légendes TOUTES LES ACTUALITÉS : GELOSITIN

THÈME INFORMATION
Sécheresse-nasale
2011-02-06 (initial, pas encore
de commentaire)
Obj. : Automédication
légendeGeloSitin : Pohl-Boskamp, un laboratoire Allemand à capitaux familiaux depuis 4 générations, propose GeloSitin en automédication pour les nez secs, une solution astucieuse et naturelle déjà prescrite par les O.R.L. Français, depuis 2008, dans des conditions différentes ; peu de gens le savent : le nez, avant les poumons, est un organe clé du fonctionnement respiratoire et chaque jour 10 000 litres d'air transitent normalement par le nez ;    le nez et la muqueuse nasale, qui fonctionnent comme une barrière protectrice, sont aussi soumis à de multiples agressions liées à la vie moderne, au quotidien (un air trop sec dû au sur-chauffage en hiver, à l'air climatisé en été, à des conditions climatiques défavorables, trop sèches ou trop froides), et à des agressions virales ou d'allergènes (rhinite sèche) ou encore dues à des excès de poussière, voire même à des traitements qui assèchent la muqueuse (eau de mer, anti-histaminiques) ;    ces agressions provoquent des démangeaisons, des sensations de brûlure, l'envie d'éternuer, la formation de croûtes, certes mineures, mais qui peuvent devenir perturbantes et irritantes, et surtout qui peuvent devenir chroniques et altérer la qualité de vie (avec plus rarement des saignements) ;    la solution est toute simple et sans effet indésirable (par action physique de réhydratation des muqueuses, sans absorption de principes actifs), sous la forme d'une brumisation d'huile de sésame associée à du cétiol, à des huiles essentielles d'orange et de citron, et à des anti-oxydants ;    comme l'a indiqué le Dr Maurice Rotenberg, O.R.L. et ancien chef de clinique, cette solution a été testée dans 2 études cliniques en conditions sévères avec un traitement de 3 à 6 jours (durée de la protection, rapidité de la guérison) et elle est mieux adaptée que l'eau de mer isotonique, souvent utilisée, mais à tort, car l'eau de mer adhère 9 fois moins longtemps à la muqueuse nasale que les huiles nasales et a même tendance à assécher la muqueuse (l'eau de mer ne devrait être utilisée que pour les nez bouchés, là où elle est efficace) [MonAutomedication.fr]

- Analyse et conseils : comme pour beaucoup de produits de soins, à statut de médicament ou non, le médecin spécialiste dans le cadre de la prescription et le pharmacien dans le cadre du conseil pour l'automédication agissent sur des modes vraiment distincts : ici, pour la sécheresse nasale, l'ORL est concerné par des problèmes sévères liés à la radiothérapie et aux interventions chirurgicales, tandis que le pharmacien doit savoir comprendre et soulager une plainte mal définie, mal codifiée (différente du nez bouché), mais de plus en plus fréquente ;    pour une personne sensible à la sécheresse nasale, quelques conseils : éviter les zones climatisées (ou enfumées), boire de l'eau (au moins 2 litres par jour), installer un humidificateur d'air (de type non chauffant) dans les pièces à vivre (bureau, séjour) avec mesure par un hygromètre électronique (en visant 45-55% d'humidité), ne pas se gratter l'intérieur du nez, et approcher le pharmacien-conseil sans attendre en cas de problème de nez sec, pour régénérer la muqueuse avec GeloSitin, par exemple ;    le prix public conseillé est de 11 € pour le flacon-pulvérisateur de 15 ml de solution (250 pulvérisations), et compte tenu des conseils d'utilisation d'1 à 2 pulvérisations dans chaque narine, 3 fois par jour, le CTJ (coût de traitement journalier) est de l'ordre de 0.40€ ;    ne pas conserver le flacon au-delà de 6 semaines après ouverture et le ranger à température ambiante (pas au frigo)

GeloSitin : Pas de commentaires, encore (merci de contribuer via Contact)  


Actualisation: 6-Février-2011
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels