les mains (ne pas confondre !) ; médicament présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 4.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 75 ml) : ne jamais pulvériser dans la bouche, dans l'œil ou dans l'oreille ; se rappeler que Septivon est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2013-07]
Hibiscrub solution moussante (chlorhexidine) CSP (Centre Spécialités Pharmaceutiques) : appliquer pur (comme un savon liquide), puis rincer soigneusement à l'eau    [MED] antiseptique pour application locale (tout flacon entamé ne peut se conserver au-delà de 2 semaines) ; le contenu du flacon correspond à 25 applications ; également disponible en 500 ml (plus économique, si usage vraiment fréquent) ; distribué en France par Mölnlycke Health Care (hôpital) [CTJ : 0.2 €. Prix std.: 4.5 €]
(flacon, 125 ml, 4%) : préférer le flacon à 125 ml plutôt que le flacon à 500 ml (l'utilisation prolongée augmente le risque de contamination)
[mise-à-jour-produit : 2012-08]
Hexomédine Transcutanée solution pour application locale (hexamidine) Sanofi-Aventis : appliquer pur 2 fois par jour avec un coton imbibé (quand l'infection éventuelle est peu accessible, comme par exemple près d'un ongle, tremper le doigt ou l'orteil dans un petit récipient rempli de solution pure, pendant 1 à 3 minutes)    [MED] antiseptique pour application locale (tout flacon entamé ne peut se conserver au-delà de 2 semaines) ; le produit est remboursable à 15% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) ; note : le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, inclut un honoraire de dispensation de 1.02 € (également remboursable au même taux si prescrit… et non facturable par le pharmacien si pas prescrit, donc non remboursé) ; note : il existe d'autres produits d'application locale dénommés Héxomédine (mais sans le suffixe Transcutanée et à un autre dosage), attention à ne pas confondre [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 3 €]
(flacon, 45 ml) : ne pas rincer après application ; ne pas ingérer (en cas d'absorption accidentelle, contacter immédiatement le centre anti-poison le plus proche ou téléphoner au 112) ; se rappeler qu'Hexomédine est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2017-03]
Biseptine spray (chlorhexidine, benzalkonium) Bayer Santé Familiale : pulvériser la solution pure, sans rincer, 2 fois par jour    [MED] association de 2 substances antiseptiques d'action locale (1 antibactérien et 1 ammonium quaternaire) pour traiter les plaies superficielles et les lésions cutanées, infectées ou exposées à un risque d'infection (contient, en plus, de l'alcool dosé à 4%) ; le produit est remboursable à 30% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) ; note : le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, inclut un honoraire de dispensation de 1.02 € (également remboursable au même taux si prescrit… et non facturable par le pharmacien si pas prescrit, donc non remboursé) ; également disponible en flacon de 250 ml (également remboursable, à un prix comparable au spray de 100 ml, donc plus économique), en spray de 50 ml sous la dénomination de BiseptineSpraid avec la même formule, plus pratique (en libre accès depuis Août 2011, mais un peu plus cher) et, depuis Octobre 2012, sous le nom de Biseptine Scrub, une formulation beaucoup plus dosée (4 fois plus de chlorhexidine et 40 fois plus de benzalkonium) pour le nettoyage préventif et le traitement d'appoint des affections cutanées primitivement bactériennes ou à risque de se surinfecter (125 ml, sans alcool) [CTJ : 0.4 €. Prix std.: 3.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 100 ml) : éviter tout contact de la solution avec les yeux ; en savoir plus : BiseptineSpraid Internet (version non remboursable)
[mise-à-jour-produit : 2017-05]
Cytéal solution moussante (hexamidine, chlorhexidine, chlorocrésol) Pierre Fabre : appliquer matin et soir sur une peau humide en faisant mousser, puis rincer abondamment    [MED] association de 3 substances antiseptiques d'action locale (2 antibactériens complémentaires et 1 dérivé chloré du phénol), avec un agent moussant détergent, pour le nettoyage des lésions de la peau et des muqueuses, infectées ou exposées à un risque d'infection ; également disponible en flacon de 500 ml (non remboursable, et plus cher à l'unité de volume) ; le produit est remboursable à 15% en cas de prescription médicale (mais avec le forfait à 1 €, le reste à charge éventuel, le temps d'attente ou de prise de rendez-vous, et le coût des déplacements, la consultation doit se justifier médicalement, car elle n'est pas justifiée économiquement) ; note : le prix indiqué ici, arrondi aux 50 cents supérieurs, inclut un honoraire de dispensation de 1.02 € (également remboursable au même taux si prescrit… et non facturable par le pharmacien si pas prescrit, donc non remboursé) [CTJ : 0.2 €. Prix std.: 4 €]
(flacon, 250 ml) : rincer correctement à l'eau du robinet (ou au sérum physiologique) quand la solution est utilisée pure
[mise-à-jour-produit : 2017-05]
Amukine solution pour application locale (chlore) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : appliquer sans dilution, soit en lavages, en bains locaux ou en irrigations, soit en compresses imbibées ou en pansements humides, et renouveler le traitement selon les besoins    [MED] dérivé chloré, comme antiseptique local pour petites plaies ; également disponible en flacon de 60 ml, 200 ml et 500 ml [CTJ : 0.4 €. Prix std.: 7.5 €]
(flacon, 1000 ml) : conserver si possible à l'abri de la lumière et au frais (moins de 15 °C) ; éviter l'emploi simultané ou successif d'antiseptiques ou de savon, compte tenu des interférences possibles (antagonisme, inactivation), sans un rinçage soigneux intermédaire
[mise-à-jour-produit : 2011-05]
Bétadine Dermique Solution + Compresses compresse imprégnée (povidone iodée) Meda Pharma : nettoyer la zone lésée et autour avec la solution pure ou diluée (jusqu'à 1 volume de solution pour 9 volumes d'eau), puis utiliser la compresse pré-imbibée de produit en application ou en tamponnement    [MED] antiseptique dérivé iodé, solution pour application locale ; donne une coloration brune à la peau qui s'élimine par un lavage à l'eau ; également disponible sous forme de solution à 10% en 10 unidoses de 5 ml (sans compresse), plus économique (mais il faut des compresses disponibles) et en flacon de 125 ml (remboursable si prescrit), très économique [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 5.5 €]
(6 sachets de compresse imprégnée) : éviter l'usage prolongé, notamment chez le grand enfant, sur les muqueuses et sur des surfaces étendues ou profondément lésées
[mise-à-jour-produit : 2015-04]
Cetavlon Crème crème (cétrimide) Pierre Fabre : appliquer, en couche épaisse, sur la zone lésée, après lavage à l'eau et au savon, puis à l'eau sans savon, 1 ou 2 fois par jour    [MED] ammonium quaternaire (bactériostatique actif essentiellement sur les bactéries à Gram +), pour assurer l'antisepsie des lésions de la peau infectées ou exposées à un risque d'infection ; crème non grasse, texture légère, qui ne pique pas, ne colore pas la peau, légèrement parfumée (essence de lavande) ; médicament présenté en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.8 €. Prix std.: 6.5 €]
(tube, 80 g) : se laver les mains après l'application pour éviter tout contact avec les yeux (aussi avant)
[mise-à-jour-produit : 2015-12]
Mercryl Solution Moussante solution pour application locale (chlorhexidine, benzalkonium) Menarini : appliquer (pur sur la peau ou dilué 10 fois sur les muqueuses) sur la zone lésée, 1 ou 2 fois par jour, puis rincer à l'eau (ne pas avaler le produit)    [MED] association de 2 antiseptiques d'action locale (1 antibactérien et 1 ammonium quaternaire), plus d'un agent moussant, en solution pour application cutanée ; également disponible, sous les marques Mercryl Solution Cutanée et Mercryl Spray (association de 2 antiseptiques seulement, sans agent moussant), à dosage identique, mais présentations différentes, à appliquer directement sur la peau, sans dilution et sans rinçage, et présentés en accès libre (libre service) dans certaines pharmacies [CTJ : 0.5 €. Prix std.: 7.5 €]
(flacon, 300 ml) : bien nettoyer la zone à traiter à l'eau savonneuse, avant traitement ; ne jamais conserver la solution une fois diluée ; ne pas garder longtemps un flacon entamé car une contamination microbienne est possible dès l'ouverture, d'autant plus facilement que le volume du flacon est supérieur à 250 ml ; se rappeler que Mercryl est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2011-05]
Pharmadose Alcool compresse imprégnée (alcool camphré 70 degrés) Gilbert (Batteur) : appliquer 1 compresse sur la zone lésée, après nettoyage à l'eau savonneuse, 1 fois par jour (garder 12 heures sur 24, par exemple à faire le soir et tout ôter au matin)    [MED] alcool en dosette pratique, pour l'antisepsie des petites plaies superficielles ou des légers traumatismes, avec effet anti-inflammatoire rapide (l'alcool à 70 degrés est un antiseptique plus efficace que l'alcool à 90 degrés, contrairement aux apparences) [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 3.5 €]
(12 compresses, 2.5 ml) : éviter le contact de la compresse avec les muqueuses et les zones de peau fragile (pourtour des yeux, ...) ; se rappeler que Pharmadose est une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits (y compris une trousse de secours pour sportifs et des compresses imprégnées antiseptiques, sans statut de médicament), compositions, et objectifs de traitement (bien vérifier le contenu de la boîte, laisser le conditionnement dans sa boîte d'origine)
[mise-à-jour-produit : 2012-11]
Dosoxygénée solution pour application locale (peroxyde d'hydrogène) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : appliquer la solution pure avec une compresse ou un morceau de coton, voire un coton tige    [MED] eau oxygénée (le produit mousse normalement au contact du sang et des sérosités) [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 5.5 €]
(16 unidoses, 5ml) : réserver aux plaies bénignes sans risques, compte tenu de son effet antiseptique un peu moindre ; jeter le produit après usage (usage unique)
[mise-à-jour-produit : 2011-03]
Mercurescéine solution pour application locale (merbromine) Gifrer Barbezat (Qualiphar) : badigeonner un peu de solution pure sur la zone lésée, après nettoyage, avec un morceau de coton propre ou une compresse, 1 ou 2 fois par jour    [MED] antiseptique doux, dérivé du Mercure (ne pas utiliser en cas d'allergie avérée aux dérivés mercuriels) ; note : le produit est semblable à un produit ancien dénommé Mercurochrome, mais qui est aujourd'hui une marque dite ombrelle, qui recouvre plusieurs types de produits, compositions, et objectifs de traitement disponible en dehors de l'officine [CTJ : 1 €. Prix std.: 4.5 €]
(flacon, 45 ml) : ne pas appliquer sur les muqueuses  réserver ce produit aux plaies bénignes sans risque, compte tenu de son effet antiseptique moindre
[mise-à-jour-produit : 2011-09]
Solubacter solution pour application locale (triclocarban) Lisapharm : badigeonner un peu de solution pure sur la zone lésée, après nettoyage, avec un morceau de coton propre ou une compresse (en cas de petites plaies), ou bien, préparer une solution d'1 cuillère à café pour 1 litre d'eau tiède et imbiber une compresse de cette préparation, puis badigeonner un peu de solution diluée sur la zone lésée, après nettoyage (en cas de plaies étendues)    [MED] antiseptique local bactériostatique (actif sur les bactéries à Gram positif), associé à un agent moussant détergent, pour le nettoyage et l'antisepsie des lésions de la peau ou des muqueuses, infectées ou exposées à un risque d'infection ; également disponible en flacon de 400 ml (plus économique à l'unité) [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 4.5 €]
(flacon, 150 ml, 1%) : éviter le contact de la solution avec les yeux ; ne pas utiliser avec une eau trop chaude (plus de 50°C), car risque de libération de substances toxiques
[mise-à-jour-produit : 2013-07]
Cicatryl pommade (allantoïne, parachlorométacrésol, gaïazulène, vit. E) Pierre Fabre : nettoyer la zone à traiter avec de l'eau et du savon, appliquer le contenu du sachet comme une pommade en couche mince, puis masser légèrement pour faire pénétrer, 1 ou 2 fois par jour    [MED] protecteur cutané, association d'antiseptique et de cicatrisant ; attention, le produit ne convient pas aux lésions suintantes ; également disponible en boîte de 28 sachets (plus économique à l'unité) [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 6.5 €]
(14 sachets) : ne pas se tromper, même en dosette unitaire, c'est un médicament à usage externe ; demander l'avis du pharmacien de confiance en cas de réaction indésirable (rare) à type d'eczéma de contact (présence de parahydroxybenzoates dans la formule)
[mise-à-jour-produit : 2013-02]
Ialuset crème (acide hyaluronique) Genévrier : appliquer directement sur la plaie en couche de 2 à 3 mm d'épaisseur environ et recouvrir de gaze stérile, ou bien, déposer sur une gaze stérile appliquée ensuite sur la plaie, puis maintenir l'ensemble par un bandage    [ACL] protecteur cutané, cicatrisant à base d'un glycosaminoglycane naturel, réparti largement parmi les tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux, sous forme de crème, notamment pour la finalisation du traitement des plaies un peu plus importantes ; également disponible dans un pansement hydrocolloïde, prêt à l'emploi, dénommé Ialuset Hydro [CTJ : 1.1 €. Prix std.: 11 €]
(flacon, 100 g) : nettoyer la plaie au sérum physiologique avant chaque nouvelle application
[mise-à-jour-produit : 2011-03]
Nexcare Pansement Doigt Lavande pansement (hydra-gel) 3M Santé : appliquer le pansement sur la zone lésée, après nettoyage et séchage soigneux (ne retirer la partie papier imprimée du pansement qu'après la pose définitive ; attendre que le pansement se décolle de lui-même, avant de renouveler l'application si nécessaire)    [ACL] pansement hydrocolloïde (polymères hydrophiles), avec un découpage spécifiquement adapté ; résiste à l'eau, n'entrave pas le mouvement des doigts ou de la paume, et se maintient plus longtemps en place ; soulage la douleur, protège des frottements (prévention des ampoules et autre lésions induites) et favorise la cicatrisation ; attention, ne jamais découper un pansement hydrocolloïde ; également disponible en diverses tailles [CTJ : 0.4 €. Prix std.: 5 €]
(6 pansements) : bien presser lors de la pose, notamment sur les bords pour une adhérence maximum
[mise-à-jour-produit : 2011-03]
Elastoplast Waterproof pansement (argent) Elastoplast (Beiersdorf) : appliquer le pansement, après avoir nettoyé correctement, sur la zone à traiter (zone lésée en débordant largement)    [ACL] pansement à technologie aux ions argent, recouvert d'un film en polyéthylène (imperméable à l'eau, donc utilisable au bain ou à la douche) ; retrait facile ; après pose, réduit le risque d'infection ; transparent, fin et souple, et s'adapte aux mouvements [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 5.5 €]
(20 pansements, 12 carrés et 8 longs) : ne pas utiliser en cas d'intolérance à l'argent (métal) ; ne pas utiliser en cas de suspicion d'infection (rougeur ou douleur diffusant autour de la plaie, écoulement purulent) ; appliquer le pansement sans pli et de préférence sur une surface plane, pour un maintien optimal
[mise-à-jour-produit : 2013-03]
Comfeel Plus pansement (hydrocolloïde) Coloplast : appliquer le pansement sur la zone lésée, après nettoyage et séchage soigneux de la zone concernée (ne retirer la partie papier imprimée du pansement qu'après la pose définitive ; attendre que le pansement se décolle de lui-même, avant de renouveler l'application si nécessaire, en général au bout de 3 jours)    [ACL] pansement hydrocolloïde (polymères hydrophiles), extra mince et transparent (notamment pour plaies modérément ou faiblement exsudatives, c'est-à-dire suintantes) ; se découpe aisément, autorise la douche, sans colophane, sans latex, sans phtalate, sans produit d'origine animale ; également disponible pour les localisations difficiles (Comfeel Contour) et en version opaque ; au Printemps 2012, la présentation en taille de 10 cm a été supprimée (en cas d'utilisation occasionnelle, préférer le produit équivalent dénommé Suprasorb de Lohmann Rauscher, présenté en 10 unités de 10x10 cm, à un prix au moins moitié moindre) [CTJ : 2 €. Prix std.: 63 €]
(16 pansements, 12.5 cm) : bien presser lors de la pose, notamment sur le bords pour une adhérence maximum
[mise-à-jour-produit : 2012-06]
Pansement Spray spray-film (ricin, vit. E, nitrocellulose) Urgo (BTG-Vivasanté) : vaporiser le pansement spray sur la zone lésée, après avoir correctement nettoyé, en maintenant l'embout du vaporisateur à 5-10 cm de distance, et laisser sécher 1 minute (1 fois)    [ACL] pansement liquide sous forme de spray (sans dispositif matériel), hémostatique rapide, antiseptique et résistant à l'eau ; pour le traitement des petites blessures superficielles, éraflures, écorchures, pour toutes les localisations (même particulièrement difficiles, comme le coude, le genou) [CTJ : 0.5 €. Prix std.: 9.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 40 ml, maximum 40 applications) : ne pas utiliser sur les plaies infectées, profondes, suintantes, ainsi que sur les brûlures ; ne pas utiliser sur le visage ; ne pas inhaler (évidemment)
[mise-à-jour-produit : 2012-06]

MISE EN GARDE : quand la plaie est grave, par exemple, avec saignement abondant voire pulsatile, ou profonde et béante, ou proche de l'œil ou de la main, appeler les urgences (112, gratuit et valable partout en Europe) ;
quand la plaie ou la griffure s'aggrave, s'infecte (suintements/pus, ganglions enflés, fièvre, douleurs plus intenses au niveau de la zone lésée, par exemple) ou quand le calendrier de vaccination antitétanique n'a pas été respecté (ou est inconnu), il faut consulter le médecin traitant rapidement

Actualisation: 11-Mai-2017
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels