* ARCHIVES-INFOS DU SITE *
(toutes les archives des infos externes et internes)

Mots-clés : informations, conseils, astuces, annonces, labos, mutuelles, assurances, tout sur 1 ingrédient, affirmation-mystère, flash-infos

 

légendeLes infos de la page d'accueil (ou, en cas d'éditorial en cours, de la page d'infos) reflètent la politique éditoriale de «MonAutomedication.fr» et sont de 2 types (le tableau ci-après peut être trié selon le contenu des colonnes, par exemple par date, par source, etc.) :

légendesARCHIVES EXTERNES 2010

| Flash-externes-2016 | Flash-externes-2015 | Flash-externes-2014 | Flash-externes-2013 | Flash-externes-2012 | Flash-externes-2011 | Flash-externes-2010 | Infos-internes |




DATE RÉDACTION LIEN CONTENU (Thème-Extrait)
2010-12-26 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°34 : La retraite est mauvaise pour la santé [cognitive] © activité physique et travail | Vivre tranquillement sans avoir à travailler... Voilà qui donne envie! Mais attention, une enquête récente montre que ceux qui ont fait de ce rêve une réalité souffrent d'une importante détérioration de leurs capacités cognitives. L'une des plus grandes revendications des sociétés modernes est la garantie qu'on donne aux personnes d'un certain âge de pouvoir bénéficier d'un niveau de revenus raisonnable sans avoir besoin de travailler. Ainsi, ce qui pour certains est un rêve, est considéré par d'autres comme un droit garanti par la loi. L'âge de la retraite a évolué dans le temps. Dans ce sens, les pays occidentaux les plus riches ont connu une véritable révolution. Depuis plus d'un siècle, aux USA et en Europe, la présence des hommes de plus de 65 ans sur le marché du travail diminue. Aux États-Unis, à la fin des années 1800, 75% de la population masculine de plus de 65 ans continuait de travailler. En 1990, ils n'étaient plus que 16%. Ces tendances sont les mêmes en Europe. Autre dynamique qui s'est généralisée récemment: la pression visant à abaisser toujours plus l'âge de la retraite. En Grèce - pays qui, comme chacun sait, connaît de graves difficultés économiques -, l'âge de … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-12-17 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°33 : Une brochure [par l'INPES] sur la bronchiolite du nourrisson pour sensibiliser les parents © bronchiolite et nourrisson | L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a édité en partenariat avec le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé, une brochure explicative à destination des jeunes parents concernant la bronchiolite du nourrisson, qui touche près de 30% des enfants de moins de deux ans chaque hiver. Chaque année, au moment de l'hiver, trois enfants sur dix âgés de moins de deux ans sont diagnostiqués comme victimes d'une bronchiolite, cette infection respiratoire des petites bronches très contagieuse. Pour lutter contre la propagation de ces infections, une brochure explicative a été éditée à l'intention des parents afin que ces derniers sachent comment limiter les risques de transmission de la maladie. Il s'agit là d'un enjeu important pour l'Inpes qui explique que la bronchiolite du nourrisson peut être grave chez les enfants et notamment chez les très jeunes. Le virus de l'infection respiratoire des petites bronches se transmet généralement par des éternuements, par la toux, ou par le contact des mains avec un objet souillé. Les symptômes de la bronchiolite du nourrisson commencent par ceux du rhume avant que l'enfant ne présente des difficultés respiratoire… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-12-13 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°32 : L'Anses lance un dispositif de nutrivigilance pour assurer la protection des consommateurs © nutrition et nutrivigilance | L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a officiellement lancé, jeudi 9 décembre, un nouveau dispositif de sécurité sanitaire, à savoir la nutrivigilance, pour protéger les consommateurs. Ce dispositif portera essentiellement sur la sécurité sanitaire des compléments alimentaires, des aliments et boissons enrichis en substances "à but nutritionnel", des nouveaux aliments et nouveaux ingrédients et des produits destinés aux nourrissons ou aux sportifs. Ce nouveau système de sécurité sanitaire vise avant tout à identifier d'éventuels effets indésirables associés à la consommation des aliments concernés, mais également à réaliser des expertises ciblées via les déclarations des professionnels de santé et des particuliers. Concernant le mode de fonctionnement, les professionnels de santé, au centre de ce dispositif de nutrivigilance, devront diagnostiquer chez leurs patients les potentiels effets indésirables liés à la consommation des produits alimentaires et boissons concernés, puis les signaler sur le site Internet de l'Anses. Les particuliers pourront également faire des déclarations à titre individuel, mais uniquement par… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-12-08 notretemps
(externe)
Fil-Infos-Flash n°31 : L'aspirine préviendrait le risque de [certains] cancer(s), mais attention à l'automédication © aspirine et cancer | Une étude Britannique révèle que la prise régulière d'une faible dose d'aspirine réduit la mortalité par cancer. Devons-nous, pour autant, tous en prendre en prévention ? Décidément, l'aspirine a plus d'un tour dans son sac ! Déjà bien connue pour soulager les douleurs, elle est aussi utilisée pour prévenir les récidives de certains accidents cardio-vasculaires (AVC et infarctus principalement). En octobre dernier, des scientifiques britanniques avaient prouvé que la prise régulière d'aspirine réduit le risque de cancer colorectal de 24%. Ce médicament fait à nouveau parler de lui à l'occasion de la publication d'une enquête britannique publiée Mardi 7 Décembre dans la revue scientifique The Lancet. Des chercheurs ont en effet révélé que les effets anti-cancer de l'aspirine s'étendent désormais à tous les cancers, quelle que soit leur localisation.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-11-29 ladepeche
(externe)
Fil-Infos-Flash n°30 : Alimentation : les régimes minceur sur la sellette [étude Anses] © obésité et régimes | L'obésité et le surpoids nuisent à la santé. Les régimes aussi ? L'Anses a évalué quinze des régimes en vogue dans les magazines. Selon l'étude, 80 % des personnes reprennent du poids un an avant la fin de leur régime. Témoignage et explications de professionnels. Maigrir ferait… grossir ? Huit personnes sur dix reprennent du poids un an avant la fin de leur régime. C'est le constat que dresse l'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail dans un rapport publié jeudi. Un rapport assorti d'une mise en garde : «les régimes amaigrissants sont des pratiques à risque pour la santé». L'Agence a examiné quinze des régimes les plus en vogue dans les magazines : Atkins, citron détox, chrononutrition, Cohen, Dukan, Fricker, Mayo, Montignac, soupe au chou, Weight Watchers… Diagnostic : pour 80 % des méthodes, les apports en protéines sont supérieurs aux apports nutritionnels conseillés (ANC), voire très supérieurs comme dans le régime Dukan. Plusieurs méthodes (Zone, Chrononut, Atkins) proposent trop d'apports en lipides. Pour les femmes, les apports nécessaires en fer sont rarement atteints. Des régimes ne couvrent pas les besoins en ca… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-11-28 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°29 : Quel est le rêve le plus partagé par l'humanité [les humains]? © rêves et thèmes fréquents | [source ajoutée par «MonAutomedication.fr» : PsycNet, en Anglais] Vous pensiez peut-être que vos rêves étaient originaux comme tout, des court-métrages jamais vus mis en scène avec brio par votre inconscient. A moins que vous n'ayez déjà eu cette discussion où, après avoir révélé le dernier rêve dont vous vous souveniez, quelqu'un s'exclame qu'il ou elle a fait exactement le même rêve deux semaines avant? Un scientifique est en train d'explorer en détail nos rêves, à la recherche des songes les plus communs et de ceux qui se répètent régulièrement, rapporte Discovery News. Dans une étude parue fin novembre dans le magazine Dreaming, Calvin Kai-Ching Yu mesure le pourcentage de gens qui ont déjà rêvé, le pourcentage de gens qui ont fait un même rêve plus que trois fois dans leur vie (la récurrence des rêves), et le pourcentage de gens qui ont fait un même rêve plusieurs fois par an (la régularité des rêves). De quoi rêve-t-on? Les rêves transcendent les différences culturelles, comme l'ont montré des études précédent… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-11-22 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°28 : Médicaments : ils seraient responsables de 3.3% des accidents de la circulation - respectez la notice © médicament et accidents de la route | La revue PLos Medicine vient de publier une étude démontrant l'incidence de la prise de médicament sur les accidents de la route. En matière de prévention routière, on connaît bien les facteurs de risque que sont les drogues et l'alcool, mais les médicaments sont également à l'origine de nombreux accidents : constatant des cas avérés, les autorités de santé ont souhaité approfondir l'enquête. L'étude a été menée par l'Inserm en association avec l'Afssaps, l'Assurance maladie et l'Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (Inrets). En se basant sur des données policières, ils ont pris en compte les dossiers de plus de 72.000 conducteurs impliqués dans des accidents de la circulation. Leurs résultats montrent qu'en prenant un médicament classé niveau 2 ou 3 sur l'échelle de classification des risques pour la conduction de machine, les chauffeurs ont augmenté leur risque d'accident, de 25% et de 31%. Les médicaments classés niveau 1 ont eu une incidence en fonction de la sensibilité personnelle des patients. Ceux de niveau 2 et 3 par contre provoquent un danger peu importe la sensibilité et la physiologie de leurs consommateurs. Il s'agit de produits très pui… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-11-15 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°27 : Un manga pour détourner les jeunes de la cigarette © tabac et jeunes | Mardi 16 novembre, les jeunes de 14 à 20 ans pourront découvrir la nouvelle campagne de l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé qui leur est destinée. Pour "dénormaliser" la cigarette auprès de cette population, l'amener à résister à l'envie de tester et dénoncer la manipulation opérée par l'industrie du tabac, l'Inpes a choisi de lancer sur Internet un film d'une dizaine de minutes reprenant les codes du manga. "Même si plusieurs enquêtes ont montré une baisse importante en France des prévalences tabagiques parmi les jeunes depuis la fin des années 1990, les études montrent qu'un tabagisme dur, de plus de 10 cigarettes par jour, persiste parmi les collégiens et les lycéens", regrette la directrice générale de l'Inpes, Thanh Le Luong. Or, il est maintenant admis que "la précocité de l'expérimentation" est un facteur important pour l'installation durable dans la consommation et la dépendance. Marketing. Les résultats de la dernière enquête nationale menée auprès des collégiens montrent que tout se joue entre 11 et 15 ans ; l'expérimentation passe de 8 % à 11 ans à 55 % à 15 ans et l'usage quotidien, quasi inexistant à 11 ans, atteint 18 % à 15 ans. Si les garçons… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-11-05 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°26 : Ongles rongés : la porte ouverte aux infections © ongle et manie | Vous vous rongez les ongles ? C'est une vilaine manie… qui n'est pas dénuée de dangers. Certes, l'onychophagie légère comme l'appellent les médecins, n'est pas préoccupante en soi... Lorsqu'elle devient sévère toutefois, avec un comportement réellement compulsif, il est indispensable de prendre l'avis d'un médecin. «Le fait de se ronger les ongles n'entraîne pas de dommages à long terme », rassure en effet le dermatologue Lawrence E. Gibson, de la Mayo Clinic de Rochester (États-Unis). En revanche, il alerte les onychophages sur le fait qu'en portant la main à la bouche plusieurs fois par jour, ils enfreignent dangereusement l'hygiène la plus élémentaire... «C'est une porte grande ouverte aux bactéries et aux virus», insiste-t-il. «Se ronger les ongles, c'est augmenter le risque de contracter un rhume ou une autre infection». Par ailleurs, «‘cela peut aussi aggraver une infection pré-existante de la peau ou du lit unguéal», la partie située sous l'ongle. Quand la volonté ne suffit pas… Bien souvent cette mauvaise habitude disparaît d'elle-même. La volonté ? Elle peut effectivement suffire … ou pas. Au même titre d'ailleurs que certains petits subterfuges, comme l'application d'un v… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-10-25 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°25 : Sel : une association de scientifiques tire la sonnette d'alarme © sel et santé | Le groupe Salt ("Sodium alimentaire : limitons les taux") a été présenté officiellement le 21 Octobre dernier. Son but : limiter la quantité de sel dans l'alimentation des Français. Alertés par le grand nombre d'accidents et maladies dus au sel, des scientifiques ont décidé de se réunir en association pour obtenir une diminution de la consommation de sel en France. Il s'agit de cardiologues, endocrinologues, nutritionnistes, épidémiologistes mais aussi d'experts de l'agroalimentaire et de la communication. Dans notre pays, la consommation moyenne de sel est de 9 grammes par jour, alors que l'OMS recommande de ne pas dépasser 6 grammes et que 2 grammes suffisent à couvrir les apports journaliers. 10% de ces 9 grammes proviennent du salage à table, mais l'essentiel est contenu dans les aliments préparés comme les plats cuisinés, les sauces, la charcuterie ou le fromage. Aux USA, une étude a démontré qu'une baisse de 3 grammes de la consommation [quotidienne] évite jusqu'à 59.000 AVC et 92.000 infarctus.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-10-18 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°24 : La consommation de tabac a augmenté de 2% en 5 ans © tabac et prix du paquet | L'augmentation du prix de tabac n'a pas d'influence sur la consommation ! La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a en effet annoncé Lundi que la consommation avait «augmenté de 2 points» entre 2005 et 2010, selon le baromètre santé de l'Institut de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). L'augmentation est de 1,8% précisément, a indiqué la ministre sur RMC. La Ministre a expliqué ce phénomène par «un double effet»: l'augmentation de la consommation chez les femmes, mais aussi «un effet crise». «Pratiquement 50% des chômeurs sont fumeurs et à l'évidence la crise, l'augmentation du chômage, a eu un effet sur l'augmentation de la consommation du tabac», a expliqué Mme Bachelot. «Je me rapproche de Pôle Emploi pour qu'il y ait une action spécifique qui soit menée auprès des chômeurs», a-t-elle ajouté. La législation ne serait pas respectée selon la Ministre de la Santé. La Ministre a appelé à «mieux respecter la législation» sur l'interdiction de fumer, en particulier les mesures concernant les terrasses des cafés et restaurants. «On observe que cette législation n'est pas respectée», a-t-elle déclaré. Mme Bachelot a également demandé aux buralistes de respecter «l'interdi… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-10-11 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°23 : L'automédication gagne du terrain. Comment utiliser sans risque ces produits © aigreur d'estomac et IPP | Antihistaminiques, antiacides… Comment utiliser sans risque ces produits. Substituts nicotiniques pour arrêter de fumer, antihistaminiques contre les allergies… De plus en plus de médicaments, auparavant vendus uniquement sur ordonnance, peuvent maintenant être achetés en pharmacie sans prescription médicale. Derniers en date, des cousins et petits frères du célèbre Mopral (oméprazole) sont depuis quelques mois en automédication* pour soulager les brûlures d'estomac et autres régurgitations acides. Ces symptômes, qui traduisent un reflux gastro-œsophagien (RGO), toucheraient jusqu'à 40% de la population. D'autres molécules actives sur ces troubles digestifs, comme les antiacides, étaient déjà en vente libre. Mais qu'ils soient rejoints par des molécules de la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est très symbolique. Leur chef de file, le Mopral, lancé en 1989 pour traiter les ulcères digestifs et les RGO, a caracolé en tête des médicaments les plus prescrits. Et la classe des IPP est parmi les plus coûteuses pour l'Assurance-maladie, avec un remboursement annuel de l'ordre de 1 milliard d'euros. Dans les mois à venir, d'autres médicaments puissants (les triptans, des… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-10-01 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°22 : Les seniors, cibles du business de la mémoire © Alzheimer et coaching | Surfant sur la crainte de la maladie d'Alzheimer, des sociétés proposent des formations. Elles s'appellent Happyneuron, SOS Cerveau, Learning Club ou encore Cegos. Ces sociétés proposent des exercices de mémorisation et d'attention, en groupe ou sur Internet. Clients principaux: des retraités, mais aussi des quinquas voire même des quadras débordés… En toile de fond, beaucoup de ces sociétés surfent sur l'inquiétude grandissante autour de la maladie d'Alzheimer et les moyens de la retarder. «Depuis trois ans, le marché a explosé et on y trouve de tout…», constate Catherine Thomas-Anterion, neurologue au CHU de Saint-Étienne et présidente du Groupe d'évaluation des outils cognitifs. Stages individuels. Dirigé par Michel Noir, l'ancien maire de Lyon, la société Scientific Brain Training est même cotée en Bourse. Outre des logiciels de mémoire pour maisons de retraites, un site Internet et des formations à la mémoire, vendus aux entreprises, elle a ouvert depuis septembre des stages individuels. Coût de la formation: 990 euros. «Nous proposons des exercices de simulation cérébrale avec des exercices de mémoire et de perception visuelle, explique Sandrine Bélier, neurologue, et consult… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-09-30 20minutes
(externe)
Fil-Infos-Flash n°21 : Ces objets du quotidien qui vous contaminent [par des bactéries] © téléphone portable et santé | Ils ne vous quittent jamais, ils sont bourrés de microbes. Tour d'horizon...Escherichia Coli, staphylocoques dorés, streptocoques. Ces vilains germes aux noms barbares et à la provenance inavouable (oui, Coli, comme dans...), vous les côtoyez tous les jours. Pire, vous les trimballez partout avec vous, et il y a fort à parier que vous en avalez plus souvent qu'à votre tour. Car les microbes sont partout. Petit tour du propriétaire. Le téléphone portable. C'est à la fois votre meilleur ami, le confident de vos aventures sentimentales et votre collègue de boulot le plus précieux. Imprévisible, il sonne quand vous vous y attendez le moins. Et vous vous précipitez pour répondre, quoi que vous ayez eu entre les mains justes avant. Du coup, comme l'ont déjà démontré des études scientifiques, votre portable est une usine à germes que vous passez votre temps à vous frotter contre la bouche alors qu'elle contient 500 fois plus de microbes que la lunette des toilettes. Le clavier de votre ordinateur. Dégoûté du portable? L'e-mail, voilà un mode de communication propre. Propre à condition de taper sans les mains. Car le clavier n'a rien à envier au téléphone et serait, lui aussi, plus sale qu… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-09-21 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°20 : En France, nos trois repas par jour protègent de l'obésité © nutrition et traditions | Et si les traditions culinaires françaises nous protégeaient des kilos superflus ? Une enquête du Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie (CREDOC) identifie la régularité et la convivialité de nos repas comme un véritable frein au développement du surpoids et de l'obésité. «Les prises alimentaires en France, se concentrent sur trois repas principaux par jour, à des heures relativement fixes et communes à tous», précisent les auteurs. Un modèle totalement opposé à celui qui prévaut Outre-Atlantique. En Amérique du Nord en effet et particulièrement aux États-Unis, la norme est de s'alimenter en dehors des repas : 21,6% des apports énergétiques journaliers sont absorbés entre les repas, au lieu de 9,8% seulement, dans l'Hexagone. Coïncidence – mais s'agit-il seulement de cela ? - la proportion d'Américains obèses est pratiquement deux fois plus importante : 26,9% de la population, contre 14,5% en France. La convivialité est le principal sens que les Français donnent à leurs repas. Dans 80% des cas, ils sont pris en famille, avec des collègues ou des amis. «La convivialité favorise une discipline collective qui réduit le risque de comportement compulsif.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-09-14 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°19 : Une relation sexuelle sur 3 aurait lieu sous les effets de l'alcool © alcoolémie et jeune | Les chiffres sont éloquents. À 15 ans, un adolescent sur trois a déjà connu une ivresse alcoolique en France. Trois jeunes sur cinq ont déjà consommé de l'alcool : soit 65 % des garçons et 59 % des filles de cette tranche d'âge. «On voit désormais aux urgences pédiatriques des cas de coma éthylique, ce qui n'était pas le cas encore récemment. Car l'âge de début d'alcoolisation a changé depuis une dizaine d'années, résume le D r Patrice Huerre, psychiatre et vice-président de la Maison des adolescents des Hauts-de-Seine. Avec leur look vestimentaire emprunté aux adultes comme les tenues de lolitas, les jeunes portent la panoplie des grands. Du coup, ils recherchent précocement des stimulations pour avoir le sentiment d'exister.» Le problème pour ces jeunes qui boivent, parfois dès l'entrée au collège, c'est la banalité associée à ce comportement. «Bien souvent, ils n'attachent pas une importance excessive à l'alcool. Nous devons donc leur faire entendre que cette substance a un potentiel sournois, capable de développer une dépendance. Et ce, alors même qu'ils ne se sentent pas concernés, explique le Dr Alain Biron, psychiatre, chef de secteur en psychiatrie infanto-juvénile (Essonne… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-09-11 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°18 : Se frotter les mains [sous le sèche-mains] après lavage augmente les bactéries © prévention et mains | Ne vous frottez plus les mains sous le sèche-mains après vous les être lavées. Selon une équipe de l'université de Bradford citée par le Telegraph, les serviettes en papier restent le moyen le plus efficace de réduire le risque d'infection après s'être lavé les mains. Même si les sèche-mains sont plus écologiques que les serviettes en papier, les chercheurs ont trouvé que le nombre de bactéries augmente quand on se frotte les mains en les utilisant. Les bactéries qui vivent dans la peau sont amenées à la surface lorsque des mains mouillées sont frottées sous un sèche-mains, ce qui augmente le risque de transmission à d'autres surfaces. Le docteur Anna Snelling explique: «Une bonne hygiène des mains doit impliquer un séchage complet et pas seulement un lavage. La méthode la plus hygiénique pour se laver les mains est d'utiliser des serviettes en papier ou un sèche-mains qui ne nécessite pas de se frotter les mains.» L'étude, publiée dans le Journal of Applied Microbiology, révèle également que ne pas se sécher les mains contribue à ce que les bactéries se répandent. Plus les mains sont mouillées, plus il y a de chances de transmettre une infection à une autre surface. Le rapport exp… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-08-30 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°17 : Les médicaments sans ordonnance mettent les enfants en danger [de mésusage] © enfant et autmédication | Les médicaments sans ordonnance mettent les enfants en danger. "Il est crucial pour les parents [...] de connaître l'usage approprié des médicaments." C'est la conclusion des chercheurs de l'université de Sydney qui rendent lundi 30 août un rapport sur l'automédication. La santé de nombreux enfants est en effet mise en danger par le mauvais usage que font leurs parents des médicaments vendus sans ordonnance. "Nous avons été surpris et inquiets de découvrir que certains pensaient que les médicaments étaient sans danger car ils peuvent être achetés sans ordonnance", explique l'un des auteurs de cette enquête. Celle-ci a été réalisée auprès de 97 parents et employés de garderie. Placés devant plusieurs scénarios, "44% des participants auraient donné une dose incorrecte", indiquent les chercheurs. "Seulement 14% des participants ont su réagir correctement face à un cas de de fièvre". D'après le Centre d'information sur les poisons de la Nouvelle-Galles du Sud, 48% des appels reçus en 2008 concernaient un "surdosage accidentel sur enfant", dont 15% ont dû être hospitalisés.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-08-20 invs
(externe)
Fil-Infos-Flash n°16 : Gonocoques : les MST [maladies sexuellement transmissibles] en progression de 52% en 2009, selon l'INVS © préservatif et MST | Les infections à gonocoques sont en augmentation depuis plusieurs années. Selon les résultats fournis à l'Institut de veille sanitaire (InVS) par deux réseaux spécialisés dans la surveillance de ces infections (RENAGO et RésIST), l'augmentation s'est poursuivie entre 2008 et 2009 (+52 %). Cette progression a été observée sur l'ensemble du territoire. Elle est légèrement moins importante en Île-de-France (+38 %) où on constate une augmentation chez les hommes (+44%) et une relative stabilité chez les femmes (-5 %). Dans les autres régions en revanche, l'augmentation du nombre de cas (+54 %) se vérifie à la fois chez les hommes (+51 %) et chez les femmes (+75 %). L'augmentation de l'incidence des urétrites masculines observée par les médecins généralistes du réseau Sentinelles en 2009 corrobore les constats des réseaux de surveillance spécialisée. Les infections à gonocoques sont des infections sexuellement transmissibles (IST) dues à la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Elles touchent essentiellement des sujets jeunes, le plus souvent des hommes (environ 85 %), chez qui elles provoquent des urétrites douloureuses. Le diagnostic d'infection gonococcique est relativement aisé chez l'hom… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-08-13 jdd
(externe)
Fil-Infos-Flash n°15 : NMD-1, la bactérie Indienne résistante, arrivée en France © voyage et bactéries | Un Français est revenu d'Inde avec une bactérie ultra-résistante aux antibiotiques. Une bactérie qui a déjà fait des victimes en Asie, foyer de l'infection, mais aussi en Belgique. Un Français est porteur de la bactérie, à l'origine de la mort de plusieurs personnes en Asie, a annoncé vendredi l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). "Cette personne a été colonisée par la bactérie, pas infectée. Il l'avait juste sur la peau donc il n'a pas eu d'infection", a expliqué à Reuters Patrice Nordmann, directeur de l'unité Inserm spécialisée dans les bactéries émergentes et multirésistantes. Pour le moment, l'état du malade, hospitalisé en-dehors de l'Ile-de-France, n'est pas inquiétant. Il a toutefois été placé en isolement, par mesure de précaution. Cet homme, dont l'identité n'a pas été révélée, revenait d'un séjour en Inde. Le foyer de cette bactérie est situé en Inde et au Pakistan: "Le réservoir de cette bactérie semble être le sous-continent indien, où vivent plus d'un milliard d'habitants, où les conditions d'hygiène ne sont pas celles de la France et de la Grande-Bretagne, et où les antibiotiques sont en vente libre", explique Patrice Nordmann. En effe… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-07-30 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°14 : Les compléments en calcium augmente(raie)nt le risque cardiaque © calcium et ménopause | Ces suppléments destinés aux femmes ménauposées sont remis en cause dans une étude internationale. Ménauposée, devez-vous prendre des compléments en calcium pour lutter contre l'ostéoporose? Pas si sûr. Vous pourriez accroître le risque d'une attaque cardiaque. C'est ce qu'avance une étude publiée ce vendredi 30 juillet par le British Medical Journal (BMJ). Cette analyse, qui recoupe les résultats de onze essais incluant 12000 personnes, suggère que la place du calcium dans le traitement de l'ostéoporose devrait être reconsidérée. Une nourriture plus riche en calcium n'a en revanche pas été associée à un risque accru de problèmes cardio-vasculaires. Une augmentation du risque cardiaque d'environ 25% à 30% serait en effet associée à la prise de comprimés de calcium, rapportent les auteurs. Ce pourcentage ne correspond pas à une augmentation chez un individu (pour qui l'augmentation est modeste) mais dans une population. L'analyse ne met toutefois pas en évidence d'augmentation significative de mortalité, soulignent-ils. Des suppléments peu efficaces pour réduire les fractures. Les comprimés de calcium sont couramment prescrits pour réduire le risque de fracture osseuse chez les femm… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-07-23 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°13 : Di-Antalvic : l'analgésique disparaîtra des pharmacies Françaises en Octobre 2011 [Propofan, aussi] © accident et Di-Antalvic | Di-Antalvic : l'analgésique disparaîtra des pharmacies françaises en Octobre 2011. Délivrés sur ordonnance à plus de 8 Millions de Français, les médicaments contenant du paracétamol (PC) et du dextropropoxyphène (DXP) peuvent s'avérer dangereux pour la santé. Les derniers sont des analgésiques, c'est-à-dire des médicament visant à supprimer la douleur, quant les antalgiques ne font que l'atténuer. Prescrits lorsque les anti-douleurs classiques ne fonctionnent pas, les célèbres Di-Antalvic et Propofan ne sont pourtant pas anodins. En effet, d'après l'Agence européenne du médicament (EMA), le rapport risque-bénéfice n'est pas satisfaisant. Le DXP utilisé seul serait suffisamment efficace au regard des risques de décès en cas d'utilisation combinée avec le paracétamol. Chez nos voisins suédois et britanniques, les médicaments contenant du DXP avaient déjà été retirés des officines depuis plusieurs années, alors que les Français demeuraient les plus gros consommateurs de ce type de produits en Europe. Si l'Afssaps affirmait que le nombre de décès lié n'était pas très élevé, elle s'est finalement pliée aux décisions européennes. En Octobre, de nouvelles recommandations devraient être do… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-07-16 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°12 : Le modèle alimentaire Français a la vie dure © nutrition et traditions | Nos concitoyens plébiscitent encore, à 90 %, la prise traditionnelle de trois repas par jour. Les repas «à la française» sont une réalité et ils perdurent. Même s'ils ont subi des modifications ces dernières années. C'est l'une des conclusions d'une vaste étude menée par l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) à la demande du ministère de l'Agriculture. Cette expertise scientifique collective, réalisée sous la direction de Patrick Etiévant, chef du département alimentation humaine à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), a analysé près de 5000 publications scientifiques pour en retenir 1600 dans le rapport final. Le «modèle» français, avec ses trois repas par jour, ses repas à trois plats, leurs horaires et le temps passé à table, reste stable et concerne 9 Français sur 10. Mais il a tout de même subi des évolutions au cours du 20ème siècle. Ainsi, les chercheurs constatent une augmentation de la proportion des lipides (les graisses) et une baisse de celle des glucides (les sucres). La consommation d'aliments traditionnels comme le pain, les pâtes ou les pommes de terre diminue mais les produits transformés, comme les pâtisseries industrielles, les d… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-07-09 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°11 : Quelques conseils pour se protéger des fortes chaleurs © boire et chaleur | S'abriter au frais et boire abondamment - de l'eau essentiellement - font partie des comportements de base pour affronter les fortes chaleurs et la canicule, qui frappe la capitale ainsi que plusieurs départements d'Île-de-France et de l'Est. La canicule peut représenter un danger pour tout un chacun, même s'il est plus grand pour certaines personnes plus vulnérables comme les personnes âgées (surtout après 70 ans), celles atteintes d'un handicap, d'une maladie chronique, de troubles mentaux ou qui sont dépendantes pour les actes de la vie courante. Déshydratation et coup de chaleur sont les deux risques majeurs des fortes chaleurs. Le premier concerne essentiellement les nouveau-nés, les enfants et les adultes, tandis que les personnes âgées sont plus exposées à l'hyperthermie ou "coup de chaleur", selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Pour prévenir les dangers liés aux fortes chaleurs, l'Institut de veille sanitaire (INvS) rappelle quelques recommandations de bon sens. Pendant la journée, fermer volets, rideaux et fenêtres et les ouvrir la nuit. Rester chez soi si possible aux heures les plus chaudes, dans une pièce rafraîchie, ou se rendre… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-07-06 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°10 : Obésité infantile : les dessins animés montrés du doigt © enfant et BD | Une étude de l'American Academy of Pediatrics met en évidence l'influence des héros de dessins animés sur les habitudes alimentaires des jeunes enfants. En Mai 2008, une étude Française accusait la télévision d'être partiellement responsable des problèmes de surpoids constatés chez les enfants. La publicité et certains dessins animés étaient tout particulièrement dénoncés. Ainsi, si Popeye encourage à la consommation d'épinards, Scoubidou popularise plutôt celle des hamburgers. Les chercheurs appelaient donc à une responsabilisation des producteurs de dessins animés, d'autant qu'en France la création dans ce domaine est importante. Néanmoins, ils soulignaient également la difficulté d'une telle démarche : la production étant financée par les annonceurs publicitaires, majoritairement alimentaires. En Juin 2010, par des procédés différents, les chercheurs de l'American Academy of Pediatrics arrivent à la même conclusion et aux mêmes critiques. L'expérience est la suivante : des enfants entre 4 et 6 ans sont amenés à déguster les mêmes produits, certains sans emballage particulier, d'autres bénéficiant de l'image d'un héros populaire. Les résultats sont significatifs : les enfants tro… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-06-28 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°9 : Nutella : un danger pour la santé selon l'Union Européenne © UE et Ferrero | La célèbre et très appréciée pâte à tartiner de Ferrero serait dans le collimateur de l'Union Européenne. Selon cette dernière, le Nutella est trop gras et trop sucré. Pour lutter contre l'obésité, le Parlement européen souhaiterait mettre en place un étiquetage nutritionnel plus sévère que l'actuel tableau faisant part des quantités de protéines, lipides et glucides. Pas de chance pour les accros au Nutella, la pâte à tartiner serait bien trop riche en huile de palme et en sucres. Ainsi, un peu à la manière des paquets de cigarettes, les pots de Nutella pourraient se voir décorés d'un message d'avertissement du type : "Attention, danger, favorise l'obésité". Il serait peut-être temps de laisser les consommateurs prendre leurs responsabilités… Le ministre italien chargé des affaires européennes parle, lui, de "fondamentalisme nutritionnel".… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-06-21 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°8 : Le pharmacien, au coeur de notre santé © pharmacie et relation-client | Avec les réponses fournies par plus de 2 500 pharmaciens et 24 000 patients, la Grande Enquête Officinale (GEO) menée en 2008 par Le Quotidien du Pharmacien et le laboratoire Biogaran, fait référence. En interrogeant des personnes âgées, des parents, des malades chroniques mais aussi… des bien-portants sans oublier les pharmaciens qui les rencontrent au quotidien, cette étude a recueilli des informations inédites qui permettent de décrypter la relation patients/pharmaciens. Quelle que soit la population interrogée, ses résultats montrent que le pharmacien est perçu comme un acteur de santé de proximité, dont le conseil est primordial. Ainsi par exemple, 85% des parents lui demandent-ils des conseils sur les traitements destinés à leurs enfants : observance, prévention… Autre population très demandeuse : les personnes âgées. Les pharmaciens s'assurent que les modalités de prise du traitement sont bien comprises ; ils prennent le temps d'expliquer… et c'est très apprécié : 97% des patients âgés sont satisfaits de ces explications. Dans les cas de maladies chroniques - diabète, hypertension artérielle, asthme… - le pharmacien joue également un rôle de prévention tout à fait essentiel.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-05-05 20minutes
(externe)
Fil-Infos-Flash n°7 : Dormir moins de 6 heures par nuit augmente le risque de mort prématurée © sommeil et quantité | Mais dormir trop, c'est pas bon non plus... Les personnes qui dorment moins de six heures par nuit ont environ 12% de chances supplémentaires de mourir de manière prématurée par rapport à celles dormant entre six et huit heures, indique ce mercredi une étude de l'Université de Warwick, au Royaume-Uni. Retrouvez nos conseils pour bien dormir. «L'étude offre des preuves irréfutables sur le lien direct entre une brève durée du sommeil (moins de six heures par nuit) et une augmentation de la probabilité de mourir prématurément. La recherche note cependant aussi qu'un sommeil régulièrement trop long (plus de neuf heures par nuit) peut représenter un souci», indique un communiqué de l'Université. Le sommeil trop long «n'augmente pas en soi les risques de mortalité, mais il peut être le symptôme révélateur d'une maladie grave et potentiellement mortelle», ajoute le communiqué. Résultats de 16 recherches. L'étude a pris en compte les résultats de 16 recherches conduites en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, dans d'autres pays européens et de l'Asie de l'Est, portant sur 1,3 millions de participants qui ont été suivis pendant 25 ans au cours desquels plus de 100.000 morts ont été enregistrées… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-04-28 topsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°6 : Nutrition: un Site Internet pour Bien Apprendre à Manger à l'école - www.noscantinespourlaplanete.com © enfant et nutrition à l'école | Nouveau : un site Internet destiné à encourager les bonnes habitudes alimentaires en milieu scolaire. L'agence Graines de Changement a lancé un nouveau site Internet visant à encourager de meilleures pratiques alimentaires en milieu scolaire, notamment chez les plus petits, Noscantinespourlaplanete.com. Ce nouveau site Internet propose également des menus et un cahier des charges pour permettre aux parents et aux écoles d'élargir le projet à d'autres cantines de France. Le site Internet fournit également des outils pédagogiques pour permettre aux parents d'expliquer les enjeux d'une bonne alimentation à leurs enfants. Huit écoles maternelles parisiennes se sont engagées à introduire des aliments sains dans leurs cantines, à supprimer les espèces de poissons sauvages menacées et à enrayer les produits industrialisés. Source : www.noscantinespourlaplanete.com… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-04-18 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°5 : MesGrainsdeBeauté.fr : prévenir le risque de mélanomes en ligne © dermato et grain de beauté | Le laboratoire La Roche-Posay, en partenariat avec le Syndicat national des dermatologues, a lancé MesGrainsdeBeauté.fr, premier site interactif d'information et de prévention du cancer de la peau. Ce site a pour but de sensibiliser la population à la prévention du cancer de la peau, notamment en aidant à repérer des grains de beauté suspects et surtout, en encourageant à consulter un médecin, seul à pouvoir poser un diagnostic fiable. MesGrainsdeBeauté.fr propose par exemple d'évaluer le niveau de risque de sa peau face aux mélanomes grâce à un questionnaire en ligne. Il est également doté d'une rubrique ("Faites votre suivi maintenant") permettant de cartographier ses grains de beauté afin de suivre plus facilement leur évolution. On peut également y trouver une méthode de surveillance vidéo qui a été développée selon un protocole publié par la Haute autorité de santé. Ces vidéos expliquent comment étudier chaque partie de son corps afin d'effectuer un suivi précis des grains de beauté susceptibles de s'y développer. Le site rappelle également les bons réflexes à développer durant l'exposition solaire, afin d'adopter une conduite responsable. Il ne se substitue en aucun cas à l'e… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-04-15 20minutes
(externe)
Fil-Infos-Flash n°4 : Activia-et-Actimel, sans allégation possible de santé © nutrition et alicament | Fini, les arguments publicitaires faisant miroiter des vertus liées à la santé pour les yaourts Activia et Actimel. Bonne nouvelle pour les consommateurs... Une petite bombe. Cette fois, c'est certain, les yaourts Activia et Actimel ne pourront plus être présentés comme «nourrissant la peau de l'intérieur», ou par d'autres promesses nutritionnelles et santé plus ou moins douteuses. Danone a renoncé jeudi à vanter les bienfaits pour la santé de deux de ses yaourts-stars dans ses publicités en Europe. Un vernis santé. Une décision qui fait vaciller la stratégie marketing et commerciale du géant français: ces yaourts représentent 25% du chiffre d'affaires mondial des produits laitiers frais, la branche la plus importante du groupe (57% du total). Car toutes ses campagnes de pub étaient précisément basées sur des allégations santé, et permettaient de donner à ces produits un vernis «santé» (au point de parler d'«alicaments», mi-aliments, mi-médicaments), comme le décrypte ce blog. Les flacons d'Actimel étaient, par exemple, censés «aider à renforcer vos défenses naturelles» dans cette campagne… La cause de ce revirement? Danone n'a pas pu obtenir l'aval des autorités sanitaires sur ses… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-04-13 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°3 : Plus de 30% des ados sautent le repas du matin © nutrition et petit-déjeuner | Le petit-déjeuner, c'est vraiment le talon d'Achille des Français. Et particulièrement des adolescents ! Plus de trois sur dix parmi ces derniers, reconnaissent ne pas en prendre chaque matin… Et c'est une hérésie, tant ce repas est un pilier d'une alimentation équilibrée. A l'origine de ces comportements sans doute, un réel défaut d'éducation parentale. Plus de 7 000 collégiens de troisième ont répondu à un questionnaire portant sur leurs habitudes alimentaires et leur pratique de l'activité physique. Les résultats de ce travail, publiés aujourd'hui dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) ne sont pas brillants. Près des deux tiers des ados (63,7%) ne consomment pas de fruits tous les jours. Même constat pour les légumes. Cette piètre hygiène alimentaire est d'ailleurs couplée, sans surprise, à une sédentarité inquiétante. Près de quatre adolescents sur dix en effet ne pratiquent jamais aucun sport en dehors du collège. Et 41% d'entre eux passent plus de 3 heures chaque jour devant un écran de télévision ou d'ordinateur… Et selon les rédacteurs du BEH, «les comportements alimentaires, d'activité physique et de sédentarité considérés comme défavorables sont globalement a… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-04-08 europe1
(externe)
Fil-Infos-Flash n°2 : Projet de médicaments en ligne, mode d'emploi © Internet et médicament | Toutes les précisions sur ce qui pourra se faire, si le projet voit le jour. Le ministère de la Santé étudie la possibilité de vendre des médicaments sans ordonnance sur internet. Voici les réponses aux questions qui se posent autour de ce projet. Quels médicaments pourra-t-on acheter légalement sur internet ? Le projet du gouvernement ne concerne que les médicaments vendus en "libre accès" dans les pharmacies, c'est-à-dire vendus sans ordonnance et non remboursables, validés par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé pour un usage en automédication. Pourront ainsi être vendus sur le net par exemple : des antalgiques (aspirine, ibuprofène, paracétamol), des médicaments contre la toux ou le mal de gorge ou encore la diarrhée. Qui pourra vendre des médicaments légalement en ligne ? Les médicaments pourront être achetés dans des pharmacies virtuelles, mais elles devront être adossées à une pharmacie "en briques et en mortier". Seules les officines autorisées sur le territoire européen auront donc la possibilité de proposer des médicaments à la vente sur internet. Faut-il craindre les contrefaçons ? L'objectif est de "sécuriser la vente sur internet", affirme le… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2010-04-08 topsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°1 : Ados, les garçons zappent la contraception : l'Inpes lance une campagne de sensibilisation © préservatif et contraception | L'Inpes lance aujourd'hui une grande campagne de communication sur la contraception. L'objectif : sensibiliser les adolescents, et en particulier les garçons souvent oubliés. Chaque année, un nombre encore trop élevé de jeunes filles tombent enceintes sans l'avoir désiré. Une étude récente a montré que près d'une femme sur cinq déclare avoir eu recours à une interruption volontaire de grossesse. Ce chiffre peut paraître énorme quand on sait qu'il existe beaucoup de moyens de contraception, adaptés aux besoins de chaque personne. C'est pourquoi commence aujourd'hui une nouvelle campagne de sensibilisation à la contraception, qui vise en particulier les jeunes de 13 à 19 ans. L'objectif, cette année, est de mettre l'accent sur la nécessité d'inclure les garçons dans la contraception. Quatre films seront donc diffusés sur des sites Internet fréquentés par les adolescents, avec pour signature «Faut-il que les garçons soient enceintes pour que la contraception nous concerne tous ?». Les internautes pourront ensuite être redirigés vers le site www.choisirsacontraception.fr et obtenir plus d'informations sur les différents moyens de contraception.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)

Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels