légendes TOUTES LES ACTUALITÉS : CÉRÉBROVASCULAIRES-DÉREMBOURSÉS

THÈME INFORMATION
Conseil pharmacien
2012-08-18
(commenté),
2012-02-04
(initial)
Obj. : Politique-santé
Cérébrovasculaires-déremboursés : Dix-huit groupes de spécialités et leurs (nombreux) génériques sont radiés de la liste des produits remboursables aux assurés sociaux à partir du 1er Mars 2012, suite à la nouvelle politique de déremboursements «au fil de l'eau» c'est-à-dire dans la foulée des avis-recommandations de la Commission de la Transparence (HAS) qui les juge insuffisamment utiles ou efficaces pour être pris en charge par la Sécu ; sont concernés essentiellement des médicaments visant à améliorer la circulation au niveau cérébral et utilisés dans le traitement du déficit cognitif et neurosensoriel chronique, des troubles de la mémoire liés au vieillissement, des vertiges, de l'artérite, du syndrome de Reynaud ou des troubles de la vue ; déjà en 2010, beaucoup de ces médicaments ont subi un 1er coup de rabot par la baisse de leur taux de remboursement, passé de 35% à 15% (vignette orange) [MonAutomedication.fr]

- Analyse et conseils : c'est un coup dur pour les personnes âgées, car ces produits sont des traitements chroniques et leur financement n'est pas anodin pour le portefeuille limité de retraités (des hommes, surtout) ; parmi les 140 produits avec leur génériques, il faut noter les 3 dérivés du Ginkgo biloba qui historiquement sont à l'origine du laboratoire Français Ipsen (Tanakan, Tramisal et Ginkogink) ainsi que Capergyl (ou dihydroergotoxine) de Biorga, Carlytène (ou moxisylyte) de Meda Pharma, Cervoxan (ou vinburnine) de Almirall, Hydergine (ou dihydroergotoxine) de Sigma-Tau, Iskédyl (ou dihydroergocristine+robasine) de Pierre Fabre, Olmifon (ou adrafinil) de Cephalon, Pentoflux (ou pentoxifylline) de Bouchara-Recordati, Rhéobral (ou vincamine+troxérutine) de Pharma 2000, Sermion (ou nicergoline) de Sanofi-Aventis, Torental (ou pentoxifylline) de Sanofi-Aventis, Vasobral (ou dihydroergocryptineA+caféine) de Chiesi, Vinca (ou vincamine) de Substipharm, Vincarutine (ou vincamine+rutoside) de Serp ; il faut ajouter, en plus du champ des vasodilatateurs cérébraux, d'autres produits comme (1) Nootropyl (ou piracétam et ses génériques) d'UCB Pharma (ou Gabacet de Sanofi-Aventis), pour le traitement de certains troubles de l'équilibre (vertiges) et des troubles du comportement et de la mémoire liés au vieillissement, (2) Vastarel (ou trimétazidine) de Servier, pour le traitement d'appoint de certains vertiges et bourdonnements d'oreille, (3) Abufène (ou bêta-alanine) de Bouchara-Recordati, pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause, (4) Adartrel (ou ropinirole) de GlaxoSmithKline, pour le traitement du syndrome des jambes sans repos ; beaucoup de ces produits doivent être prescrits par un médecin et on ne sait s'ils vont le rester (ou passer en conseil pharmacien) et s'ils vont être pris en charge par certaines complémentaires ; pour ceux, nombreux, qui bénéficient de ces produits dans leur vie quotidienne, souhaitons que cela soit le cas

Cérébrovasculaires-déremboursés : Commentaires :
  • [2012-02-06, Jacques-Paris14 : c'est très simple et très concret, je suis retraité et je prends en continu sur prescription du Sermion 10, 3 fois par jour, et cela me fait du bien… je viens de regarder le prix sur la boîte grand format et le prix indiqué est de 13.06€ pour 1 mois de traitement et faisons les comptes, aujourd'hui cela ne me coûte rien (Sécu + Mutuelle Enseignants), demain (même si je stocke) l'addition perso sera de 159€ par an, plus de 1000 Francs, une paille !]
  • [2012-08-18, levergero : Moi aussi, je prenais du Sermion 10 depuis des années pour des ennuis aux jambes ; cela me faisait du bien ; j'ai arrêté depuis le déremboursement ; je le regrette… aussi je vais reprendre ce médicament à mes frais ;  2012-08-30, «MonAutomedication.fr», merci à Jacques et à Levergero, pour ces contributions marquées par le pragmatisme… et faute de mieux nous approuvons, tout en espérant que certaines complémentaires vont, enfin, se bouger, pour couvrir au moins en partie ce type de traitement chronique utile à beaucoup de gens et que la Sécu ne p(v)eut plus payer]


Nouveaux commentaires ? (merci de contribuer via Contact)  


Actualisation: 18-Août-2012
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels