* SAIGNEMENT DE NEZ *
(Épistaxis)

Mots-clés : Saignement de nez, Épistaxis, nez qui saigne, mouchage rouge, alginate de calcium, acide tannique, hamamélis, phénazone, benzododécinium, eau de mer isotonique, Bloxang Éponge, Coalgan, Stop-Hémo, H.E.C. Dermique et Nasale, Prorhinel Spray Enfants Adultes, Stérimar | Rédaction - Actualisation de cette page : 29 Mai 2015

INDICES
légende
épanchement sanguin, limité en temps et en volume qui apparaît suite à la rupture de très petits vaisseaux dilatés de la muqueuse nasale et le plus souvent lors d'un rhume (hiver) ou d'une allergie, lors d'un changement d'altitude, lorsque l'air est trop sec, ou lors de grattages intempestifs (se mettre les doigts dans le nez), sachant que la muqueuse des fosses nasales est parcourue de nombreux vaisseaux sanguins très fins, qui saignent facilement mais qui cicatrisent également rapidement
ACTION
 ne pas s'inquiéter inutilement, se mettre au calme, s'asseoir, tête penchée en avant (pour faciliter l'écoulement du sang par le nez plutôt que dans la gorge), respirer calmement par la bouche, se pincer fermement le nez pendant au moins 5 minutes (sans interruption), les doigts placés de part et d'autre du nez, juste en dessous de l'os (pas moins de 5 minutes, car si le saignement persiste, il faudra recommencer et le faire encore plus longtemps)
 appliquer une mèche faite d'une éponge de gélatine ou une compresse hémostatique à base d'alginate de calcium ou de pectine, dans la narine concernée
 si insuffisant, compléter par une pommade hémostatique locale (en massant délicatement)
 une fois le saignement stoppé, utiliser un spray nasal, calmant et protecteur
 éviter de laver ou de frotter la zone lésée quand elle vient de s'arrêter de saigner
PRÉVENTION
légende
pour les personnes sensibles (susceptibilité individuelle), viser à conserver les muqueuses humides à l'intérieur des narines, soit en buvant régulièrement beaucoup de liquide durant la journée pour maintenir une hydratation adéquate, soit en vaporisant au besoin un soin nasal (solution saline isotonique ou huileuse) dans chaque narine, soit en utilisant un humidificateur domestique d'air de type non chauffant (notamment dans la chambre à coucher durant la nuit pour s'opposer à l'effet desséchant du chauffage ou de la climatisation), avec mesure par un hygromètre électronique (en visant 45-55% d'humidité) ;
pour les personnes sensibles, également éviter la prise de médicaments ayant des propriétés anticoagulantes (type Aspirine), ne pas rester trop longtemps exposé au soleil, ne pas sur-chauffer les pièces à vivre, ne pas placer des compresses chaudes sur le visage, limiter au maximum les efforts violents, et évidemment, ne pas se moucher trop violemment
COMMENTAIRES le sur-chauffage hivernal, un mouchage violent peuvent aussi être à l'origine de ce type de saignement bénin, comme les traumatismes légers, ou certains médicaments anti-coagulants, ou encore d'autres causes mal connues ;
les personnes âgées hypertendues, davantage pré-disposées, devraient appliquer les mesures préventives en priorité ; bon à savoir : l'utilisation d'un glaçon posé à la racine du nez peut favoriser l'arrêt du saignement

légendesSOLUTIONS D'AUTOMÉDICATION

PRODUIT COMPOSITION EMPLOI DESCRIPTIF PRIX-CONSEILS
Bloxang Éponge éponge (gélatine) Chauvin (Bausch & Lomb) : introduire le bâtonnet dans la narine, après l'avoir légèrement modelé    [ACL] éponge hémostatique à base de gélatine résorbable, stérile, sous forme de bâtonnet (pH neutre), en structure micro-poreuse activant la coagulation (forte capacité d'absorption du sang et des exsudats, en formant un gel protecteur au contact d'une plaie suintante) ; à savoir : également utilisable pour de petites plaies après désinfection sur la peau, après découpe stérile, en fixant l'éponge avec un sparadrap, et aussi en cas d'extraction dentaire par application locale temporaire ; également disponible sous forme de pommade (tube de 30 g) avec le suffixe Topic au nom Bloxang [CTJ : 1.2 €. Prix std.: 6 €]
(5 compresses) : ne pas oublier de retirer le produit au bout d'une heure environ (sinon ne pas s'inquiéter : le produit est résorbable naturellement en 2 ou 3 jours)
[mise-à-jour-produit : 2015-05]
Coalgan compresse (alginate de calcium) Brothier : ouvrir le sachet, retirer le tampon compresse, l'appliquer en exerçant une légère pression jusqu'à l'arrêt du saignement (puis le retirer, les quelques fibres restantes s'éliminant naturellement)    [ACL] compresse ouate hémostatique, sous forme de sachet individuel [CTJ : 0.9 €. Prix std.: 4.5 €]
(5 sachets) : en savoir plus : Epistaxis Brothier, avec un quiz pédagogique ; ne pas utiliser avec les produits alcalins ou avec un antiseptique contenant de la chlorhexidine
[mise-à-jour-produit : 2012-08]
Stop-Hémo compresse imprégnée (alginate de calcium) Brothier : rouler 1 compresse afin d'obtenir un tampon, l'introduire soigneusement dans la narine et la laisser en place pendant 30 minutes    [ACL] compresse bio-active stérile d'alginate de calcium, pour coaguler les plaies et arrêter rapidement le saignement ; également utilisable pour les petites blessures ; également disponible en poudre et pansement adhésif [CTJ : 1.4 €. Prix std.: 7 €]
(5 compresses) : ne pas essayer d'enlever (en tirant) les quelques fibres qui subsistent à l'intérieur de la plaie lors du retrait du pansement (la résorption se fait naturellement)
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
H.E.C. Dermique et Nasale pommade (acide tannique, hamamélis, phénazone) Chauvin (Bausch & Lomb) : appliquer directement sur la surface de la peau à traiter et masser doucement (en cas de saignement de nez moins accessible, s'aider éventuellement d'une mèche de gaze à l'intérieur de la narine lésée)    [MED] pommade pour hémorragies nasales, petites plaies qui saignent, et brûlures, à la fois protectrice cutanée, hémostatique, et calmante [CTJ : 0.2 €. Prix std.: 6 €]
(tube, 25 g) : bien se laver les mains après traitement (aussi avant) ; en cas de réaction cutanée (rare) de type eczéma de contact (dû aux excipients : lanoline, baume du Pérou), arrêter le traitement et demander conseil au pharmacien de confiance
[mise-à-jour-produit : 2011-07]
Prorhinel Spray Enfants Adultes spray nasal (benzododécinium, polysorbate 80) Novartis Santé Familiale : (2 utilisations) en humidification, effectuer 2 pulvérisations brèves dans chaque narine, 2 à 3 fois par jour, et en lavage, maintenir une pression prolongée sur l'embout pendant 2 à 3 secondes, 1 à 3 fois par jour    [MED] solution nasale en spray, association d'un antibactérien (antiseptique de type amonium quaternaire), avec fluidifiant, qui permet d'humidifier, de laver les muqueuses rhino-pharyngées, de décoller les croûtes et mucosités qui obstruent les voies aériennes supérieures, et de soulager rapidement la sécheresse nasale [CTJ : 0.3 €. Prix std.: 6.5 €]
(flacon-pulvérisateur, 100 ml) : ne pas se moucher violemment au cours des 10 minutes suivant la pulvérisation
[mise-à-jour-produit : 2012-12]
Stérimar spray nasal (eau de mer isotonique) Sofibel : pulvériser 2 à 6 fois par jour dans chaque narine    [ACL] solution nasale à base d'eau de mer dont la concentration en chlorure de sodium est diminuée et ramenée au même niveau que celle des liquides de l'organisme ; destiné à laver le nez en douceur, il apporte en outre les bénéfices des oligo-éléments ; également disponibles avec des formulations enrichies en soufre ou bien en manganèse ou bien en cuivre (demander conseil au pharmacien de confiance pour les différences) et en flacon de 100 ml, ou encore en présentation spécial bébé [CTJ : 1 €. Prix std.: 6 €]
(flacon-pulvérisateur, 50 ml, avec embout anatomique et auto-bloquant) : n'acheter le flacon à 100 ml qu'en cas d'utilisation intense, même s'il est plus économique par volume ; en savoir plus : Stérimar Internet
[mise-à-jour-produit : 2013-07]

MISE EN GARDE : quand le saignement de nez est consécutif à un choc à la tête, quand il est abondant et répétitif, quand il est de couleur anormalement foncée, quand il dure plus de 10-15 minutes, quand il concerne une personne sous traitement anti-coagulant (signe de surdosage), consulter rapidement le médecin traitant ;
attention, appeler le médecin traitant immédiatement, ou aller au service d'urgence le plus proche, pour tout autre saignement sans plaie (par vomissement, saignement anal ou génital anormal)

Actualisation: 29-Mai-2015
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels