* HON-CODE *

LABEL le HON-code est, selon Wikipedia, une charte dont le but est de certifier certains sites Internet médicaux et de santé ; en adhérant aux principes et en affichant le logo actif HON-code, le propriétaire d'un site Internet s'engage à respecter les 8 principes de bonne conduite élaborés par la fondation [sans but lucratif] «Health On the Net Foundation» (HON) ; cette charte permet de s'assurer qu'un site Internet respecte certains standards, notamment en termes de vérifiabilité des informations, mais elle est sensée ne pas aller au-delà et elle ne garantit pas la véracité [ou l'actualisation] des informations présentes sur un site Internet, le contrôle du contenu ne faisant pas partie des critères de sélection (ce travail continu nécessiterait un nombre considérable d'experts, vu le nombre de modifications qui seraient à vérifier en permanence)
ACTION la démarche de certification est volontaire (il n'y a aucune obligation pour les éditeurs à demander le label) ; la demande d'adhésion se fait en ligne sur le site de la Health On the Net Foundation ; en savoir plus : Hon-Code et HAS ; dans le cadre de la loi Française du 13 Août 2004 (dite loi Douste-Blazy), relative à l'assurance maladie et répondant aux recommandations Européennes du projet e-Europe 2002, la HAS (Haute Autorité de Santé) a reçu pour mission de déterminer les règles de bonnes pratiques devant être respectées par les sites Français d'information de santé ; elle a choisi de confier cette mission à la fondation Suisse non gouvernementale Health on the Net (HON) basée à Genève, depuis 1995 ; cette fondation est reconnue comme une référence en matière de labélisation de sites relatifs à la santé et a déjà certifié plus de 5 500 sites dans 72 pays, dont 300 en France ; HAS et HON ont établi ensemble une convention de partenariat d'une durée de 3 ans renouvelable, en 2007
ACTION pour qu'un site Internet puisse bénéficier du label, il doit satisfaire à 8 critères :
  1. autorité : indication de la qualification des rédacteurs ;
  2. complémentarité : le site doit complémenter, et non remplacer la relation patient-médecin (ou pharmacien) ; les informations viennent en complément d'une relation avec un médecin ou pharmacien et ne s'y substituent pas ;
  3. confidentialité : préserver la confidentialité des informations personnelles soumises par les visiteurs du site ;
  4. attribution : le site doit citer les sources des informations qu'il publie et doit dater ses pages ;
  5. justification : le site doit justifier toutes affirmations concernant les bienfaits ou les inconvénients de produits ou traitements ;
  6. professionnalisme : l'information doit être la plus accessible possible, il faut pouvoir identifier le webmestre et une adresse de contact doit être proposée ;
  7. transparence du financement : les sources de financements du site doivent être indiquées ;
  8. honnêteté dans la publicité et la politique éditoriale : il doit exister une séparation entre la ligne éditoriale et la politique publicitaire
SITUATION «MonAutomedication.fr» a officiellement déposé soumission à l'organisme Suisse Health-On-the-Net pour la certification HON-code avant la mise à disposition du site au Grand-Public (qui en a accusé réception le 12 Mai 2010), à partir des 8 critères :
  1. autorité : la rédaction est assurée par un comité de rédaction, chacun étant titulaire d'un diplôme de pharmacien, l'édition des news, actualités, pause-détentes est assuré par un journaliste titulaire d'un diplôme de docteur en sciences biologiques ;
  2. complémentarité : le site indique à toute les pages complémenter, et non remplacer, la relation patient-médecin (ou pharmacien), voire même promeut cette relation comme essentielle et incontournable, dans le cadre de l'automédication, avec le pharmacien d'officine ;
  3. confidentialité : les informations personnelles soumises par les visiteurs du site dans les formulaires de contacts ou d'inscription aux alertes sont confidentielles et sont stockées sur un support indépendant ;
  4. attribution : le site cite toutes les sources des informations qu'il publie et date toutes ses pages (il va même plus loin en indiquant la date d'actualisation pour chaque texte de produit) ;
  5. justification : le site justifie toutes affirmations concernant les bienfaits ou les inconvénients de produits ou traitements par le fait même qu'elles sont issues des informations légales pour les médicaments telles que documentées dans leRSP Internet (Répertoire des Spécialités Pharmaceutiques) de l'AFSSAPS, et des informations officielles des producteurs pour les non-médicaments, les compléments alimentaires et les dispositifs, en l'absence d'une telle documentation légale ;
  6. professionnalisme : l'information est la plus accessible possible via les serveurs de l'hébergeur Internet 1&1, le webmestre (et éditeur) est précisément identifié et un contact est proposé soit par formulaire, soit par message électronique direct ;
  7. transparence du financement : les sources de financements du site sont clairement indiquées comme uniquement issues de la publicité en ligne ;
  8. honnêteté dans la publicité et la politique éditoriale : la séparation entre la ligne éditoriale et la politique publicitaire est totale, la première étant assurée par un comité de rédaction sans contact direct avec les annonceurs, la seconde par l'éditeur

le site «MonAutomedication.fr» satisfait donc à ces 8 critères (se référer également aux informations détaillées présentées dans les Mentions légales et dans les Partenariats publicitaires), cependant le label HON-Code a été refusé sauf à satisfaire les critères supplémentaires suivants :
a- l'analyste HON-Code considère que «par souci de protection des internautes, l’information médicale ne peut être que complète et exhaustive» (cette demande est impossible à satisfaire, car par construction, le site ne fournit à l'Internaute que les informations qui le concernent, en promouvant la rencontre avec le pharmacien avant toute médication personnelle pour conseil, achat ; de plus la maquette du site, avec ses principes fondateurs (non-exhaustivité, sélection de produits comparative, conseil du pharmacien privilégié), a été présentée le 23 Avril 2009 aux responsables de la communication Internet de l'AFSSAPS, sans aucune opposition sur ces principes)
b- sur la base de l'exemple de la page intitulée 'acnés mineures et débutantes, voire modérées', l'analyste HON-Code demande à ce que «l'information des symptômes soit exhaustive», c'est-à-dire comprenant ceux de l'acné sévère (qui relève de la prescription médicale) avec l'argumentation qu'il «existe un risque d’amener l’internaute à sous-estimer son problème et d’aller de prime à bord vers l’automédication qui parfois retarde la prise en charge médicale d’une pathologie grave et fatale» (c'est un risque qui existe mais qui est ici limité pour ces affections mineures de l'automédication par la référence aux exclusions qui relèvent du médecin traitant, voire de l'urgence, comme mentionné dans le site dans le paragraphe en gras intitulé 'mise en garde' ; a contrario, l'exhaustivité présente un risque plus important encore, et bien connu, à savoir que l'Internaute, face à une information exhaustive, soit joue lui-même au médecin et commette des erreurs sérieuses de diagnostic et de traitement par mauvaise compréhension, soit s'inquiète inutilement et consulte systématiquement le médecin traitant pour des maux bénins, ce qui est contraire à la politique de santé en France, notamment suite à la Loi HPST et à la création du libre accès à l'officine)
c- sur la base de l'exemple de la page intitulée 'acnés mineures et débutantes, voire modérées', l'analyste HON-Code indique que «même en s’aidant d’un pharmacien-conseil, celui-ci ne peut que l’orienter vers un dermatologue sérieux, car même un pharmacien n’a pas les qualifications d’un médecin dermatologue» et plus généralement indique que «tout Internaute présentant un petit souci de santé, a le droit d’être informé afin de mieux choisir entre tel ou tel produit en automédication, ou le plus souvent d’aller consulter chez son médecin» (c'est contraire à la politique actuelle de l'État Français qui vise à la prise en charge des patients par un réseau coordonné de professionnels de santé, avec la pharmacien d'officine pour les petits troubles, et le médecin traitant pour les pathologies de premier recours, puis le transfert éventuel à un médecin spécialiste ; ainsi, le recours d'emblée au médecin dermatologue pour tout type d'acné en France est légalement découragé (et moins bien remboursé), et même, pour l'acné mineure à modérée, l'État Français a récemment déremboursé, puis même autorisé au libre accès en officine, 2 produits pour l'acné modérée qui auparavant relevaient de la prescription
d- l'analyste HON-Code indique enfin que «l’information médicale ne peut être que signée par son auteur (comité scientifique ou médecin)» et que «l’information médicale ne peux être écrite anonymement» et qu'elle «engage la responsabilité de son auteur qui doit être qualifié, selon le principe 1» (la qualité de la rédaction est ici assurée par le diplôme national de docteur en pharmacie, celle de l'édition des actualités par le diplôme de docteur en sciences biologiques, l'information sur les petits troubles et le choix des produits ne sont pas signés nominativement pour respecter le principe de l'honnêteté et la transparence, c'est-à-dire de l'indépendance rédactionnelle avec le financement publicitaire, et d'ailleurs les textes ne sont pas non plus signés dans d'autres sites Internet Français pourtant certifiés par Health-On-the-Net

Au total, «MonAutomedication.fr» respecte les 8 critères qui fondent le Hon-Code, mais ne peut satisfaire les demandes supplémentaires de Health-On-the-Net
«MonAutomedication.fr» prend acte du refus de labélisation par Health-On-the-Net, met le site à disposition du Grand-Public pour la 1ère fois le 19 Juillet 2010, et s'engage à informer les autorités compétentes de cette situation inappropriée, en vue d'une éventuelle solution favorable ultérieure
légende

Mots-clés : HAS, Suisse, Wikipedia, label, action, critères, situation | Rédaction - Actualisation de cette page : 19 Juillet 2010

Actualisation: 19-Juillet-2010
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels