légendes TOUTES LES PAUSES : OBÉSITÉ-ABDOMINALE-RISQUES

THÈME INFORMATION
Obésité-abdominale-risques
Etude-clinique
2012-09-24
(mise en ligne)
Prévention
légende
Obésité-abdominale-risques : L'embonpoint localisé à l'abdomen, même avec un poids global normal, est un facteur de risque majeur de mortalité cardiovasculaire et de mortalité tout court, voilà le résultat majeur et sans appel d'une étude clinique très importante (en terme d'efffectifs recrutés et de temps d'observation) et présentée au Congrès Européen de la Société de Cardiologie (en savoir plus : ESC) ; Francisco Lopez-Jimenez et Karine Sahakyan de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota, USA) ont analysé les données concernant 12 785 personnes avec un âge moyen de 44 ans, suivies pendant 14 ans (taille, poids, tour de taille, tour de hanche, statut socio-économique, co-morbidités et paramètres physiologiques et biologiques) ; les personnes avec un poids normal d'après leur indice de masse corporelle (IMC, qui est une mesure de la corpulence selon la taille et le poids), mais avec une accumulation de graisse autour de la taille ont un risque de décès de maladies cardiovasculaires 2.75 fois plus élevé et un risque de décès de toute cause 2.08 fois plus élevé que les personnes avec un poids normal et sans accumulation de graisse abdominale (et même pour enfoncer le clou, les auteurs indiquent que cette graisse abdominale serait même pire que l'obésité… voir dans le cadre de l'automédication, le surpoids) [European Society of Cardiology]

- Analyse et conseils : Bien sûr, de nombreuses recherches précédentes ont déjà montré que l'obésité (avérée en France par un IMC supérieur à 28) est mauvaise, mais ce qui est nouveau dans cette recherche est que la répartition de la graisse est très importante, même chez les personnes avec un poids normal ; 3 sous-groupes ont été étudiés, selon l'IMC, un sous-groupe normal (IMC inférieur à 25), un sous-groupe avec surpoids (IMC inférieur à 30) et un groupe obèse (IMC > 30, soit davantage que la norme Internationale de 28) et, pour chacun des 3 sous-groupes, 2 options selon le ratio de tour de taille par rapport au tour de hanche, encore appelé ratio-taille-hanche, un ratio normal (soit, RTH<0.85 chez les femmes et RTH<0.90 chez les hommes) ou bien un ratio élevé (soit, RTH>0.85 chez les femmes et RTH>0.90 chez les hommes) ; cet embonpoint abdominal (RTH élevé) avec des graisses logées profondément dans l'abdomen (également appelé en langage courant bidon, brioche, bedaine, panse-à-bière) doit être distingué des «poignées d'amour» situées juste sous la peau et il doit être combattu avec constance… tout d'abord, il faut se situer selon les 6 possibilités de l'étude en mesurant son IMC (voir le tableau synoptique IMC), puis pour affiner, en calculant son RTH avec un simple mètre ruban (diviser le tour de taille pris au niveau du nombril ou jusqu'à 1 cm au dessus du nombril, mesuré en centimètres, par le tour de hanches pris au niveau du maximum des fesses, mesuré en centimètres)… si le résultat de la division, ou RTH, est supérieur à 0.85 pour une femme ou supérieur à 0.90 pour un homme, alors, il est temps de réagir avec progressivité et constance et à 2 niveaux ; d'un côté, le relâchement des muscles abdominaux est contrecarré par des exercices physiques ciblés (bannir la sédentarité… et pratiquer tous les jours le relevé de buste : en position allongée, se relever sans forcer en regardant vers le haut, pour ne pas casser la ligne de la nuque, en gardant le dos bien droit, en collant les genoux près de la poitrine et les pieds à hauteur du bassin, avec le bas du dos toujours en contact avec le sol) et de l'autre, l'accumulation localisée de graisses est contrecarrée par des modifications du régime alimentaire, boissons comprises (diminuer les sucres, comme les pâtisseries, les sodas, l'alcool et aussi les graisses d'origine animale, etc.)… en bref, suivre le slogan manger-bouger, avec une alerte spécifique… attention, au bout de 3 semaines d'exercices, un sédentaire ancré dans ses habitudes va rencontrer un pic de fatigue, et c'est précisément à ce moment-là qu'il ne faut pas se laisser aller, ni abandonner, car les premiers résultats ne sont visibles qu'au bout du premier mois

Obésité-abdominale-risques : Pas de commentaires, encore (merci de contribuer via Contact)  


Actualisation: 24-Septembre-2012
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels