légendes TOUTES LES ACTUALITÉS : VITAROS-PRESCRIPTION

THÈME INFORMATION
Dysfonctionnement-erectile
2015-06-02 (initial, pas encore
de commentaire)
Obj. : Automédication
légendeVitaros-Prescription : La start-up Française Majorelle (créée en 2001) lance sous licence Américaine, Vitaros, une présentation originale sous forme de crème à usage externe d'un médicament existant (Caverject, lui-même injectable) pour le dysfonctionnement érectile ; attention le produit comme les bien connus IPDE5 (Viagra, Cialis, Levitra, Spedra), même s'il agit selon un principe différent, est sous prescription médicale obligatoire (inutile d'enjoliver le pharmacien pour une délivrance de faveur… ce n'est pas un produit d'automédication) et il est actuellement non remboursable par la Sécu ; le principe actif, alprostadil, est un dilatateur des vaisseaux péniens et ce nouveau traitement, sous forme de crème sans massage, appliqué sur le méat du pénis tenu à la verticale, est vendu au prix de 40 € (chaque boîte contient 4 unidoses de 300 microgrammes, soit un coût unitaire de 10 € comparable aux IPDE5) ; en cas d'utilisation de préservatif, il faut sélectionner un dispositif en latex ; l'effet est revendiqué rapide (dans les 5 à 30 minutes suivant l'administration) [MonAutomedication.fr]

- Analyse et conseils : en France, 3 Millions d'hommes souffrent occasionellement de troubles de l'érection, donc toute nouveauté différente, avec une AMM, est à considérer (d'autant qu'en matière d'automédication, aucun produit disponible n'a démontré son efficacité par des méthodes modernes et validées) ; à savoir : les publi-rédactionnels qui fleurissent dans la presse à l'occasion de ce lancement sont sous la responsabilité unique des journalistes concernés et en pratique réglementaire ils sont illégaux (s'il était démontré que le laboratoire Majorelle a suscité sous quelque forme que ce soit certains de ces rédactionnels il serait sévèrement sanctionné par la tutelle), d'autant plus que certaines envolées rédactionnelles sont fausses : (1) seule la nouvelle présentation (crème) est originale car l'alprostadil (le nom de la molécule du Vitaros) est actuellement déjà disponible depuis longtemps sous forme injectable pour une administration par voie intra-caverneuse (Caverject, Caverjectdual, Edex) ou sous forme de bâton pour usage urétral (Muse), (2) les IPDE5 sont selon l'analyse de la Haute Autorité de Santé (HAS) supérieurs à l'alprostadil en terme d'efficacité, (3) si le Vitaros serait peut-être actif plus rapidement que le 1er IPDE5 commercialisé, Viagra, d'autres IPDE5 sont plus rapides (la locution 'peut-être' ici est en liaison avec l'absence d'études cliniques comparatives avec les IPDE5 dans le dossier d'enregistrement, uniquement en comparaison avec le placebo, ce que regrette formellement la Commission de Transparence), (4) Vitaros doit être conservé au froid (2°C-8°C) ce qui peut devenir une contrainte pour sa conservation discrète et pour son application avant l'acte sexuel non programmé (même si les sachets non entamés peuvent être conservés en dehors du réfrigérateur pendant 3 jours au maximum avant utilisation, à une température inférieure à 25°C), (5) le dossier de Vitaros signale des effets secondaires et des contre-indications spécifiques non négligeables (différents de ceux des IPDE5) ; au total, la visite du médecin traitant s'impose évidemment en cas de problèmes d'impuissance fonctionnelle répétée… pour le reste les produits d'automédication listés ici (tous sans AMM, la yohimbine ayant été retirée du marché) s'ils sont achetés chez le pharmacien de confiance ont au moins un effet placebo favorable (en absence de tout dossier clinique validé et moderne) dans l'attente, un jour futur encore indéfini, de la mise à disposition en automédication en France des IPDE5 (Sanofi a pris une licence en ce sens)

Vitaros-Prescription : Pas de commentaires, encore (merci de contribuer via Contact)  


Actualisation: 2-Juin-2015
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels