légendes TOUTES LES ACTUALITÉS : ALLI-1-AN-APRÈS

THÈME INFORMATION
Surpoids
2013-09-11
(commenté),
2010-05-04
(initial)
Obj. : Automédication
Alli-1-an-après : Avec près de 550 000 boîtes vendues sur les 8 premiers mois, les laboratoires GSK sont satisfaits, surtout depuis le lancement du site Internet d'accompagnement des consommateurs pour l'alimentation et l'exercice physique (en savoir plus : AlliProgramme Internet) ; Alli (officiellement alli avec une minuscule) est devenu le 6ème produit d'automédication en France, utilisé par 3 fois plus de femmes que d'hommes, avec des résultats certes modestes en terme de baisse de poids (-5% à 6 mois, -4,5cm de tour de taille), mais bien plus bénéfiques en terme de santé (réduction du risque cardio-vasculaire et métabolique) ; un sondage IFOP très récent sur plus de 1000 personnes montre que 95% des Français connaît l'indice IMC (et plus de la moitié dit être capable de le calculer), que 88% sait que la préoccupation principale concernant Alli réside dans les selles liquides (alors 47% admet qu'il faut réduire la consommation de graisse), et que ce n'est pas une «pilule miracle» mais un médicament réservé aux personnes en fort surpoids pour 80% des personnes interrogées, et 87% sont conscientes qu'Alli ne fonctionne pas tout seul et doit être utilisé avec une alimentation adaptée, en association avec une activité physique [MonAutomedication.fr]

- Analyse et conseils : GSK a installé un observatoire de l'utilisation d'Alli (via le Comité pour la Valorisation de l'Acte Officinal : CVAO Internet) dont les résultats sont attendus à l'Automne 2010, avec notamment le pourcentage de consommateurs qui poursuivent le traitement jusqu'à 6 mois, le comportement des consommateurs après 6 mois de traitement, les raisons de modifications de traitement, l'adéquation avec les programmes de soutiens proposés (...) ; d'après une enquête d'Ipsos à l'Eté 2009, seulement 17% des utilisateurs d'Alli s'écarte de l'indication officielle (et dans les 3 quarts des cas, pour un IMC entre 25 et 28), 60% des utilisateurs réduit la quantité de graisses dans l'alimentation lors du traitement, et 57% souhaite perdre du poids pour des raisons de santé

Alli-1-an-après : Commentaires :
  • [2010-05-04, Anne-Sophie Joly, présidente du Collectif National des Associations d'Obèses, CNAO Internet : le surpoids n'est pas venu par hasard, il ne repartira pas par hasard ; pour le surpoids, il faut être acteur de son état de santé, se prendre en charge, car on ne peut pas espérer d'un produit quel qu'il soit, sans un changement durable d'habitudes ; pour aller plus loin, participer à la 1ère journée Européenne de l'obésité, le 22 Mai 2010, avec la veille en plus en France des manifestations dans plusieurs villes (en savoir plus : Euro-Obésité Internet)]
  • [2011-02-11, SylvianeC, IMC=30, je suis complètement perdue, on ne sait plus à qui se fier, je lis dans L'Express une liste de médicaments dangereux, suite à l'affaire du Médiator, rendue publique par les autorités Françaises, et y figure le produit Alli que j'ai pris pendant presque 1 an l'an dernier (j'ai arrêté, trop cher, mais ce n'est pas le sujet), j'ai questionné au téléphone mon pharmacien et mon médecin, et ils me rassurent (pour le passé), et (pour l'avenir) se renvoient la balle, mon pharmacien me dit que ce n'est pas la peine de recommencer le traitement sans l'aval du médecin, et le médecin me dit que c'est un produit qui s'inscrit dans une stratégie de prise en charge globale]
  • [2011-02-18, réponse des laboratoires GSK Santé Grand Public : Alli fait partie de la liste des 77 médicaments diffusée par l'ANSM (ex-AFSSAPS), puisqu'il fait l'objet d'un suivi renforcé de pharmacovigilance, dans le cadre du PGR national mis en place au lancement en Mai 2009, visant à l'étudier dans un contexte de prescription médicale facultative ; le fait, pour un médicament, d'être accompagné dans sa mise sur le marché d'un Plan de Gestion des Risques (PGR) signifie qu'il bénéficie d'une surveillance proactive ; le PGR mis en place au niveau national par l'Afssaps vise à surveiller Alli «dans la vraie vie», c'est-à-dire sa bonne utilisation dans son contexte d'automédication, en tant que spécialité délivrée par le pharmacien ; Alli est indiqué dans le traitement du surpoids chez les personnes ayant un IMC supérieur ou égal à 28 en association à un régime réduit en calories et pauvre en graisses, dans le respect de son bon usage, notamment vis-à-vis de la durée d'utilisation qui ne doit pas excéder 6 mois ; ainsi, il serait souhaitable de vous orienter vers votre médecin traitant et bénéficier si nécessaire d'une prise en charge globale et adaptée]
  • [2012-02-25, «MonAutomedication.fr» : attention, une étude de suivi clinique sur 6 ans est publiée en Avril 2011 (Arch. Intern. Med., Apr. 2011, 171, 7 : 703-704) par une équipe Canadienne sur 953 patients prenant de l'orlistat qui établit que l'orlistat provoque une augmentation de 2% des lésions rénales dans l'année qui suit son utilisation par les patients… même si en France (à la différence du Canada) la dose journalière en automédication est moindre (2 fois) et que l'utilisation est limitée à 6 mois, il ne semble plus possible de recommander le produit sans un avis médical circonstancié… cependant, l'EMA a confirmé en Février 2012 le rapport bénéfices/risques positif de l'orlistat (Xenical de Roche et Alli de GlaxoSmithKline) en traitement de l'obésité avérée, tout en demandant une harmonisation, en Europe, des notices d'information afin de s'assurer que les données sur les rares cas d'hépatotoxicité soient bien rapportées]
  • [2013-09-11, «MonAutomedication.fr» : attention, suite à toutes ses analyses négatives, le laboratoire GSK a décidé de retirer le produit du marché courant 2013 (et en Août 2013, les stocks en officine sont considérés comme nuls) ; donc l'histoire d'un produit lancé avec un budget publicitaire faramineux (pour l'automédication) s'arrête là, après des vicissitudes de pharmaco-vigilance et, ne l'oublions pas, la déception de ces client(e)s qui subissaient des diarrhées correctrices bien désagréables, en cas d'écarts diététiques… une sortie inéluctable, mais le besoin de produits traitant le surpoids mineur, cible de l'automédication, est toujours fort, et aujourd'hui il n'y a plus d'offre crédible après le retrait d'Alli]


Discussion terminée (5 commentaires au maximum)  


Actualisation: 11-Septembre-2013
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels