légendes TOUTES LES PAUSES : FORMES-LONGÉVITÉ

THÈME INFORMATION
Formes-Longévité
Etude-clinique
2011-12-09
(mise en ligne)
Prévention
légende
Formes-Longévité : Forme physique meilleure que formes en excès du corps. Pour vivre plus longtemps, une étude Américaine encourage les hommes à privilégier leur forme physique en se souciant moins de leurs excès (raisonnables) de poids ; c'est un travail épidémiologique important d'une équipe de l'Université de Caroline du Sud (à Columbia, USA) qui a suivi, pendant 11 ans, 14 345 hommes (âge moyen 44 ans au départ, blancs, de classe socio-culturelle moyenne à élevée, la plupart avec un indice de masse corporelle, ou IMC, normal au départ), avec au moins 2 consultations médicales approfondies de contrôle  les résultats sont clairs : les hommes qui ont maintenu un bon niveau d'activité physique, ou qui l'ont même amélioré au cours des 11 années, sont moins susceptibles de succomber à une crise cardiaque ou un AVC, qu'ils prennent ou non du poids pendant la période (sur la période, 27% de moins de risque de décès cardiovasculaire par rapport à ceux dont l'activité physique a diminué, et, 42% de moins de risque de décès cardiovasculaire pour ceux dont l'activité physique a été en augmentation par rapport à la situation de départ) [source : Duck-chul Lee (et al.), Long-Term Effects of Changes in Cardiorespiratory Fitness and Body Mass Index on All-Cause and Cardiovascular Disease Mortality in Men, Circulation, 2011, 124: 2483-2490] [Circulation (American Heart Association)]

- Analyse et conseils : L'étude s'inscrit à la suite de recherches précédentes comparables sur les bienfaits de l'activité physique sur la santé, dont une étude qui a suggéré que les personnes de plus de 60 ans disposant d'une bonne santé cardio-respiratoire vivent plus longtemps que les adultes du même âge moins engagés dans l'exercice physique (la présente étude réalisée seulement sur des hommes -pas de femmes- indique en plus que leur poids initial importe peu) ; attention cependant à ne pas faire dire à l'étude que l'on peut s'empiffrer jusqu'à l'obésité, du moment que l'on a une activité physique soutenue ! (et, en cas d'obésité, il est important de consulter un médecin avant de se lancer dans la pratique de n'importe quel sport)   la forme physique serait donc un meilleur indice de longévité que le poids, et surtout pour un homme mince, qui n'a pas d'activité sportive, il ne devrait pas se tromper en pensant qu'en étant maigre, il n'a pas besoin d'exercice physique…

Formes-Longévité : Pas de commentaires, encore (merci de contribuer via Contact)  


Actualisation: 9-Décembre-2011
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels