* ARCHIVES-INFOS DU SITE *
(toutes les archives des infos externes et internes)

Mots-clés : informations, conseils, astuces, annonces, labos, mutuelles, assurances, tout sur 1 ingrédient, affirmation-mystère, flash-infos

 

légendeLes infos de la page d'accueil (ou, en cas d'éditorial en cours, de la page d'infos) reflètent la politique éditoriale de «MonAutomedication.fr» et sont de 2 types (le tableau ci-après peut être trié selon le contenu des colonnes, par exemple par date, par source, etc.) :

légendesARCHIVES EXTERNES 2011

| Flash-externes-2016 | Flash-externes-2015 | Flash-externes-2014 | Flash-externes-2013 | Flash-externes-2012 | Flash-externes-2011 | Flash-externes-2010 | Infos-internes |




DATE RÉDACTION LIEN CONTENU (Thème-Extrait)
2011-12-28 francesoir
(externe)
Fil-Infos-Flash n°133 : Une anomalie à l'origine de la dyslexie ? [au niveau du cerveau auditif] © dyslexie et cerveau | Les symptômes de la dyslexie s'expliqueraient par la présence d'une anomalie à l'intérieur du cortex auditif, d'après une étude des chercheurs de l'Inserm et du CNRS. Ce dysfonctionnement provoquerait un découpage trop fin des sons de la parole. La dyslexie demeure un fardeau pour beaucoup de personnes qui en sont victimes. Ce trouble de l'apprentissage de la lecture prendrait sa source dans le cortex auditif, selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Inserm et du CNRS. Anne-Lise Giraud a tenu à rappeler que le principal problème d'un dyslexique est qu' «ils découpent tellement finement les sons qu'ils ne peuvent pas les associer aux graphèmes». «C'est que nos recherches tendent à prouver» ajoute la neurobiologiste de l'Inserm avant de donner un exemple. «Associer la lettre "t" au son "te", pour un normo-lecteur c'est facile, puisqu'il qu'il a déjà dans sa tête quelque chose qui est au bon format», affirme-t-elle. Une seule anomalie pour trois symptômes «Les bébés qui sont capables de distinguer des allophones, des unités légèrement en dessous des phonèmes, perdent cette capacité au fur et à mesure qu'ils sont exposés à un langage maternel», explique Anne-Lise Giraud avant … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-12-19 RTBFinfo
(externe)
Fil-Infos-Flash n°132 : Ne pas dormir suffisamment nuit à la santé du coeur © sommeil et manque | Une personne sur cinq se plaint régulièrement de son sommeil, un chiffre inquiétant quand on connaît l'impact que peut avoir le manque de sommeil sur notre santé. On sait déjà que cela peut influencer notre humeur, nos performances et notre vigilance mais une étude réalisée par le CHU de Charleroi montre des effets à plus long terme sur notre système cardio-vasculaire. Manquer de sommeil, c'est aussi mauvais pour le cœur. Voilà la conclusion à laquelle est arrivé le docteur Myriam Kerkhofs. Dans son laboratoire du sommeil, elle a accueilli des patients au sommeil normal. Pendant 5 nuits, elle a réduit leur temps de sommeil à 5 heures et ce qu'on a observé c'est que durant les nuits où les gens ne pouvaient dormir que 5 h il y avait la production par leur organisme de substances agressives et néfastes pour leur système cardio-vasculaire et, ce qui est plus interpellant encore, c'est qu'après la première nuit de récupération où ils avaient pu dormir 8h on a pu voir que ces substances avaient vraiment fortement augmenté. On peut imaginer que les conséquences seraient d'autant plus négatives sur des personnes plus âgées ou fumeuses par exemple. Cela dit, il y a peut-être une solution :… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-12-15 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°131 : Les céréales, pires que la «junk-food» ? [de vraies sucreries] © surpoids et céréales | Les petits déjeuners pour enfants contiennent beaucoup trop de sucre. La palme revient aux Smacks. On devrait toujours se méfier de la bonne conscience. Pensant bien faire, nombreux sont les parents qui achètent des céréales pour le petit déjeuner de leurs enfants, ne se doutant pas que ceux-ci contiennent en réalité plus de sucre que de céréales. Une organisation indépendante américaine de santé publique à but non lucratif, Environmental Working Group (EWG), a passé au crible plus de 80 paquets de céréales transformées. Le résultat fera réfléchir les parents. Beaucoup d'entre eux refusent que leurs enfants prennent un gâteau (cookies, donuts) en guise de petit déjeuner, or nombreuses sont les céréales qui contiennent plus de sucre qu'un dessert. EWG a même établi un classement des plus mauvais élèves. Sur la première marche du podium, un best-seller chez les enfants, les Smacks de Kelloggs, des grains de blé soufflés caramélisés. Viennent ensuite les Coco Pops, des céréales au riz soufflé avec du chocolat, puis d'autres vendus aux États-Unis (et pas en France) contenant notamment des marshmallows. Selon les études réalisées par EWG, une tasse de Smacks de Kellogs contiendrait à pe… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-12-13 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°130 : Alcoolisme des ados, des parents dans le déni [?] © alcool et ados | Une étude réalisée pour le compte de l'Union Nationale des Associations de Parents d'Élèves (UNAPEL) par l'institut OpinionWay, jette une lumière nouvelle sur la consommation d'alcool par les jeunes. Si une majorité de parents a bien conscience que l'excès d'alcool chez les ados pose un problème sérieux, ils sont tout aussi nombreux à s'imaginer que leur enfant est préservé de ce phénomène. En matière de déni, c'est en quelque sorte un cas d'école… Sans grande surprise, plus de 8 parents sur 10 se disent inquiets pour les jeunes face à leur consommation d'alcool. Ils estiment d'ailleurs qu'à leur époque, les ados et plus particulièrement les filles, buvaient moins qu'aujourd'hui. La prise de conscience est donc bien là. Elle est pourtant, tristement incomplète. Le foyer, dernier rempart contre l'alcool ? Lorsqu'il s'agit d'estimer la consommation d'alcool de leur propre enfant, les parents projettent leurs inquiétudes… sur les ami(e)s de leur fils ou de leur fille. C'est désormais bien connu, «L'enfer c'est les autres». Le foyer apparait ainsi comme l'ultime rempart contre une consommation excessive d'alcool. Reste à connaître la «solidité» de ce rempart. Près de 4 parents sur 10 s… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-12-09 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°129 : Régimes, pourquoi j’ai tout repris, et plus ! © surpoids et régimes | «Plus on fait de régimes plus on favorise la reprise pondérale, a fortiori, en l'absence d'activité physique», détaillait l'ANSES dans un rapport de Novembre 2010 ! A tel point que la reprise pondérale concernerait «80% des sujets après un an». C'est le fameux «effet yoyo», qui repose finalement sur une explication physiologique toute simple. L'alternance de périodes de restriction avec des périodes considérées «d'abondance» par l'organisme, influe inévitablement sur le stockage de réserves par ce dernier. Souvent après une perte de poids, si on ne s'engage pas dans une phase de stabilisation puis d'équilibre alimentaire pérenne, la reprise de poids peut être plus importante que la perte. La phase de restriction suivante devra donc être encore plus importante et drastique, car nous devrons perdre davantage de poids. Et au fur et à mesure des régimes, la chose devient de plus en plus difficile… Faire un régime, c'est apprendre à équilibrer son alimentation pour que les apports correspondent aux dépenses. C'est aussi, adopter cet équilibre sur le long terme. C'est pourquoi une cure d'amaigrissement n'est pas une démarche anodine. Elle doit donc toujours être encadrée par un prof… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-12-05 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°128 : La panne d'oreiller, c'est la faute à un gène © sommeil et hérédité | Morphée est sélectif. Certaines personnes sont dans ses bras pendant 9 heures, d'autres, comme l'ancienne Première ministre britannique Margaret Thatcher, se contenteront de 5 heures au maximum. Grâce aux réponses de 4000 résidents Européens (notamment en Estonie, Allemagne, Italie et Pays-Bas) sur leurs habitudes de sommeil et leurs ressources génétiques, une équipe de chercheurs de l'université Ludwig Maximilians de Munich et de l'université d'Édimbourg a pu conclure à l'existence d'un variant du gène ABCC9 que partageraient ceux qui dorment «significativement» moins, résume la BBC, référant à une étude publiée en ligne sur la revue scientifique Molecular Psychiatry. Ce gène est notamment présent chez les personnes qui présentent un risque de maladie cardiaque ou de diabète. «Les relations entre la durée du sommeil et d'autres conditions de santé comme les maladies cardiaques et le diabète peuvent en partie être expliquées par un mécanisme moléculaire sous-jacent commun», avance le docteur Karla Allebrandt, qui ignore toutefois le mécanisme de causalité entre le gène et les habitudes de sommeil qui s'ensuivent. Jim Wilson, de l'université d'Édimbourg, rappelle également que les h… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-29 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°127 : Bien se porter, en portant bien [les objets lourds] © dorsalgie et objets-lourds | Qu'il s'agisse d'un déménagement, d'un «coup de main» au travail ou de bricolage à la maison, les occasions de soulever une charge lourde sont nombreuses… et quotidiennes. Pour un carton, un poste de télévision, chaque geste compte. Évitez de vous blesser ou de vous retrouver avec un lumbago, une sciatique voire une hernie inguinale ou discale, en adoptant la bonne position ! Placez-vous avec soin près de l'objet : assurez-vous un bon appui, en écartant légèrement les pieds. La position n'est certes pas gracieuse, mais elle est parfaitement sûre. Et pour être certain de bien faire, inspirez-vous de l'illustration ci-contre. Ensuite, accroupissez-vous tel un haltérophile, en fléchissant les genoux et non en ployant le dos. Celui-ci au contraire, doit rester le plus droit possible… Il est ainsi «verrouillé» comme disent les kinésithérapeutes ! Ce terme, que l'on assimilerait plus volontiers à une serrure qu'à notre colonne vertébrale, est pourtant bien adapté. Pendant l'effort, le mouvement porte non au niveau de la colonne vertébrale mais sur les hanches et les genoux. En vous penchant en avant, vous ne feriez que mettre votre colonne et vos disques lombaires sous pression… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-28 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°126 : Lunettes de vue : une mutuelle [Unéo] pratique le tiers-payant pour l'achat en ligne © complémentaires et lunettes | En partenariat avec le site internet Easy-verres.com, la mutuelle des militaires Unéo propose désormais le tiers-payant en ligne lors d'achat de verres de lunettes. Une première initiative qui pourrait fortement se répandre à d'autres mutuelles. Pour l'assuré, il suffit de renseigner sur le site Easy-verres.com son numéro d'adhérent et automatiquement le site interroge de manière sécurisée la base de données Unéo pour connaître les prestations comprises par sa mutuelle. Le cas échéant, l'assuré ne paiera rien ou seulement la part qui n'est pas prise en charge par la mutuelle. Le marché des opticiens en ligne est en pleine croissance et les offres devraient se multiplier en 2012. Le site Sensee.com a ouvert récemment ses portes, en version bêta pour le moment, et propose aux internautes de choisir leur monture et verres pour un prix à partir de 39 €… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-24 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°125 : Dents sensibles: aïe aïe aïe! [chaud, froid] © dents et sensibilité | Près d'un Français sur deux souffre de sensibilité dentaire. Des douleurs qui se soignent pourtant très bien. A condition de se laver les dents correctement! Chaud, froid... Ouille! Voilà ce qui arrive parfois quand on mange une barre glacée ou qu'on avale un thé brûlant. C'est, en tout cas, ce qu'éprouvent 42% des Français, selon un sondage IFOP/GSK auprès de 1008 personnes, et rendu public à l'occasion du 105e congrès annuel de l'Association dentaire française, qui se tient jusqu'à la fin de la semaine à Paris. Résultat: une partie d'entre eux évitent tout simplement la cause même de leurs douleurs, par exemple en laissant refroidir des aliments - à 63%, 41% évitant même de les consommer. Mais une autre partie non négligeable, (34% d'entre eux), finissent par ne plus se brosser les dents là où ils ont mal. D'où un cercle vicieux dont ils ont la plus grande difficulté à sortir: en effet, moins on se lave les dents, plus la gencive se détériore. Et, donc, plus elle se rétracte. Et, donc, plus elle laisse apparaître la racine de la dent. Et... plus on a mal! Or, soignée à temps, cette pathologie est relativement simple à prendre en charge, expliquent les spécialistes. Le traitement… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-21 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°124 : Une étude relance le débat sur les antennes relais [et la santé] © antennes et santé | Acouphènes, troubles du sommeil ou encore défauts de concentration constituent les principaux troubles de santé que subissent les riverains d'antennes relais, selon une étude de l'association Santé Environnement France. Acouphènes, troubles du sommeil, défauts de concentration: une enquête réalisée par l'Association Santé Environnement France (Asef) auprès d'une centaine de riverains d'antennes relais dans les Bouches-du-Rhône, relève des troubles de santé supérieurs à la moyenne de la population. En octobre, des médecins de l'association - parmi les 2500 membres qu'elle affiche - ont fait remplir des questionnaires de santé à 143 locataires de HLM à Aix-en-Provence et Aubagne, dans des immeubles dont les toits comportent de nombreuses antennes de téléphonie mobile. Selon les résultats rendus publics lundi, 43% des personnes se plaignent d'acouphènes, c'est à dire de sifflements et de bourdonnements d'oreille... "alors que seuls 15% des Français disent souffrir d'un tel problème". Idem pour les troubles du sommeil dont 55% des locataires disent souffrir, ou le défaut de concentration pour 27% d'entre eux. "Fait troublant: 83% de ceux qui ont la chance de pouvoir partir en vacances … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-16 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°123 : Quand les médicaments rendent malades [1ère semaine de la sécurité en France] © médicament et sécurité | Une vaste campagne sur la sécurité des patients est lancée. La tâche est immense. "Engageons-nous pour des soins plus sûrs", précise le dossier de présentation du ministère de la Santé. Cela ne s'invente pas alors que des lots périmés d'un médicament anticancéreux pour les enfants auraient été utilisés après falsification de leur date de péremption. Dans le même temps, on apprend que la stérilisation de biberons, de tétines et de téterelles (accessoires servant à l'allaitement) avec l'oxyde d'éthylène, considéré comme cancérogène, inquiète toutes les mères ou que le risque d'accouchement prématuré des femmes enceintes consommatrices d'aspartam est de nouveau évoqué. Quant au dossier Mediator, il est loin d'être clos. Il est vraiment temps de s'engager... Cette fameuse semaine de la sécurité est présentée comme une opération sans précédent en France (ce type de manifestations existe en Grande-Bretagne, au Canada ou aux États-Unis) et avec un objectif fort, celui de "créer une dynamique associant patients, usagers et professionnels de santé, pour une meilleure communication autour des soins et de leur sécurité". Manifestement, la tâche est immense. C'est sans doute pourquoi plus de 1… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-13 nice-matin
(externe)
Fil-Infos-Flash n°122 : Rire améliore la santé [ ! ], sans blague © rire et santé | Dix-neuf minutes par jour à l'aube du 20ème siècle, six minutes dans les années 80, moins d'une minute aujourd'hui ! La morosité colonise les territoires désertés par le rire… Pour notre plus grand malheur. «Le problème du rire est grave», s'amuse Claudine Badey-Rodriguez, psychologue à Nice. S'amuse ? Pas tout à fait en réalité. Car rire est tout sauf une action anodine, les preuves de ses effets positifs sur la santé continuant de s'accumuler. La psychologue les énumèrent. «Rire favorise la sécrétion d'endorphines qui agissent comme anti-douleur et anti-inflammatoires. Ça augmente aussi la synthèse de sérotonine, qui intervient dans l'humeur. On a même montré des effets sur le système cardiovasculaire ; un cardiologue américain affirme ainsi que le rire pourrait à lui seul compenser les effets du stress et réduire ainsi le développement de maladies cardiovasculaires, en diminuant la tension artérielle et en abaissant le rythme cardiaque. Il stimulerait enfin le système immunitaire et faciliterait même la digestion, en libérant notre diaphragme.» Le rire artificiel aussi bénéfique Une liste qui peut paraître impressionnante pour quiconque ne s'est jamais intéressé au sujet, mais p… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-09 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°121 : L'homme qui rajeunit les cellules [par l'insertion de 2 genes] © vieillissement et génétique | Les résultats sur le rajeunissement des cellules sénescentes obtenus par l'équipe de Jean-Marc Lemaitre, à l'Institut de génomique fonctionnelle de Montpellier, sont salués par toute la presse, scientifique ou non. À 48 ans - mais il en fait beaucoup moins, car "la recherche maintient jeune", plaisante-t-il -, ce chercheur a réussi à confirmer son hypothèse de départ : le vieillissement est réversible. Enfant, Jean-Marc Lemaitre passait beaucoup de temps à observer les mares, à suivre les transformations de la nature. Une fois étudiant, il s'est naturellement intéressé à la biologie du développement. "En 2006, j'ai déposé un programme intitulé Plasticité génomique et vieillissement, et l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) m'a soutenu sous la forme d'un programme baptisé Avenir. Je n'étais pas convaincu des théories du vieillissement en cours : selon elles, c'était l'accumulation de mutations sur le génome au fil des décennies qui faisait vieillir la cellule et finissait par l'empêcher d'assumer ses fonctions. Je pensais que les différents programmes que la cellule développait en fonction de l'environnement (stress, alimentation) pouvaient être annihi… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-07 latribune
(externe)
Fil-Infos-Flash n°120 : Le ras-le-bol des Français face à la baisse des remboursements [sondage] © déremboursement et santé | La cinquième édition du Baromètre Santé de La Banque Postale-La Mutuelle Générale-«La Tribune» révèle une montée des inquiétudes sur l'évolution de la Sécu. Le système de santé français fait plus que jamais débat. Les dépassements d'honoraires avec la création d'un nouveau secteur optionnel conventionné et les déremboursements de médicaments sont notamment en ligne de mire alors que le projet de loi de financement de la Sécurité sociale doit être examiné par le Sénat ce lundi 7 Novembre. Or si la santé et la qualité des soins arrivent en deuxième position des préoccupations des Français derrière l'emploi, force est de reconnaître que les opinions positives sur le système de santé reculent, selon l'édition 2011 du Baromètre santé de La Banque Postale-La Mutuelle Générale-«La Tribune» réalisé par TNS Sofres. La satisfaction des Français vis-à-vis du niveau du remboursement de la Sécurité sociale chute à 53% cette année contre 59% l'an dernier et 64% en 2007 (lire graphique ci-contre). D'ailleurs, 27% des Français avouent avoir reporté en 2011 des dépenses de santé faute de moyens financiers (+4 points par rapport à 2010) et même 40% parmi les employés. Et les craintes sur l'évolution… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-11-03 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°119 : Sans cigarette, plus fort le désir [sexuel, des hommes] © tabac et fonction-érectile | Voici une nouvelle raison d'arrêter de fumer qui devrait ne pas manquer d'attraits… Selon un travail Américain, en effet, l'abandon de la cigarette aurait des répercussions rapides sur les performances sexuelles et notamment sur l'érection. Si, si ! Christopher B. Harte et son équipe de l'Université du Texas à Austin, se sont intéressés aux effets du sevrage tabagique sur la performance sexuelle de 65 fumeurs. Parmi ces derniers, un sur cinq avait expliqué souffrir de dysfonction érectile. Tous ont suivi une prise en charge pour sevrage tabagique durant 8 semaines, à l'aide d'un substitut nicotinique. Parmi les hommes qui avaient rapporté des difficultés sexuelles, trois sur quatre ont affirmé par la suite, ne plus en souffrir. Une fois les patchs retirés, ces participants ont observé des érections plus satisfaisantes, et qui duraient plus longtemps. Ils ont expliqué par ailleurs, qu'ils parvenaient plus rapidement à l'état d'excitation sexuelle ! Ces constats ne doivent pas surprendre. Le tabac en effet, comme d'autres facteurs tels que l'excès de cholestérol, l'hérédité ou l'hypertension, provoque une atteinte des artères. Il est donc logique qu'il puisse entraîner des troubles s… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-27 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°118 : Le café a des vertus contre le cancer de la peau [surtout chez les femmes] © café et cancer | La consommation régulière de café réduit les risques de développer une forme de cancer de la peau, révèle une nouvelle étude publiée lundi, qui soutient l'idée que cette boisson possède des vertus anticancéreuses. De précédentes études avaient déjà mis en lumière le fait que la consommation de café diminuait aussi le risque de tumeur cancéreuse de la prostate ou du col de l'utérus. Selon les derniers travaux publiés lundi aux USA, les femmes buvant plus de trois tasses de café par jour voient le danger de développer un basaliome (épithélioma basacellulaire) réduit de 20 % comparativement à celles qui en consomment peu ou pas du tout. Pour les hommes - qui paraissent moins bénéficier de cet effet protecteur sans que les raisons en soient expliquées -, consommer plus de 3 tasses de café quotidiennement réduit le risque d'au moins 9 %. Cette étude présentée lors d'une conférence de l'American Association for Cancer Research à Boston (Massachusetts, Nord-Est) montre que plus on consomme de café, plus le risque de basaliome diminue. Les auteurs de cette étude se sont dits eux-mêmes surpris de ces résultats. Des effets protecteurs Si une relation avait été observée chez des souris entre … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-25 francesoir
(externe)
Fil-Infos-Flash n°117 : Tabac : Avec, ou sans sucre, votre cigarette ? © tabac et additifs | L'industrie du tabac n'hésite pas à adoucir ses produits avec du sucre ou des arômes ce que dénonce 60 Millions de consommateurs. Le tabac à rouler contient plus de 10% de sucres. Tout est bon pour attirer de nouveaux consommateurs et cela les industriels du tabac l'ont bien compris. Pour faire venir les plus jeunes, ils n'hésitent donc pas à créer des produits spécifiques en rendant leurs cigarettes plus douces à fumer. Dans son numéro de novembre, et test à l'appui, le magazine 60 Millions de Consommateurs affirme en effet que certains tabacs à rouler contiennent plus de 10% de sucre, un pourcentage qui monte même à 37% pour le tabac à narguilé. En plus du sucre, des arômes viennent adoucir encore plus le tabac. Vanille, fraise, chocolat, «autant d'additifs qui masquent l'âcreté du tabac. Et qui, accessoirement, renforcent la dépendance à la nicotine» dénonce Thomas Laurenceau, rédacteur en chef à 60 Millions de Consommateurs. La vente de tabac à rouler en hausse. Depuis 2009, un décret interdit pourtant l'ajout d'édulcorants et limite fortement la présence d'arôme vanille mais cette législation ne s'applique qu'aux cigarettes et pas au tabac à rouler. Or, poursuit le magazine, «… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-23 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°116 : Téléphones portables et cancers [du cerveau] : absence de lien confirmée [à confirmer!] © cancer et téléphone | «Il n'existe pas de relation entre l'utilisation du téléphone portable et le risque d'apparition de tumeurs cérébrales», rapportent ce vendredi des médecins Suisses, dans le British Medical Journal. S'agit-il d'une étude de plus sur les centaines réalisées sur le sujet ? Pas vraiment. Celle-ci en effet, a porté sur plus de 350 000 Danois, suivis pendant 17 ans ! C'est dire son ampleur. Réalisé au Danemark donc, ce travail a été piloté par une Helvète, Patrizia Frei du Swiss Tropical and Public Health Institute de Bâle. Avec son équipe, elle a prolongé un premier travail, réalisé par Danois entre 1982 et 1995 sur ce même sujet. A l'époque, celui-ci n'avait mis en évidence aucune relation entre l'utilisation du portable et le risque de cancer. Après avoir repris les informations de cette cohorte et les avoir actualisées sur la période 1990-2007, Patrizia Frei a recensé cette fois, 10 729 cas de tumeurs du système nerveux central sur une cohorte comportant exactement 358 043 sujets. Les cancers en question ont été dans la plupart des cas, des gliomes et des méningiomes. «Les chiffres que nous avons retrouvés ont été similaires – donc statistiquement non-significatifs – chez les usager… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-21 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°115 : Prêt pour faire exploser les saveurs [et le plaisir du goût]? © alimentation et goût | Le goût est déterminant dans la façon dont nous choisissons et préparons nos aliments. Chacun en effet, choisit ce qu'il mange en fonction de ses goûts, et de sa capacité à percevoir les arômes. La semaine du goût qui se termine ce dimanche, aura été l'occasion de se pencher sur les mécanismes d'un sens… curieusement peu connu. Elisabeth Guichard, chercheur à l'INRA, nous donne quelques clés pour mieux comprendre ce qui se passe dans notre bouche, mais aussi dans nos voies aériennes supérieures. «Pour comprendre comment certaines molécules étaient libérées en bouche et dans le nez, nous avons travaillé à partir de fromages», explique-t-elle. Les chercheurs en ont fait goûter plusieurs différents à 50 personnes qui présentaient des caractéristiques diverses en termes de flux salivaire, de débit respiratoire notamment. En effet souligne Elisabeth Guichard, «ces paramètres ont un impact sur la perception personnelle du goût». Toutefois, après les avoir pris en compte, les chercheurs ont observé que deux paramètres principaux influaient sur la libération des arômes. «Le premier de ces facteurs est le degré d'imprégnation du produit par la salive. Plus le produit aura été mastiqué, plus… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-17 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°114 : Les vertus des vitamines et des [anti-]oxydants remises en cause [surconsommation de compléments alimentaires] © aliments et santé | Plusieurs études démontrent qu'une surconsommation de certains micro-nutriments populaires peut être dangereuse. Les risques posés par les oxydants et les vertus des vitamines pour les neutraliser et préserver la santé sont remis en question par nombre d'études, dont plusieurs révèlent le danger d'une surconsommation de certains de ces micro-nutriments populaires. "Tout le monde est un peu perdu, car logiquement les vitamines, des anti-oxydants, devraient agir contre les maladies, mais toutes les données cliniques ne montrent aucune différence", explique le Dr Toren Finkel, directeur du Centre de médecine moléculaire aux Instituts nationaux de la santé (NIH). "Cela signifie qu'il faut revoir nos hypothèses sur les mécanismes de ces maladies et du rôle des oxydants", poursuit-il dans un entretien avec l'AFP. "Retourner dans le laboratoire" "On est toujours parti de l'idée que les oxydants étaient mauvais pour l'organisme, et depuis ces dix dernières années, on commence à se rendre compte que ce n'était pas forcément vrai", précise le chercheur. Ainsi, des recherches ont montré que les cellules utilisent les oxydants pour signaler une inflammation et que ces derniers n'endommagent pa… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-14 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°113 : Avez-vous recours [comme «tous» les Français], à l'automédication? [indépendante ou avec conseil-professionnel] © automedication et pharmacien | Avez-vous recours, comme 50% des Français, à l'automédication? Un Français sur deux n'attend pas qu'un médecin lui prescrive des médicaments pour en consommer. Et vous, pour quels types de pathologie allez-vous voir votre praticien? Une personne sur deux a recours à l'automédication [indépendante], selon une étude Ifop/ PHR - groupement de pharmaciens - publiée ce jeudi. Si 91% des personnes interrogées estiment que les Français consomment trop de médicaments, un sondé sur deux dit cependant acheter "souvent" ou "de temps en temps" des médicaments sans avoir consulté un professionnel de santé. La proportion est la même concernant l'achat après avoir pris conseil auprès d'un pharmacien. Parmi les personnes interrogées, 97% disent avoir "tout à fait" ou "plutôt" confiance en leur médecin généraliste, 94% en leur pharmacien. Mais concernant l'obtention de conseils sur un renouvellement d'ordonnance ou les effets secondaires d'un médicament, 27% et 28% des personnes sollicitent respectivement en priorité les pharmaciens, le recours au médecin se révèle ainsi moins systématique. Le pharmacien joue un rôle important dans la délivrance des génériques Le pharmacien joue par ailleurs un rôl… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-12 20minutes
(externe)
Fil-Infos-Flash n°112 : Plus les femmes mangent du chocolat [avec modération], moins elles risquent de faire d'AVC © chocolat et coeur | Plus les femmes mangent du chocolat, moins elles risquent de faire un accident vasculaire cérébral. C'est ce qu'affirme une étude Suédoise... Et si le chocolat était la petite faiblesse qui vous sauvera? Selon une étude Suédoise publiée dans le Journal of American College of Cardiology et menée auprès de plus de 33.000 femmes, plus une femme dit manger de chocolat, moins le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) est élevé. Avec modération Ces résultats s'ajoutent à de précédentes études liant la consommation de cacao à la santé du cœur, mais ils ne sont pas une excuse pour se gaver de chocolat. «Étant donné que l'étude se fonde sur des observations, ses conclusions ne prouvent pas que c'est le chocolat qui diminue le risque d'AVC», pondère cependant Susanna Larsson, de l'Institut Karolinska de Stockholm. «Le chocolat doit être consommé avec modération car il contient beaucoup de calories, de graisse et de sucre. Comme le chocolat noir contient plus de cacao et moins de sucre que le chocolat au lait, la consommation de chocolat noir serait meilleure pour la santé», poursuit la scientifique. Susanna Larsson et ses collègues ont exploité les données recueillies lors d'une étude s… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-10 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°111 : La santé artérielle dans le collimateur de nouveaux alicaments © coeur et nutrition | La santé des artères pourrait devenir la prochaine grande tendance des alicaments, selon la revue spécialisée FoodNavigator.com qui évoque la mise sur le marché américain, l'année prochaine, de nouveaux produits de consommation qui réduiraient le "mauvais" cholestérol. Ce cholestérol, transporté par les lipoprotéines de basse densité (LDL) dans le sang, gagne en dangerosité lorsqu'il entre en contact avec des radicaux libres. Une fois oxydés, les LDL peuvent entraîner des inflammations et le durcissement des artères - signes avant-coureurs des attaques et des arrêts cardiaques. Dans un entretien avec FoodNavigator, un représentant de Stratum Nutrition a expliqué que son entreprise était actuellement en pourparlers avec des sociétés agroalimentaires américaines pour lancer des produits contenant cet alicament. Cet ingrédient, un nouveau type de fibres appelé Artinia, prétend contrôler l'oxydation des LDL dans les artères. Cette poudre jaune inodore agit comme des fibres insolubles, selon l'entreprise, et elle peut être incorporée aux yaourts, smoothies, céréales, pains et barres de céréales. L'apparition d'aliments qui protègent les artères pourraient donner naissance à un nouveau t… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-07 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°110 : Trop de beuveries affaiblit le système immunitaire [et rend plus vulnérables aux infections virales] © alcool et virus | Selon une récente étude Américaine, de trop grandes quantités d'alcool pourraient affecter le système immunitaire. Les adeptes de beuveries seraient ainsi plus vulnérables aux infections virales, telles que celles du VIH par exemple. Si les médecins alertent régulièrement sur les risques engendrés par des beuveries répétées, c'est une nouvelle conséquence que viennent de confirmer des chercheurs de l'université du Massachusetts Medical School de Worcester aux États-Unis. D'après les résultats de leur étude, ces trop grandes quantités d'alcool affecteraient également le système immunitaire et rendraient le buveur bien plus vulnérable aux infections virales. Pour arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont exposé des monocytes, les cellules qui interviennent dans les lignes de défense de l'organisme, à des substances chimiques qui miment les virus et les bactéries. Ajouté à cela, la moitié de ces globules blancs a également été exposée à des niveaux d'alcool qui sont généralement observés dans le sang des personnes après avoir bu quatre à cinq verres par jour durant toute une semaine. Les scientifiques ont alors observé que les cellules "alcoolisées", une fois exposées aux … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-04 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°109 : Pour manger moins, utilisez de grandes fourchettes [et de petites assiettes] © obésité et couverts | Pour manger plus, utilisez de grandes assiettes. Pour manger moins, les chercheurs de l'Université de l'Utah semblent avoir trouvé une piste intéressante : se servir de grandes fourchettes. D'après cette étude très sérieuse publiée dans le Journal of Consumer Research, la taille du couvert de gauche jouerait psychologiquement sur notre alimentation. Le principe est élémentaire : plus les fourchettes sont grandes, plus les bouchées sont grosses, plus l'impression de satiété est rapide. "La bouchée devient le moyen par lequel les clients peuvent atteindre leur but : celui d'être rassasié. La petite fourchette donne l'impression de ne pas faire de progrès et du coup, les clients consomment plus. Ce n'est pas le cas avec de grandes fourchettes : les assiettes se vident plus vite et donnent l'impression que la saturation en nourriture est atteinte", expliquent les chercheurs. L'expérience a été menée dans un restaurant italien très prisé du sud-ouest des États-Unis deux jours durant. Deux types de fourchettes étaient disposées à chaque table : les premières pouvant contenir 20 % de nourriture de plus que les autres. Et le résultat est probant : les clients ayant utilisé les ustensiles d… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-10-03 francesoir
(externe)
Fil-Infos-Flash n°108 : Discothèques, les éthylotests bientôt obligatoires [paru au J.O.] © alcool et discothèque | Le dépistage de l'imprégnation d'alcool va devenir obligatoire dans les discothèques. Cette mesure sera mise en place d'ici deux mois. Les discothèques vont devoir s'équiper d'éthylotests Les discothèques vont devoir s'équiper d'éthylotests SIPA/SYSPEO «Sans alcool, la fête est plus folle». Ce célèbre slogan publicitaire de boissons, adapté à certaines campagnes publicitaires sur la sécurité routière, tarde à faire ses effets. Même si certaines mauvaises habitudes dans les lieux de fête sont en recul, des jeunes automobilistes prennent encore trop de risques en sortant de discothèque. Ainsi, des mesures ont été prises. La dernière en date, rendre obligatoire des dispositifs «permettant le dépistage de l'imprégnation alcoolique». Malgré les critiques d'une partie des professionnels de la nuit, le texte sur cette mesure est paru samedi au Journal officiel. Dépister le taux d'alcoolémie des consommateurs va donc devenir un cheval de bataille. Les exploitants de discothèques disposent de deux mois pour se mettre en conformité avec cet arrêté signé par les ministères de la Santé, des Transports et de l'Intérieur, et issu de la Loi de mars 2011 dite Loppsi (loi d'orientation et de progra… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-30 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°107 : Boissons sucrées : l’obésité en cannettes ? © obésité et sodas | En Août dernier, le 1er Ministre François Fillon présentait devant l'Assemblée Nationale le projet de loi de finances rectificative pour 2011. Parmi les mesures annoncées, la création d'une taxe sur les boissons sucrées destinée à lutter contre les risques de diabète ou d'obésité. Mais l'augmentation des prix des sodas, si elle a un impact sur les finances publiques, en aura-t-elle sur la santé publique ? Le projet gouvernemental vise, entre autres, les «boissons avec sucre ajouté» c'est-à-dire le saccharose, le glucose et le fructose. Les sodas sucrés - à l'exclusion des boissons light -sont donc en première ligne. En revanche, les eaux aromatisées, les jus de fruits et les produits contenants des édulcorants ne sont pas concernés. Une augmentation des prix suffisante ? L'Académie nationale de Médecine a salué cette décision. Elle «s'était déjà prononcée à maintes reprises sur le rôle de ces boissons comme l'une des causes de l'obésité». Confirmant ainsi que «le projet de taxe sur les boissons sucrées est médicalement justifié, même si son efficacité ne pourra être estimée qu'après sa mise en application». Et de citer une étude parue dans l'American Journal of Public Health en 201… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-27 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°106 : Le bisphénol A est toxique, même à faible dose [plastique-bouteilles, ticket-caisse, billets] © alimentation et sécurité | Les effets sanitaires du bisphénol A sont avérés chez l'animal et suspectés chez l'homme, selon deux rapports de l'Anses rendus publics ce Mardi. Limiter l'exposition au bisphénol A (BPA) des femmes enceintes et des enfants est un objectif "prioritaire". Ses effets sont en effet "avérés" chez l'animal et "suspectés" chez l'homme, affirme l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses). L'Anses préconise, dans deux rapports rendus publics mardi, l'utilisation de produits de substitution au BPA - un mélange de phénol et d'acétone utilisé dans la fabrication de nombreux plastiques - ce qui protègerait également la population de tout risque éventuel. Le bisphénol A se trouve, selon l'Anses, dans "près d'une soixantaine de secteurs d'activité", dont la plupart des conditionnements d'aliments et boissons, les jouets et les articles de puériculture, voire les tickets de caisse des supermarchés et possiblement le matériel médical. Sa consommation est "en augmentation régulière". Des effets même à faible dose. Depuis trois ans, le BPA fait l'objet de travaux d'expertise et d'avis de l'agence, qui a déjà publié des recommandations sur la réduction des expositions et sur la nécessité… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-25 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°105 : Dispute scientifique autour du vin rouge qui ferait vivre plus vieux © âge et vin-rouge | Suffirait-il de boire du vin rouge pour vivre plus vieux? C'est ce que certaines études réalisées aux USA tendent à prouver en mettant en évidence le rôle du resvératrol, un composant chimique du vin rouge, dans l'activation des gênes de longévité, nous explique le New York Times. Les «gènes de longévité», appelés Sir2, sont ceux qui contrôlent la sécrétion des sirtuines, des protéines qui contribue à augmenter de 40% la durée de vie des vers de terre selon une expérience de Leonard Guarente, chercheur au MIT, réalisée en 2001, répétée en 2009 et dont les résultats paraissent le 22 septembre dans la revue Nature. Or le resvératol, une substance trouvée en abondance dans le vin rouge, est connue pour activer la sécrétion des sirtuines. En consommer beaucoup serait donc un moyen très simple et efficace de vivre plus vieux. Selon le New York Times, cette découverte a eu un tel impact il y a quelques années qu'un groupe pharmaceutique, GlaxoSmithKline, a donné plus de 720 Millions de US$ à la start-up Sirtris pour qu'elle développe des médicaments à base de resvératol. Pourtant le lien entre les sirtuines et l'augmentation de la durée de vie fait encore débat, les experts dans ce domai… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-22 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°104 : Comment l'odorat guide nos décisions [très fines] © odorat-cerveau | [source ajoutée par «MonAutomedication.fr» : New Scientist Internet, en Anglais] On accorde trop peu d'importance à l'odorat qui influence pourtant, bien plus que nous le croyons, notre humeur, notre comportement et les décisions que nous prenons. Les humains sont connus pour avoir un très mauvais odorat comparé à celui des chiens par exemple. Erreur! Plusieurs études récentes montrent combien l'odorat humain est un sens excessivement fin qui nous guide bien plus que nous le croyons, et souvent sans même que nous ne nous en rendions compte, selon un article du New Scientist du 19 Septembre. Nul besoin de l'expliquer à certaines boulangeries ou cafés qui attirent leurs clients en diffusant d'alléchantes odeurs artificielles. L'odorat a toujours été négligé comparé à la vue ou l'ouïe, considérés comme des sens plus vitaux. Pierre Paul Broca, un anatomiste célèbre du 19ème siècle, soutenait que les humains –au même titre que d'autres primates et mammifères marins– sont dotés d'un … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-17 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°103 : Le bonheur appartient à ceux qui se lèvent tôt [avant 6h58] © réveil et santé | «Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt» est le type de phrases que l'on ne souhaite pas entendre de bon matin alors qu'on éteint la sonnerie insistante de notre réveil. Pourtant, une étude de l'université de Roehampton en Grande-Bretagne pourrait vous en convaincre, nous indique le Telegraph. En moyenne, ceux qui se lèvent tôt (plus exactement avant 6h58) sont plus performants au travail et ont moins de chances de devenir dépressif, d'être stressé ou en situation de surpoids. «Les personnes du matin ont tendance à être en meilleure santé et plus heureuses, et leur indice de masse corporelle est plus faible», affirme le docteur Joerg Huber, un des auteurs de l'étude, qui s'appuie sur les réponses de près de 1.100 adultes sur leur bien-être, leurs angoisses, leurs habitudes alimentaires et temps de sommeil. Parce que les lève-tôt ont davantage de temps le matin pour faire le ménage et amener leurs enfants à l'école, leur bien-être s'en trouve amélioré, a expliqué Joerg Huber à une conférence de l'association des psychologues britanniques. «Peut-être que le mode de vie des lève-tôt est plus adapté à notre monde que celui des couche-tard.» Des «couche-tard» qui se lèvent en moye… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-14 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°102 : Paternité : Quand l'Homme fait l'oiseau [et diminue sa testostérone] © père et testostérone | Saviez-vous Messieurs, que la paternité influe sur votre taux de testostérone ? Des chercheurs américains viennent de démontrer en effet, que la production d'hormone mâle diminue dès lors que l'on devient père ! Et plus on s'occupe d'un enfant, plus elle chute ! La testostérone c'est bien connu, est l'hormone mâle. Secrétée par les cellules interstitielles des testicules, elle intervient dans le développement des organes génitaux masculins et l'apparition des caractères sexuels secondaires que sont la pilosité ou la voix, par exemple. Dans certaines espèces animales, il est également avéré que la production de testostérone varie selon les périodes de la vie – voire en cours d'année. Elle est par exemple, plus importante à la «saison des amours». Qu'en est-il chez l'homme ? Pour le savoir, des chercheurs du département d'anthropologie de la Northwestern University à Evanston dans l'Illinois, se sont plongés dans la relation encore peu étudiée entre cette variation du taux de testostérone et la paternité. Un côté bestial qui s'efface ? Ils ont donc réalisé une étude inédite auprès de 624 Philippins, qu'ils ont suivi durant 5 ans. Christopher W. Kuzawa et ses collaborateurs ont ainsi … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-10 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°101 : L'annulaire plus long chez l'homme, une histoire d'hormone © sexe et morphologie | Des scientifiques britanniques ont découvert pour la première fois un lien entre la longueur des doigts - plus particulièrement l'index et l'annulaire - et les hormones sexuelles intervenant lors du développement embryonnaire. Votre annulaire est-il plus long ou plus court que votre index ? Selon les chercheurs de l'Institut médical Howard Hughes, en Floride, cette relation dimensionnelle proviendrait des hormones sexuelles, œstrogène et testostérone, agissant lors du développement embryonnaire. Par conséquent, la plupart des hommes ont généralement l'annulaire plus long que leur index, et inversement chez les femmes. Pour en arriver à de telles conclusions, les scientifiques ont étudié une population de souris qui, comme les êtres humains, possèdent les deux hormones dans leur corps. Sous la direction de Zhengui Zheng et Martin Cohn, l'équipe de chercheurs a alors mené une série d'expériences détaillées par la publication parue cette semaine dans la revue National Academy of Sciences. Les hormones régissent la dimension du doigt. Dans un premier temps, les scientifiques ont utilisé des outils génétiques afin de désactiver les récepteurs à l'œstrogène et à la testostérone dans les … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-07 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°100 : Les ados de quinze ans dorment moins que ceux de onze les veilles d'école © sommeil et enfants | Les jeunes de 15 ans dorment en moyenne 1h31 de moins que ceux de 11 ans les veilles de journées de classe, d'après les premiers résultats sur le sommeil de l'enquête HBSC menée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), le Service médical du rectorat de Toulouse et l'Institut national du sommeil et de la vigilance (Insv), publiés Mardi 6 Septembre. Entre 11 et 15 ans, les adolescents perdent en moyenne 20 à 30 minutes de sommeil quotidien, les veilles de journées de classe, précise l'enquête. De ce fait, les jeunes de 15 ans dorment en moyenne 1h31 de moins que ceux de 11 ans. Cette différence s'explique notamment par le fait que les ados de 15 ans compensent ce manque de sommeil en semaine par des nuits plus longues lorsqu'il n'y a pas de cours le lendemain. Ils sont d'ailleurs plus nombreux que ceux de 11 ans à compenser ce manque de sommeil. "Ce phénomène de compensation concerne 16 % des jeunes de 11 ans et plus de 40 % à 15 ans", souligne l'enquête. Les auteurs de l'étude tiennent à rappeler que le manque chronique de sommeil à l'adolescence accroît les risques de morbidité. "Chez les adolescents, le seuil de privation chronique de sommeil est… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-05 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°99 : Un jeu vidéo [Zamzee] en ligne s'attaque à l'obésité des ados © surpoids et adolescents | Un nouveau jeu vidéo, qui a pour objectif de lutter contre l'obésité, mise sur l'attrait des récompenses virtuelles pour faire bouger les ados. Intitulé Zamzee, le jeu est vendu avec un capteur à placer sur la hanche de l'utilisateur pour suivre ses mouvements. Pour récompenser l'activité physique, le jeu attribue des points que l'ado doit charger sur le portail Internet de Zamzee, afin d'accéder à des biens virtuels dans la boutique en ligne et partager ses données avec les amis de son réseau social. L'association à but non lucratif qui a développé le jeu, HopeLab, compte le lancer à l'automne. Un porte-parole de l'association a précisé à Relaxnews que l'inscription serait gratuite mais que le capteur d'activité devrait coûter autour de $50. Hopelab a également créé un jeu vidéo pour les jeunes atteints de cancer, intitulé Re-Mission, qui oppose un "nanobot" nommé Roxxi à des cellules cancéreuses. Une étude portant sur ce jeu et publiée dans la revue Pediatrics montre que les patients qui jouaient à Re-Mission avaient plus de chances de suivre leurs traitements médicaux à la lettre. Avant de lancer Zamzee, Hopelab a testé le produit auprès de 350 ados qui l'ont utilisé pendant env… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-09-02 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°98 : Etre en forme pour la retraite, ça se prépare ! © exercice et retraite | Pour être en pleine forme physique à l'âge d'être grand-parent, il faut bouger… tout au long de sa vie. C'est en effet ce que recommande une équipe australo-britannique qui a réalisé une étude auprès de 2 400 séniors. Des chercheurs du Medical Research Council Unit for Lifelong Health an Ageing de Londres et de la School of Population Health de l'Université du Queensland en Australie, ont analysé les performances physiques de 2 400 hommes et femmes britanniques âgés de 65 ans. Ces volontaires ont été interrogés sur leur niveau et sur leur degré d'activité physique lorsqu'ils avaient – c'est très précis - 36, 43 et 53 ans ! En parallèle, ils ont été soumis à une batterie de tests destinés à mesurer notamment leur force d'agrippement, leur équilibre et même… le temps nécessaire pour se lever d'une chaise. Sans surprise - faut-il le préciser – les résultats ont montré que les sujets les plus actifs aux trois âges se levaient plus rapidement d'une chaise et présentaient un meilleur équilibre que les autres. Enfin, les performances au niveau du test de la force d'agrippement étaient surtout liées à une activité physique plus intense à l'âge – et seulement à cet âge - de 53 ans. Pour les… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-29 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°97 : Recevoir une récompense permet d'apprendre plus vite © mémoire et récompense | Pour apprendre le plus vite possible à des individus à exécuter des tâches motrices simples, comme tricoter, jongler ou encore taper sur un clavier d'ordinateur, il suffit de leur offrir une récompense. Cela ne veut pas dire que l'homme est vénal. Mais seulement que l'idée d'obtenir un cadeau active le système de récompense dans le cerveau, et augmente la libération d'un neurotransmetteur bien particulier, la dopamine. C'est la démonstration que viennent d'effectuer Mathias Pessiglione, chercheur à l'Inserm, et ses collaborateurs du centre de recherche de l'Institut du Cerveau et de la moelle épinière, dont les travaux sont publiés dans la revue Brain. Ces chercheurs ont demandé à des volontaires de regarder une image sur un écran, représentant cinq touches d'un clavier d'ordinateur, avec la consigne d'appuyer le plus rapidement possible sur trois d'entre elles de manière simultanée. Pour chaque exécution, ils leur proposaient une récompense allant de 10 centimes à 10 €, selon les cas. «L'idée était de vérifier le fait qu'une récompense pouvait influencer un apprentissage moteur», explique Mathias Pessiglione. «On aurait pu proposer un autre type de récompense, comme un cadeau… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-28 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°96 : Deux somnifères [de prescription] bientôt retirés du marché [Noctran, Mépronizine] © somnifère et sevrage | Les usagers de ces médicaments somnifères pourront anticiper leur sevrage. Avec un arrêt programmé au 27 Octobre 2011 pour Noctran et au 10 Janvier 2012 pour Mépronizine, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) veut éviter tout sevrage brutal, susceptible de provoquer des troubles du sommeil. «Ces médicaments correspondant à une association de substances actives à longue durée d'action, le risque d'accoutumance, de dépendance avec phénomène de rebond d'insomnie en cas d'arrêt brutal et d'effets indésirables est plus important qu'avec d'autres hypnotiques (somnifères) à durée d'action courte, notent le Pr Patrick Lévy (Centre du sommeil, CHU de Grenoble) et le Dr Danielle Teszner, spécialiste du sommeil (CHU Créteil). C'est pourquoi ces deux spécialités sont aujourd'hui retirées du marché». Le risque est d'autant plus grand que leur prescription concerne une grande majorité de plus de 50 ans (d'après les remboursements effectués par l'assurance-maladie en 2010). La bonne nouvelle, c'est que lorsque l'on s'y prend suffisamment tôt et avec l'aide de son médecin traitant, on peut se préparer en douceur à cette suppression annoncée. Il n'y a pas de recet… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-22 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°95 : Mariage, divorce et courbe de poids [c'est lié] © surpoids et mariage-divorce | Et si le fait de se marier constituait une menace pour le tour de taille ? D'après des chercheurs Américains en effet, passée la trentaine, les femmes prendraient du poids après avoir convolé. Et pas parce qu'elles attendent un enfant, bien entendu ! Quant aux hommes… c'est plutôt après un divorce qu'ils auraient tendance à grossir. Un argument… de poids pour ceux qui sont à l'affût de motifs – ou d'excuses - pour ne pas épouser «l'autre». Pour parvenir à cette – surprenante- conclusion, les chercheurs de l'Université d'État de l'Ohio aux États-Unis, ont observé les données de 10 071 personnes – tiens, ce n'est pas un nombre pair… - interrogées entre 1986 et 2008. Leur but : déterminer s'il y a eu prise de poids suite à un mariage ou un divorce. Ils ont ainsi réparti les sujets en quatre groupes : Ceux qui avaient enregistré une baisse de leur Indice de masse corporelle (IMC) d'au moins un kg/m² ; Ceux qui avaient connu une faible augmentation de leur IMC ; Ceux qui avaient pris beaucoup de poids (plus de 10kg) ; Et enfin ceux dont le poids n'avait pas varié. Première constatation : les femmes comme les hommes, mariés ou divorcés, étaient davantage sujets à une prise de poids que c… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-18 ladepeche
(externe)
Fil-Infos-Flash n°94 : Quand la télévision raccourcit l'espérance de vie © télévision et espérance-de-vie | La télévision tue. Ou plus exactement, elle réduit l'espérance de vie des téléspectateurs. C'est ce qu'affirme une étude australienne menée par des chercheurs de l'université de Queensland et publiée dans le Bristish Journal of Sports Medecine. Le bilan est lourd : après l'âge de 25 ans, chaque heure passée devant la télévision raccourcit de 22 minutes l'espérance de vie; ou, autre équation, une personne qui passe 6 heures par jour devant le petit écran risque de vivre cinq ans de moins que quelqu'un qui ne la regarde pas. Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont utilisé des données concernant plus de 11 000 adultes âgés de 25 ans minimum, ainsi que les données nationales de mortalité, afin d'établir une relation entre le temps passé devant la télévision et le taux de décès. Ils ont voulu mettre en garde contre un mode de vie dangereux et un manque d'activité physique, directement liés aux heures passées devant la télé. Le responsable de l'étude, Lennert Veerman, compare ainsi les téléspectateurs aux lecteurs, qui pratiquent eux aussi une activité sédentaire, mais n'ont pas adopté un mode de vie malsain. En juin dernier déjà, une étude américaine rappelait les risques de la té… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-17 elle
(externe)
Fil-Infos-Flash n°93 : Le bronzage en cabine rend accro © bronzage et santé | L'addiction à la drogue ou à l'alcool est connue, mais il y en a une qui risque de surprendre : celle aux UV des cabines de bronzage. Une nouvelle étude, disponible en ligne dans la revue «Addiction Biology», vient de révéler que les personnes habituées des cabines de bronzage présentent des changements d'activités cérébrales similaires à celles que l'on observe chez les drogués. Cette étude a confirmé les doutes émis depuis longtemps par la communauté scientifique sur le danger d'une fréquentation régulière des salons de bronzage en regardant «à l'intérieur des cerveaux pendant que les personnes sont en train de bronzer sur les bancs solaires», indique le «New York Times». «L'utilisation de bancs solaires agit sur le système de récompense du cerveau, donc les gens peuvent se sentir obligés de continuer de les utiliser, même si c'est mauvais pour eux», ajoute le Dr Bryon Adinoff, auteur principal de l'étude et professeur à l'Université of Texas Southwestern Medical Center de Dallas. Cette étude fait échos à une autre étude citée par le «NewYork Times», qui indique qu'en 2005, de nombreux adeptes du bronzage artificiel «correspondaient aux critères psychiatriques de la définition de… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-11 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°92 : Tabac, les mineurs mieux protégés [interdiction de vente aux moins de 18 ans] © tabac et jeunes | La circulaire visant à remettre la France sur les rails de la lutte contre le tabagisme est parue hier au Journal Officiel. Elle explicite plusieurs mesures importantes, qui visent en priorité à protéger les jeunes du tabac. Objectif : réduire leur exposition et leur accès au tabac. Aves environ 30% de fumeurs réguliers, la France est loin de l'objectif que se sont assigné les Etats-Membres de la région Europe, qui souhaitent atteindre une prévalence inférieure à 20%. Comme chacun sait, l'un des moyens les plus efficaces pour y parvenir consiste à… prévenir l'entrée dans le tabagisme. Il s'agit donc de protéger prioritairement les plus jeunes. L'interdiction de vente des produits du tabac aux mineurs, qui concernait jusqu'ici les moins de 16 ans, se voit aujourd'hui portée aux mineurs légaux, c'est-à-dire à 18 ans. Ainsi précise la circulaire, «le relèvement de l'âge de vente des produits du tabac permet à la France de se conformer à l'article 16 de la Convention-cadre de lutte antitabac de l'OMS». Les produits interdits. En pratique, l'interdiction concerne les cigarettes, le tabac à rouler, le tabac à narguilé, le tabac à pipe, les cigares, les cigarillos, le papier à cigarettes … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-08 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°91 : La clope du matin, encore plus mortelle © tabac et cancer | Fumer au saut du lit vous expose davantage aux cancers du poumon et aux cancers ORL, c'est-à-dire de la tête et du cou. Bon d'accord, fumer tout court, cela augmente déjà le risque de cancers en général. Mais un travail américain vient de mettre en évidence les effets extrêmement délétères des cigarettes qui sont grillées juste après le réveil. Le Pr Joshua Muscat et son équipe du Penn State College of Medicine à Hershey, ont comparé les comportements de différentes catégories de fumeurs. Ils ont ensuite analysé les registres des cancers de leur région. Au total, leur étude a inclus plus de 7 600 adeptes du tabac. «En comparaison avec ceux qui fument 60 minutes après le lever, les fumeurs qui allument leur première cigarette 30 minutes seulement après leur le réveil ont un risque de cancer du poumon augmenté de 31%», explique l'auteur. Un risque qui monte à 79% pour les accros qui allument leur première clope moins de 30 minutes après être sortis du lit. Mais pour tous les autres, il n'en reste pas moins vrai qu'un fumeur sur deux toutes catégories confondues, mourra de son tabagisme… Source : American Cancer Society, 8 Août 2011… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-03 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°90 : Crème dépilatoire, pas trop souvent © beauté et poils | Pour vous prélasser sur la plage ou vous promener en légère robe d'été, vous avez besoin d'une épilation parfaite. Vous ne voulez plus voir un poil sur votre corps de sirène ? Oui mais… la cire, ça fait mal et après le rasage les poils repoussent bien trop vite. Alors que faire ? Il reste la crème dépilatoire. Que penser de cette technique d'épilation rapide, pratique et indolore ? Le Dr Isabelle Gallay fait le point sur ces crèmes qui attaquent les poils… mais aussi la peau. Appliquez sous la douche pendant moins de 10 minutes, puis rincez abondamment. En un clin d'œil, plus un poil ! Si les crèmes dépilatoires sont effectivement pratiques à utiliser, elles n'en présentent pas moins des inconvénients réels. «Certaines contiennent une grande quantité d'urée, d'autres des dérivés soufrés», signale le Dr Gallay. L'utilisation des premières provoque une dissolution du poil… et de la couche cornée qui protège la surface de la peau. Les autres attaquent chimiquement les cellules du poil et là encore, de la peau. Cette dernière catégorie de produits «présente d'ailleurs une toxicité probable. Il vaut donc mieux ne pas les utiliser régulièrement», suggère Isabelle Gallay. Et leur usage es… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-08-01 challenges
(externe)
Fil-Infos-Flash n°89 : 8 allégations de santé sur 10 sont interdites [par l'UE], les marques préparent leur riposte © aliments et allégations | Sur injonction de Bruxelles, l'industrie alimentaire va devoir supprimer de ses emballages une bonne partie de ses allégations santé. Une victoire pour les consommateurs. Mais certains pros du marketing ont déjà trouvé la parade. La révolution est en marche. Du moins, faut-il l'espérer pour le consommateur qui devrait moins se faire amadouer par les vertus plus ou moins avérées, mais toujours savamment mises en évidence sur les produits alimentaires. Car, non, la vitamine A ne ralentit pas la chute des cheveux, pas plus que le jus de prune ne facilite le transit intestinal, ou que la taurine des boissons énergisantes ne retarde les effets de la fatigue. Toutes ces "allégations" ont été minutieusement décortiquées par l'Europe qui a démêlé le vrai du faux. Ainsi, l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), en charge de cette mission, a rendu ses dernières conclusions, jeudi 28 juillet. Verdict: sur les 2.760 allégations étudiées, 510 seulement se sont avérées scientifiquement prouvées. L'analyse par l'EFSA n'a pas porté sur les produits, mais sur leurs composantes dont les bienfaits sont vantés. Un coup dur pour l'industrie agro-alimentaire. Celle-ci va devoir faire du mé… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-30 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°88 : Les femmes plus exposées aux troubles gastro-intestinaux © intestin et femmes | Dans toute l'Europe, les statistiques révèlent une différence hommes-femmes et les spécialistes tirent la sonnette d'alarme. "Il est très inquiétant que près de 60% de tous les patients de gastro-entérologie soient des femmes", estime la professeure Nurdan Tözün, de l'Acibadem University School of Medicine en Turquie. Au nom de la Fédération Européenne de Gastro-Entérologie, elle appelle à une meilleure éducation sanitaire, un meilleur accès aux soins médicaux, et à une prise de conscience du besoin de dépistage et de prévention chez les jeunes femmes. Selon elle, il est urgent que la santé gastro-intestinale des femmes devienne une priorité. De nombreuses études montrent clairement que les femmes risquent plus de souffrir de divers troubles gastro-intestinaux que les hommes, notamment de calculs biliaires, du syndrome du côlon irritable, de dyspepsie, de maladie cœliaque, de constipation chronique et d'hépatite auto-immune. À l'opposé, les hommes sont plus sujets aux problèmes anaux, aux cancers du foie et aux maladies des voies biliaires. Bien que ces différences entre les sexes restent obscures, les chercheurs pensent que les hormones sexuelles, des prédispositions génétiques ai… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-26 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°87 : Hypnotiques [somnifères] retirés du marché, comment gérer le sevrage ? © sommeil et médicaments | L'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) a décidé de retirer l'Autorisation de Mise sur le marché (AMM) du Noctran et de la Mépronizine. Ces deux hypnotiques étaient indiqués dans le traitement des insomnies occasionnelles ou transitoires. Avec un groupe d'experts, l'agence a élaboré des recommandations spécifiques précisant la conduite à tenir pour aider ces patients à arrêter leur traitement. Pourquoi ce retrait ? L'AFSSAPS motive sa décision par le fait que l'association des deux substances expose à un «cumul des risques d'effets indésirables graves tels que coma, chute, état confusionnel et dyskinésies, et à un risque de décès en cas de surdosage». Les modalités d'arrêt du traitement. L'arrêt doit toujours être progressif, particulièrement chez les utilisateurs au long cours. «Le rythme de réduction de la posologie doit être adapté à la situation de chaque patient», précise l'AFSSAPS. «La dose est diminuée par demi-comprimé en respectant des paliers de 2 à 4 semaines». L'agence va plus loin, soulignant que «sauf cas particulier, il n y a pas d'argument pour proposer un traitement substitutif lors de l'arrêt du Noctran ou de la Mépronizine». Penda… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-23 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°86 : Enfin du temps pour bien dormir (en vacances] © sommeil et santé | Comment profiter des vacances pour retrouver un sommeil paisible et réparateur ? Réponses avec le Pr Damien Léger, président de l'Institut national du sommeil et de la vigilance. Le Figaro Magazine - Il est dit que «Un bon coup de sommeil vaut trois fois le médecin»? Pr Damien Léger - C'est vrai qu'un bon sommeil est réparateur de la fatigue physique et psychologique, mais il protège aussi contre des maladies chroniques. Il a été démontré que les personnes dormant moins de six heures par vingt-quatre heures ont un risque augmenté d'hypertension, de maladies cardio-vasculaires, d'obésité et de diabète par rapport à celles qui cumulent plus de sept heures de sommeil. De plus, les nuits trop courtes favorisent l'irritabilité, le manque de concentration et de mémorisation. La durée normale de sommeil pour les adultes est d'environ sept heures et quinze minutes l'été et de sept heures et quarante-cinq minutes l'hiver. Effet paradoxal, le manque de sommeil rendrait optimiste? Vous faites allusion à cette étude américaine publiée dans le journal Neuroscience qui affirme que les personnes en restriction de sommeil seraient exagérément optimistes et plus enclines que les autres à prendre de… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-18 lepost.fr
(externe)
Fil-Infos-Flash n°85 : Le cerveau plus feignant : la faute à Google? © Internet et santé | Les moteurs de recherche et les ordinateurs modifieraient la manière dont nous nous souvenons des informations. Google, mon beau Google, dis-moi... Google, mon beau Google, dis-moi... Internet influencerait notre façon de mémoriser les informations. Selon une étude Américaine, dont le New York Times fait écho, nous n'assimilerions plus l'information de la même façon depuis l'avènement des moteurs de recherche et des bases de données informatiques. Les scientifiques se sont demandés si les gens étaient plus susceptibles de se souvenir d'une information qui peut facilement se retrouver grâce à un ordinateur...ou inversement. Dirigée par Betsy Sparrow, une professeure en psychologie de l'université de Columbia, l'équipe a donc fait passer quatre tests à des groupes de personnes. Dans l'un d'eux, les participants devaient écrire 40 petites phrases, comme "un oeuf d'autruche est plus gros que son cerveau", explique le site. Si c'est sur l'ordinateur, pas besoin de s'en souvenir La moitié des participants pensait que les informations écrites seraient ensuite effacées, l'autre pensait qu'elles seraient accessibles via un ordinateur. Conclusion : "les participants n'ont pas fait l'effort d… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-12 lemonde.fr
(externe)
Fil-Infos-Flash n°84 : Je suis malade, vite, sur Internet ! © Internet et santé | C'est devenu un réflexe. Que ce soit pour des migraines, un mal de dos, à l'annonce d'un diagnostic médical ou pour un simple bobo, six Français sur dix se sont déjà renseignés sur Internet, selon un sondage CSA réalisé en février sur 995 personnes. Cette proportion atteint même huit sur dix chez les 18-24 ans. Une fois en ligne, ces internautes se documentent bien sûr, mais échangent également conseils et impressions par ordinateurs interposés. Les 84 sites de santé-bien-être répertoriés en France ont rassemblé pas moins de 16 millions de visiteurs uniques en mai, selon Médiamétrie. Plus d'un internaute sur trois (38,7 %) est allé y faire un tour dans le mois. Cette pratique, apparue au début des années 2000, bouleverse le rapport entre soignants et soignés, nombre de patients se présentant désormais comme des "experts" face à une profession médicale quelque peu déboussolée. On comprend aisément que le ministère de la santé ait donc mandaté le Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) pour tenter de mieux cerner le phénomène. "Nous avons cherché à comprendre ce qui se passe en ligne, afin d'encourager les bonnes pratiques, mais aussi à inciter à la p… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-09 france-info.com
(externe)
Fil-Infos-Flash n°83 : Gare au moustique tigre qui progresse dans le sud de la France [vecteur de dengue ou de chikungunya] © piqûres et moustiques | Sale bestiole que ce petit moustique à rayures, facilement identifiable, qui est vecteur de dengue ou de chikungunya. Chaque année depuis 2004, il s'aventure un peu plus loin en France. Alors que nous sommes en pleine période de ponte, les services sanitaires relancent une vaste offensive contre celui que les scientifiques appellent l'Aedes albopictus. Il est plus petit que notre moustique familier, a les pattes et l'abdomen rayés noir et blanc, pique plutôt le jour contrairement à ses cousins, et peut s'avérer redoutable, en transmettant par exemple le chikungunya ou maladie de l'homme courbée, car elle provoque de grosses douleurs musculaires, invalidantes dans certains cas. Preuve en tout cas de sa notoriété grandissante : le bestiaux a son propre site internet : moustique-tigre.info, tenu par un internaute anonyme, qui propose à ses pairs de signaler sur une carte les nouveaux cas de transmission. Depuis le 1er juillet, 139 cas de maladies ont été signalés contre 76 l'an dernier. Et six confirmés, cinq de Chikungunya et un de dengue. Pourtant, ce moustique n'est pas d'ici, il vient des Antilles ou d'Italie. Mais, apparu en France en 2004, il a déjà gagné la Corse, les Alpes Mar… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-07-04 lemonde.fr
(externe)
Fil-Infos-Flash n°82 : Les hommes obèses fabriquent moins de spermatozoïdes © obésité et fertilité | Quand l'âge augmente, l'effet de l'IMC sur la concentration et la numération reste le même, mais la mobilité des spermatozoïdes chez les obèses diminue significativement. Quand l'âge augmente, l'effet de l'IMC sur la concentration et la numération reste le même, mais la mobilité des spermatozoïdes chez les obèses diminue significativement.LENNART NILSSON Selon une étude française présentée lundi 5 juillet à Stockholm dans le cadre du congrès de l'European Society of Human Reproduction (ESHRE), le sperme des hommes obèses est moins riche en spermatozoïdes, ce qui risque d'avoir un impact direct sur leur fertilité. L'étude a été conduite fin 2010 sur 1 940 personnes par une équipe conduite par le Dr Paul Cohen-Bacrie, directeur scientifique du laboratoire de biologie médicale d'Eylau-Unilabs, à Paris. Il s'agit de "la plus vaste étude jamais menée" sur le sujet, selon Unilabs, un groupement de laboratoires de douze pays européens, fondé en Suisse. "Le surpoids entraîne une modification des paramètres du sperme, du fait probablement de désordres hormonaux, avec des déficits en nombre, en mobilité et en vitalité, ce qui entraîne des pertes de possibilité de conception", a précisé le Dr… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-24 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°81 : Les pleurnichements d'enfants, le son le plus agaçant © enfant et cri | On pourrait penser que le bruit des craies sur un tableau noir, d'une sirène ou d'un marteau-piqueur étaient les sons les plus agaçants. Il n'en est rien. Selon une nouvelle étude publiée dans le Journal of Social, Evolutionary and Cultural Psychology, c'est en effet le son des pleurnichements qui est le plus dérangeant, explique le magazine Wired. La nouvelle étude a été menée par des chercheurs du département de psychologie de l'université d'État à New Paltz, dans l'État de New York et de la Clark University, dans le Massachusetts, aux États-Unis. Ils ont mis en place un processus de test, appliqué à 33 étudiants n'ayant pas d'enfants, et n'étant pas encore diplômés de l'université, ainsi qu'à 26 parents volontaires, soit au total 59 femmes et hommes. «Les psychologues ont défié les participants de résoudre des problèmes d'arithmétique, tout en écoutant des enregistrements de six sons différents, incluant une scie coupant du bois, un bruit de machine, un enfant pleurant, du babillage et des pleurnichements, durant chacun une minute» Afin d'être sûrs que les gens ne seraient pas distraits par les mots prononcés, les deux chercheurs ont produit des enregistrements dans d'autres lan… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-18 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°80 : Un nouveau concept de montre qui intègre un alcootest © montrealcootest | Si vous n'êtes pas sûr d'être en état d'appeler votre ex ou de prendre le volant après une soirée bien arrosée, un nouveau prototype de montre pourrait vous être utile. Cette montre-alcootest, créée par les spécialistes des montres high-tech et novatrices en éditions limitées de Tokyoflash Design Studio, promet de calculer le taux d'alcool dans votre sang pour mieux vous aiguiller dans ce type de décisions. Cette montre en acier inoxydable, annoncée le 15 juin, comporte un écran multicolore LED rétro-éclairé qui s'allume lorsque vous le touchez. Un bouton permet d'activer l'alcootest. Il suffit alors de souffler dans le port prévu à cet effet et situé sur le côté de la montre pour obtenir votre taux d'alcoolémie. "Rien n'indique que Tokyoflash a l'intention de fabriquer ce concept", lit-on sur le site d'actus high-tech Slashgear, "même si l'entreprise s'est déjà fiée à la demande des clients pour décider de commercialiser des concepts de produits par le passé, donc il y a toujours une possibilité de voir apparaître ces montres sur nos poignets si la demande est suffisamment forte". En attendant, vous pouvez toujours vérifier votre degré d'ébriété avec le porte-clé alcootest de Chin… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-15 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°79 : Smoky Rabbit, le jeu vidéo pour arrêter de fumer © tabac et jeunes | Les organismes de lutte contre le tabac multiplient les initiatives high-tech pour cibler les jeunes. Les organes de prévention contre le tabagisme, pour mieux cibler les jeunes, s'attaquent à la technologie. En tête de file, l'Office français de prévention contre le tabagisme (OFT) qui a lancé le 18 mai dernier un jeu vidéo pour sensibiliser les joueurs aux méfaits du tabac: Smoky Rabbit. Experts européens du contrôle du tabac et spécialistes du jeu vidéo (Human Games) ont participé au programme. Si d'autres initiatives ont déjà vu le jour, elles n'ont jamais remporté un grand succès. Les créateurs de Smoky Rabbit sont pourtant confiants. "Le jeu est inspiré des jeux d'arcades des années 1980. Il y a un message de prévention mais c'est avant tout un jeu vidéo", explique Deise Mikhail, de Human Games, qui a développé le concept. "Grâce à ce format, il est plus facile de faire passer un message. Dans la réalité, les règles sont contraignantes. Dans un jeu, on se sert des règles pour gagner", poursuit Marti di Stefano. "Les joueurs reçoivent des messages simples sur la nocivité du tabac. Le format de jeu vidéo est bien adapté car le message va toucher directement les enfants", se réj… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-10 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°78 : Le régime idéal contre le yo-yo [après perte de poids] existe-t-il ? © régime et yo-yo | Le régime idéal existe-t-il ? Le yo-yo, vous connaissez ? C'est de régime dont il est ici question, et de cette tendance récurrente que nous avons, à reprendre rapidement les kilos perdus… voire davantage. Beaucoup de programmes «minceur» vous promettent de perdre du poids. Cependant, ils sont peu nombreux à vous donner la clé d'une vraie stabilisation du poids après la phase de régime. Ce sujet essentiel a naturellement été abordé lors du 18e Congrès européen sur l'Obésité (ECO) qui s'est tenu à Istanbul (Turquie) du 25 au 28 mai. A cette occasion, les congressistes ont débattu des résultats de l'étude DIOGenes publiés en novembre dernier dans The New England Journal of Medicine. L'étude DIOGenes pour Diet, obesity and genes a été financée par l'Union Européenne. Conduite par une équipe de l'Université de Copenhague au Danemark, elle a nécessité la collaboration de 8 centres de recherche en Allemagne, Bulgarie, Danemark, Espagne, Grèce, Pays-Bas, République Tchèque et Royaume-Uni. Une cohorte de 772 familles a été constituée. Ce qui représente au total, 938 adultes et 827 enfants. Parmi les critères retenus : un des parents devait présenter un Indice de Masse corporelle (IMC) comp… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-07 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°77 : Marcher (vite) pour prévenir le cancer de la prostate © activité physique et marche | Ce n'est plus à démontrer, la pratique régulière d'une activité physique est bonne pour la santé. La marche rapide apparaîtrait même comme un excellent indicateur d'espérance de vie. Une équipe américaine va plus loin, affirmant qu'elle pourrait retarder voire enrayer la progression d'un cancer prostatique. Sur deux ans, de 2004 à 2005, le Pr Erin Richman et son équipe de l'Université de Californie à San Francisco, ont suivi 1 455 patients atteints d'un cancer de la prostate. Les résultats de leur observation, ont montré qu'à partir de 3 heures par semaine, la pratique de la marche rapide permettait de réduire de 57% les perspectives d'évolution de la maladie. «Marcher, c'est un acte qui est à la portée de chacun d'entre nous et qui permet d'améliorer sa santé» explique l'auteur. Marcher oui, mais pas n'importe comment. Car les résultats les plus significatifs ont été observés parmi les patients dont le pas était le plus alerte. Pour le Pr Richman en effet, «marcher à un rythme ‘normal' ne semble pas apporter les mêmes bénéfices». Rappelons qu'avec 71 600 nouveaux cas par an en France, le cancer de la prostate reste de loin le cancer le plus fréquent chez l'homme. Il est loin devan… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-06 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°76 : Le sevrage tabagique est plus difficile pour les fumeurs pauvres © tabac et classe sociale | Toutes les catégories sociales ne sont pas égales face à la cigarette et à l'arrêt du tabac. Les explications de Patrick Peretti-Watel, sociologue à l'Inserm. La consommation de tabac varie-t-elle en fonction de la classe sociale? Il y a 10 ans, la proportion de fumeurs était quasiment la même dans toutes les classes sociales. En 2000, on comptait 36% de fumeurs chez les cadres et 45% chez les ouvriers. Cinq ans plus tard, ils étaient 29% chez les cadres, 43% chez les ouvriers. Les chiffres sont encore plus marquants pour la catégorie des chômeurs, où le nombre de fumeurs est passé de 45 à 50% en une demi-décennie. D'après ces évolutions, la réussite de l'arrêt tabagique est plus prononcée chez les cadres supérieurs que chez les ouvriers ou les "fumeurs pauvres". Le niveau social est donc déterminant sur la consommation de tabac et sur les comportements d'arrêt. Les campagnes de lutte contre le tabagisme n'ont donc pas les mêmes effets sur les catégories sociales. Pour Patrick Peretti-Watel, "la prévention est très difficile dans les milieux précaires". Flickr- Eschipul Vous parlez de "fumeur pauvre". Qui se cache derrière ce terme? L'utilisation du mot "pauvre" est très subjective… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-06-01 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°75 : Les cigarettes électroniques interdites en pharmacie © tabac et cigarettes électroniques | L'Afssaps recommande de ne pas consommer de cigarettes électroniques, qui ne disposent pas d'une autorisation de mise sur le marché. La cigarette électronique n'est pas un moyen de parvenir au sevrage tabagique et c'est pour cette raison qu'elle va être interdite en pharmacie. Ce lundi, l'Agence française de sécurité sanitaire (Afssaps) a en effet recommandé de ne pas consommer ce type de produit. Aucun des modèles vendus en France ne dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM), met en garde l'Afssaps. Les cigarettes électroniques ne figurent pas non plus sur la liste des produits dont la délivrance est autorisée. "La réglementation du médicament encadre l'utilisation de substituts nicotiniques avec une exposition à la nicotine limitée et controlée", explique l'Agence du médicament dans un communiqué, mais pas celle de cigarettes électroniques. En cause, les solutions contenues dans les cartouches. Composées de propylène glycol ou de glycérol, d'arômes et parfois de nicotine, ces cigarettes électroniques peuvent "conduire à des effets indésirables graves, en cas d'exposition accidentelle, notamment chez l'enfant", rappelle l'Afssaps. A ce jour, aucun cas d'intoxication l… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-30 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°74 : 60 ans de lutte contre le tabac [journée mondiale] © tabac et lutte anti | De la loi Evin à l'interdiction de fumer dans les bars, chronologie non exhaustive de la lutte anti-tabac. 1492 : Christophe Colombe découvre le tabac - avec les Amériques - et l'importe en Europe. 1850 : Apparition de la première cigarette en Angleterre. 1945 : Début et développement de l'épidémie mondiale moderne du tabagisme. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le tabac se démocratise en Europe et sa consommation augmente considérablement. 1948 : L'anglais Sir Richard Doll (1912-2005) invente l'épidémiologie moderne. Sur un échantillon de 33 000 médecins généralistes anglais, il lance la plus longue étude (de 1948 à 1998) sur la relation tabagisme et mortalité. Bilan: les fumeurs ont cinquante fois plus de risques de mourir plus tôt que les non-fumeurs. Simone Veil en 2004. C.Gugelmann/AFP 1976 : Simone Veil, ministre de la Santé, engage une politique de lutte contre le tabagisme. La 'loi Veil' du 9 juillet 1976 reprend alors largement les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) promulguées en 1975. C'est une première application législative en matière de contrôle du tabac. Elle impose l'inscription de la mention "Abus dangereux" sur les paquets de cigar… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-26 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°73 : Le rapport [de l'ANSES] qui démystifie l'alimentation anti-cancer © nutrition et cancer | Pour l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, le seul secret réside dans une alimentation variée et équilibrée. Recettes magiques, aliments préventifs, plantes salvatrices... Face à l'accroissement du nombre de cancers, nombreux sont ceux qui ont fait de la prévention leur fonds de commerce. Il y avait donc urgence à faire le tri. C'est désormais chose faite avec le rapport sur les liens entre nutrition et cancer dévoilé jeudi par l'Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses). Durant quatre années, les experts de l'Anses ont examiné, point par point, la solidité des preuves scientifiques existantes en la matière. Et le résultat, s'il est un peu attendu car tombant sous le coup du bon sens, a le mérite de remettre les choses à leur place... Les plantes tel que le thym, le thé ou le curcuma, auxquelles certains ouvrages prêtent de grandes vertus, n'ont pas scientifiquement fait la preuve de leurs bienfaits. "Si l'on a pu observer une action in vitro sur une cellule isolée, rien n'indique un effet probant sur un organisme dans son entier et encore moins chez l'homme", indique le professeur Irène Margaritis, chef de l'unité d'évaluation sur la nutrition et… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-25 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°72 : Burnermax 3000 [vendu sur Internet pour la musculation], un produit interdit, potentiellement mortel © accident et Burnermax | Le décès par infarctus du myocarde d'un homme de 27 ans, sans antécédent cardiaque, ni facteur de risque identifié, a conduit les autorités de contrôle à porter leurs soupçons sur un produit dénommé Burnermax 3000. En effet le patient consommait ce complément alimentaire à visée amaigrissante depuis 3 semaines. «Burnermax 3000 est vendu sur Internet», explique la Direction générale de la Santé (DGS). «Il est destiné plus particulièrement aux personnes pratiquant un exercice physique. Ce produit n'a pas fait l'objet d'une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) auprès de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF)». En clair la vente de ce produit n'est pas autorisée en France. D'ores et déjà, les pouvoirs publics ont engagé des mesures pour bloquer sa distribution. Des investigations et des analyses par les laboratoires officiels sont également en cours. Elles visent à déterminer la composition exacte de ce produit. L'objectif étant d'établir son imputabilité dans la survenue de cet infarctus. La DGS et la DGCCRF mettent en garde les consommateurs sur les risques liés à la prise de ce produit. Elles recommandent au… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-18 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°71 : Travailler [tout le temps] assis réduit l'espérance de vie © activité physique et ordinateur | Passer sa journée assis à travailler derrière un ordinateur augmenterait de 20% pour les hommes et de 40% pour les femmes le taux de mortalité. Employés de bureau, cadres ou ingénieurs, attention, votre boulot vous tue à petit feu. Selon un article du journal italien La Repubblica, traduit dans le dernier numéro du Courrier International occuper un emploi sédentaire serait dangereux pour la santé. L'American Cancer Society a, en effet, démontré que les personnes assises plus de six heures par jour ont un taux de mortalité 20% supérieur - 40% pour les femmes -à celui des salariés passant moins de trois heures assis sur une chaise. Une étude australienne a également dévoilé qu'occuper pendant plus de dix ans un emploi sédentaire double les risques d'apparition de cancer, notamment colorectal. Mais sans aller jusque là, le travailleur sédentaire s'expose à de nombreux troubles comme le diabète ou l'obésité. Un homme assis consomme, en effet, trois fois moins de calories que lorsqu'il marche, affirme dans le quotidien Marc Hamilton, chercheur au Centre de recherche biomédicale Pennington, aux Etats-Unis. Conséquence: "Les muscles deviennent aussi réactifs que ceux d'un cheval mort. Cel… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-16 lesechos
(externe)
Fil-Infos-Flash n°70 : L'affaire du Mediator et le syndrome du «tous pourris» © accident et Médiator | L'affaire du Mediator et le syndrome du «tous pourris». Comment répondre avec lucidité aux accusations sans preuves et à la démagogie racoleuse, drapée dans la prétendue vertu de ceux qui n'agissent jamais ? La crise sanitaire que nous vivons expose à la curée au son dérangeant des trompes les plus mal embouchées : on aura entendu des professeurs de médecine déverser, sans discernement, des contre-vérités sur les personnels d'agences sanitaires ! On aura écouté un ancien haut-commissaire vouloir bannir, sans réfléchir plus avant, toute implication des industriels du médicament dans la formation continue des médecins. On aura enfin lu les articles d'une revue dont l'indépendance est d'abord au service d'une vision très controversée du difficile problème de la prescription médicamenteuse. Indépendance : absence de relation de sujétion, de cause à effet ou de coordination entre différentes entités. Tout est dit dans cette définition d'un mot magique dont on se gargarise à tort et à travers. N'est finalement indépendant que celui qui vit hors du monde. Chercher à séparer les acteurs d'un même système au prétexte qu'ils ne doivent pas échanger est une pieuse illusion. En outre, l'indépe… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-11 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°69 : 61 % des Français grignote entre les repas [perdons cette habitude] © nutrition et grignotage | Pour son 2ème anniversaire l'étude Nutrinet-Santé révèle des données inédites sur notre mode d'alimentation et lance un appel à volontaires. Plus de 180 000 personnes participent actuellement à cette vaste cohorte pour l'étude des relations nutrition-santé, des comportements alimentaires et de leurs déterminants. Un motif de satisfaction pour le directeur de ce projet, le professeur Serge Hercberg (unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle Inserm/Inra/Cnam/université Paris 13). Il lance aujourd'hui un appel pour recruter de nouveaux "nutrinautes". Le but est d'arriver à 500 000 participants dans trois ans. Le Point.fr : Quels sont les enseignements les plus récents ? Pr Serge Hercberg : Ils concernent le grignotage, jusqu'alors peu étudié. Pour la première fois, on dispose de données quantitatives sur ce phénomène, puisque nos volontaires détaillent tous leurs apports alimentaires au cours de chaque journée. Résultat : 61 % de notre population consomme des aliments solides ou liquides (en plus de produits n'apportant pas de calories comme un verre d'eau ou une tasse de thé) en dehors des repas. Parmi ces personnes, 35 % grignotent tous les jours et 26 % de façon occasionne… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-09 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°68 : Les ophtalmologistes font les yeux doux à leurs patients [pour enlever les rides] © rides ophtalmos | La cosmétologie palpébrale est le nouvel intérêt des ophtalmologues. Il s'agit de tous les procédés non chirurgicaux employés pour atténuer les rides du contour de l'œil et donc rajeunir le regard. Actuellement à Paris pour leur 117e congrès, les membres de la Société française d'ophtalmologie répondent ainsi à une demande croissante de la population, y compris chez les hommes, qui représentent désormais 25 % des patients. Jean-Marc Ruban et Éric Baggio, ophtalmologistes à l'hôpital Édouard Herriot de Lyon, qui interviennent sur le sujet, précisent que ces actes médicaux peuvent être assurés par un médecin esthétique, un dermatologue ou un oculo-plasticien, voire un ophtalmologiste selon la zone à traiter. Et que ces derniers sont ceux qui connaissent le mieux l'anatomie palpébrale et les muscles de la région oculaire. Premier traitement esthétique proposé par les spécialistes : les peelings, donc l'emploi de substances chimiques qui accélèrent le processus naturel de desquamation épidermique, le turn-over du cycle de la peau, et qui stimulent la synthèse du collagène. Il en existe de plusieurs sortes. "Le peeling à l'acide glycolique est indiqué pour les rides superficielles, expl… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-04 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°67 : Pamplemousse et médicaments : toujours des problèmes [AFSSAPS, Rasilez et HTA] © accident et pamplemeousse | Ce n'est pas nouveau mais le phénomène tend à se répandre : il est pour le moins problématique, voire dangereux de boire du jus de pamplemousse en prenant certains médicaments. L'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) attire aujourd'hui l'attention du grand public sur le danger – méconnu jusqu'ici – de l'associer avec le Rasilez®, un traitement contre l'hypertension artérielle. Bref quand on vous dit de prendre un médicament avec de l'eau, suivez le conseil... La prise de jus de pamplemousse en effet, provoquerait une diminution importante de la concentration du Rasilez® dans le sang. Ce qui bien sûr, réduit d'autant l'efficacité du traitement... Ce nouvel exemple des interactions possibles entre le jus de pamplemousse et des médicaments, inquiète l'Agence. Celle-ci rappelle en effet qu'il ne s'agit pas d'un phénomène nouveau. Et surtout, que la manière dont se manifestent ces interactions est très inégale. Par exemple, «la prise de jus de pamplemousse avec les médicaments utilisés pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang (simvastatine…), peut - au contraire du phénomène observé avec le Rasilez® - , multiplier par 15 l'absorption du méd… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-05-01 liberation
(externe)
Fil-Infos-Flash n°66 : Des médocs à un coût plus douloureux © sécurité sociale et remboursement | La baisse du remboursement des traitements symptomatiques ou de confort entre en vigueur. C'est aujourd'hui qu'intervient la baisse de 35% à 30% du taux de remboursement par l'assurance-maladie des médicaments à vignette bleue. Et cela en application d'une mesure annoncée il y a plusieurs mois dans le cadre du budget 2011 de la Sécurité sociale. Plus d'un millier de médicaments sont ainsi concernés, si l'on tient compte des différents dosages et des versions génériques, dont par exemple les antalgiques Advil ou Spasfon, le Ketum (tendinites superficielles) ou encore l'anti-inflammatoire Voltarène. Leur liste complète avait été publiée dans le Journal officiel du 6 avril. Ces médicaments - qui se distinguent par une vignette bleue sur leur emballage - sont ceux dont l'intérêt thérapeutique est jugé «modéré» par la Haute Autorité de santé (HAS). Aujourd'hui, il y a trois types de remboursement. Celui à 35% -et maintenant à 30% -, par le régime général de la Sécu, qui englobe des médicaments destinés aux maladies sans caractère habituel de gravité et dont le service médical rendu (SMR) n'a été reconnu ni comme majeur, ni comme important. Il s'agit la plupart du temps de traitements sy… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-30 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°65 : Rester assis toute la journée est encore pire que ce que vous pensez © exercice physique et santé | Oui, faire de l'exercice, c'est bon pour nous. Les preuves et les études scientifiques pullulent qui montrent les bienfaits d'une activité physique régulière sur notre corps, notre mental et sur notre capacité à mieux résister au vieillissement et aux maladies. Les autorités médicales recommandent d'avoir au moins 30 minutes d'activité physique modérée par jour comme la marche. L'exercice physique régulier permet d'améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire, de réduire la pression sanguine et de diminuer dans le sang les niveaux de cholesterol et autres triglycérides. L'exercice abaisse également les risques de diabète et de certains cancers et enfin il permet, dans une certaine mesure, de mieux contrôler son poids. Tout cela est aujourd'hui une évidence. Mais ce que les chercheurs commencent à soupçonner est que les trente minutes ne sont sans doute pas suffisantes pour contre les effets négatifs de la station assise tout au long de la journée qui est celle du mode de vie de bon nombre d'urbains scotchés devant leurs écrans d'ordinateurs. L'épidémiologiste Steven Blair, professeur de santé publique à l'Université de Caroline du sud, a passé 40 ans à étudier les liens … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-26 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°64 : Dangereuse obésité [pour le coeur des ados en surpoids, une fois adultes] © obésité et infarctus | L'obésité augmente le risque d'infarctus ou d'angine de poitrine chez les adolescents obèses, une fois adulte. Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine précise la menace qui pèse sur nos adolescents en surpoids : le risque de souffrir d'une maladie coronarienne (angine de poitrine ou infarctus) à l'âge adulte est considérablement augmenté chez eux. Les épidémiologistes estiment que ce risque est multiplié par un facteur 6,8 par rapport à celui d'un adolescent de poids normal !… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-23 20minutes
(externe)
Fil-Infos-Flash n°63 : Un préservatif-viagra pour booster l'érection bientôt vendu en Europe [par Durex] ? © préservatif et Viagra | Le nouveau venu au royaume de la capote devrait bientôt réjouir hommes et femmes. Selon le Wall Street Journal, le laboratoire anglais Futura Medicals peaufine actuellement un «préservatif-viagra», lequel boosterait l'érection masculine. Cette capote d'un nouveau genre contient en effet un gel dans le réservoir qui, au contact du sexe masculin, viendrait accélérer sa circulation sanguine, précise la chaîne LCI. Résultat, l'érection serait plus importante et surtout plus longue. Arrivée en Europe prévue fin 2011 Le préservatif devrait arriver rapidement sur les tables de chevet ou dans les portefeuilles. Les autorités de régulation européennes seraient actuellement en train d'approuver le produit. Cela permettrait à Durex de le commercialiser avant la fin de l'année. Selon le magazine américain The Week, ce nouveau préservatif pourrait également permettre de modifier les comportements en matière de réduction des risques de transmission d'IST.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-17 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°62 : Une pomme par jour pour garder la santé © pomme et mauvais cholestérol | Selon une récente étude américaine, consommer une pomme par jour permettrait de réduire le mauvais cholestérol, de perdre du poids et de limiter les maladies cardiaques. Si l'on savait déjà que consommer des fruits était bon pour la santé, il semblerait que l'on est jusqu'ici sous-estimé certains effets bénéfiques. En effet, des chercheurs de l'Université de Floride aux États-Unis se sont intéressés aux conséquences pour la santé de la consommation régulière de pommes. Des recherches présentées mardi à l'Experimental Biology conference de Washington et dont les résultats se sont révélés "incroyables". Pendant plus d'un an, les chercheurs ont suivi 160 femmes âgées de 45 à 65 ans. En complément à une alimentation normale, ils ont alors demandé à la moitié des participantes de manger 75 grammes de pruneaux par jour tandis que l'autre moitié devaient quotidiennement consommer la même quantité de pommes séchées. Au bout de 3, 6 et 12 mois, les scientifiques ont réalisé des prélèvements sanguins pour contrôler les taux de cholestérol. Ils ont alors découvert que le vieil adage n'avait pas totalement tort : "Une pomme par jour éloigne le médecin". "Des changements incroyables sont apparu… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-14 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°61 : La vitamine D, plein les yeux © vitamine D et santé | Santé osseuse, cardiovasculaire et maintenant oculaire ? Chaque jour, la vitamine D dévoile de nouveaux secrets… et surtout des bienfaits qu'on ne lui connaissait pas. Une étude toute récente vient ainsi de montrer qu'un taux élevé de calciférol - c'est le nom chimique de la vitamine D - protégerait contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Une équipe de l'Université de Buffalo, aux États-Unis, a suivi le taux sérique en vitamine D de 1 313 femmes. Les auteurs ont ainsi noté une relation très significative entre une carence en vitamine D, et l'augmentation du risque de DMLA. Et chez les femmes dont les taux étaient les plus élevés, la diminution du risque s'est établie à 59% ! Pour le moment, aucune explication n'est avancée. «D'autres études sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes à l'origine de ce lien», explique l'auteur principal de ce travail. Mais le lien lui-même, ne paraît pas faire de doute… Ce résultat s'avère d'autant plus intéressant que les femmes manquent généralement de vitamine D, comme l'avait constaté le Pr Solomon Epstein (New York) dès 2005. Il avait en effet montré que la majorité des femmes ménopausées, dans le monde, souffrait d'un… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-11 letelegramme.com
(externe)
Fil-Infos-Flash n°60 : Cellulite, les techniques de lipolyse bientôt interdites © obésité et lipolyse | Cellulite. Les techniques de lipolyse bientôt interdites. Tenter d'avoir - artificiellement - une silhouette de sylphide a, certes, un prix mais surtout cela n'est pas sans danger. Présentées comme une alternative non-chirurgicale à la liposuccion, les techniques d'amincissement dites de lipolyse, visant à détruire les cellules graisseuses, vont être interdites en raison des graves risques qu'elles peuvent présenter pour la santé. Un décret doit être publié dans les prochains jours. De graves séquelles. Une décision qui fait suite à un avis de la Haute Autorité de Santé faisant état de complications, à l'origine de séquelles graves, identifiées chez 23 patients (nécroses cutanées, hématomes, ulcérations, thromboses...). Le principe de ces techniques, qui répondent uniquement à des préoccupations esthétiques, est d'affiner la silhouette en s'attaquant à la cellulite, «peau d'orange» et autres bourrelets disgracieux. Alors que le coût d'une liposuccion est estimé entre 2.000 et 10.000 €, il faut compter contre 300 à 600 € pour une séance de lipolyse. Dans tous les cas, c'est souvent le portefeuille qui en sort amaigri... Ces techniques de lipolyse, qui vont donc être bannie… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-08 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°59 : Les vertus insoupçonnées de la mandarine [obésité, diabète 2, athérosclérose] © nutrition et mandarine | Il semblerait que la mandarine soit un vrai petit miracle végétal. Elle permettrait en effet de lutter contre l'obésité, protégerait du diabète de type 2 et même de l'athérosclérose… La mandarine donc, ou plutôt un flavonoïde particulier, la nobilétine. Une équipe canadienne vient en effet de montrer, que la consommation de ce petit agrume permettrait de lutter contre l'augmentation des taux de mauvais cholestérol et de triglycérides. Pour en arriver à ces conclusions, le Pr Murray Huff et son équipe de l'Université de Western Ontario, ont effectué leurs recherches comme c'est souvent le cas, sur des souris. Dans un premier groupe, les rongeurs ont été soumis à un régime qualifié d'«occidental», comprenez par là qu'il était riche en graisses et en sucres. Résultat : elles sont rapidement devenues obèses et ont présenté tous les signes évocateurs d'un syndrome métabolique. Taux élevés de cholestérol, de triglycérides, d'insuline et de glucose dans le sang… Le second groupe a suivi exactement le même régime, enrichi cependant en nobilétine. Elles ont (bien entendu) pris du poids. Cependant, les auteurs n'ont détecté aucun élément pouvant laisser supposer l'existence d'un syndrome mét… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-06 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°58 : La majorité des compléments alimentaires est vendue en pharmacie © pharmacie et compléments alimentaires | Les Français privilégient les pharmacies pour l'achat de compléments alimentaires. Les pharmacies apparaissent comme le principal circuit de distribution dédié à ce type d'achats (59%) en 2010, selon les derniers chiffres communiqués par le Syndicat de la Diététique et des Compléments Alimentaires, mercredi 6 avril. Suivent les ventes directes et le e-commerce (14%), les magasins spécialisés (12%) et les grandes et moyennes surfaces (9%). Tous circuits confondus, ce sont les compléments alimentaires dédiés à la minceur qui ont été le plus prisé en 2010, soit près de 21% des ventes de compléments en pharmacie et plus de 40% en parapharmacie.… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-04 leparisien
(externe)
Fil-Infos-Flash n°57 : Plus de la moitié des Français se soigne avec l'homéopathie [sondage Boiron] © homéopathi | 53% des Français utilisent des médicaments homéopathiques, indique une étude réalisée par Ipsos pour les Laboratoires Boiron et rendue publique vendredi 1er avril. Malgré un sentiment de désinformation autour de l'homéopathie, les Français sont de plus en plus nombreux à se soigner avec ces médicaments. En 2004, ils n'étaient que 39% à en prendre. Les médicaments homéopathiques sont utilisés par huit foyers sur dix dont 20% ignorent leur nature. Ils sont principalement pris dans le cadre de "pathologies chroniques et aiguës" dont les maladies hivernales (56%), les bleus ou les bosses (52%), contre le stress (41%), les poussées dentaires (28%) et les allergies (26%). L'homéopathie est principalement utilisée par les adultes (53%), à 45% par les enfants et à 10% pour les animaux de compagnie. Si de plus en plus de Français ont recours à cette forme de médecine, l'homéopathie souffre d'un manque d'informations, selon les personnes interrogées. Parmi ces dernières, 60% s'estiment mal ou très mal informés et souhaiterait en savoir davantage. Le médecin est perçu par 69% des sondés comme la personne la plus à même de les renseigner, devant le pharmacien (51%), Internet (40%) et les média… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-04-01 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°56 : Top départ pour 2 000 Parcours du Cœur [les 2 et 3 Avril] © exercice physique et cardiologie | Top départ pour 2 000 Parcours du Coeur [1er avril 2011 - 11h13] Les Parcours du Cœur se déroulent ce week-end dans toute la France. Avec 175 000 participants pour 1 400 parcours organisés, l'édition 2010 a été un véritable succès... Cette année, la Fédération française de Cardiologie (FFC) qui organise cet événement, vise le cap des 2 000 circuits ! Au programme de la marche, de la course, du vélo, du roller, de la randonnée, de l'escalade et des activités «différentes» : Taïchi Chuan, Qi-Gong, fitness, yoga. Depuis 36 ans, les Parcours du Cœur sont l'un des grands rendez-vous de la prévention cardiovasculaire. Le but est d'informer le public sur les pratiques permettant de garder son cœur en forme. En pratiquant si possible, une activité physique quelle qu'elle soit. Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Nantes et Paris : cette année, six villes sont particulièrement à l'honneur, avec une présence assurée de sportifs de haut-niveau au côté de cardiologues et de bénévoles, bien sûr. C'est ainsi que le navigateur Armel Le Cléach, double vainqueur de la course du Figaro, sera présent à Brest. Quant au perchiste Romain Mesnil, il animera les parcours bordelais. A Paris, la FFC proposera un c… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-28 paris-normandie.fr
(externe)
Fil-Infos-Flash n°55 : Teintures capillaires : des cocktails explosifs ? © cheveux coloration et santé | Les produits de coloration pour cheveux, sont supposés être efficaces pendant 3 à 6 semaines. Ils semblent d'ailleurs parfaitement remplir ce rôle. En revanche, leur composition inquiète les rédacteurs de la revue 60 millions de Consommateurs. Ils s'étonnent. Au total, 18 teintures permanentes ont été testées. «Toutes assurent une bonne coloration, mais le problème majeur provient des substances chimiques potentiellement toxiques contenues dans ces produits. Nous avons recensé jusqu'à 15 ingrédients préoccupants dans une seule référence», souligne ainsi notre confrère. Parmi ces ingrédients «qui posent question», il cite particulièrement l'ammoniaque, le paraphénylènediamine (PPD), le formaldéhyde, le toluène-2,5-diamine-sulfate et encore le 2,2-methylènebis-4-aminophenol HCI… Les effets secondaires évoqués sont pour l'essentiel, des réactions allergiques – «dont le risque varie selon les individus» - mais pas seulement. Le 2,2-methylènebis présenterait ainsi «un effet mutagène au-delà d'une certaine concentration». Quant au formaldéhyde, il est désormais un cancérogène bien connu. Un rapport européen accablant, déjà en 2007 La FEBEA a vivement réagi à cet article. «La composition … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-24 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°54 : Cancer du côlon: consultation gratuite le 29 Mars [dépistage] © prévention et cancer colorectal | Dans le cadre du mois de prévention du cancer colorectal, les gastro-entérologues ouvrent leur cabinet, gratuitement et sur rendez-vous. Vous avez 45 ans et plus? Cette journée est pour vous. Le cancer colorectal touche chaque année 38 000 personnes environ et en a tué 17 400 l'an dernier. A cause du vieillissement de la population, ces nombres devraient augmenter de 25 %, d'ici 2025. Êtes-vous concerné ? Si vous avec 45 ans et que vous répondez "oui" à l'une de ces possibilités, les médecins vous conseillent de prendre rendez-vous et d'envisager une coloscopie. - vous ou l'un de vos proches parents a eu un cancer du côlon ou bien est suivi pour des polypes (tumeur bénigne en relief sur les tissus du côlon), - vous avez eu par le passé une maladie inflammatoire du côlon, - vous avez constaté la présence de sang dans les selles ou sur le papier toilette, ou des modifications inhabituelles et persistantes de votre transit (diarrhée, constipation, ballonnement), - vous souffrez de douleurs abdominales récentes, prolongées et inexpliquées, - votre généraliste a découvert sur la prise de sang une anémie inexpliquée par carence en fer (diminution du nombre de globules rouges). Afin de co… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-22 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°53 : Une anomalie génétique responsable [d'une forme rare] d'infertilité masculine © infertilité masculine | Des chercheurs français du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ont découvert qu'une certaine forme rare d'infertilité masculine, était due à une anomale génétique dont le gène responsable a été identifié. Dans certains cas d'infertilité masculine, le patient produit des spermatozoïdes anormaux, à tête ronde, qui sont alors incapables de féconder l'ovule. Une anomalie rare mais dont des chercheurs français viennent tout juste de trouver la cause. En effet, l'équipe dirigée par Pierre Ray et Christophe Arnoult du CNRS ont découvert que cette "globozoocéphalie spermatique" était due à une anomalie du gène DPY19L2. Publié ce mois-ci dans l'American Journal of Human Genetics, leur travail explique que les spermatozoïdes anormaux ne possèdent pas dans leur tête la vésicule contenant les enzymes qui leur permettent de passer à travers la membrane de l'ovule, d'où les problèmes de fécondation. Après étude, les chercheurs ont découvert que cette forme d'infertilité masculine était dans 75% des cas étudiés (20 patients), due à une perte d'une séquence d'ADN de 200.000 bases sur le gène DPY19L2. Au cours de recherches plus approfondies, il est apparu que c'est justement ce gèn… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-21 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°52 : L'Union Européenne interdira-t-elle les médicaments à base de plantes ? [non, mais] © phytothérapie et UE | Le 30 avril prochain, les médicaments à base de plantes pourraient être interdits en Europe, et cela suite à l'adoption d'une directive qui doit toujours être mise en application. Depuis quelques temps une rumeur court sur Internet par rapport aux médicaments à base de plantes. Ceux-ci devraient faire prochainement l'objet d'une directive européenne visant à les interdire en Europe. La mesure devrait être adoptée à partir du 30 avril 2011 et concernerait également les médicaments de longue tradition d'usage sur le territoire. Cette nouvelle a provoqué l'émoi des internautes et plus particulièrement celui du Collectif pour la défense de la médecine naturelle qui fait circuler une pétition sur Internet. Pourtant, l'information n'a pour l'heure pas été confirmée. Pour mette un terme aux inquiétudes, la Commission européenne a mis en place une FAQ expliquant que l'Europe aurait seulement adopté une mesure pour réglementer ce genre de médicaments et faciliter leur enregistrement. Selon la Commission, les médicaments à base de plantes ne seront donc pas interdits en avril prochain, mais devraient être soumis à une procédure simplifiée visant à les enregistrer. Ainsi, les produits qui par… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-16 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°51 : Vive la sieste [recommandations pour éviter la somnolence] © sommeil et santé | Vive la sieste! A la veille de la journée du sommeil, quelques recommandations pour éviter la somnolence.... Dormez bien! Le 18 mars se déroulera la 11ème journée du sommeil consacrée, cette année, à la somnolence. Petit tour d'horizon des causes de cette somnolence, des risques qu'elle induit et de la façon d'y remédier en quelques questions/réponses. Combien de Français souffrent de somnolence? La somnolence se définit comme un état intermédiaire entre la veille et le sommeil, avec une difficulté réelle à se maintenir éveillé. Elle n'a rien à voir avec la distraction (absence de vigilance et non pas baisse de vigilance) ou avec l'hypersomnie (incapacité à résister au sommeil) qui, elle, est une maladie chronique. Un français sur cinq somnole au moins trois fois par semaine, même après une bonne nuit. Les plus concernés sont les parents de 3 enfants ou plus (31%), devant les femmes (25%) et les personnes qui ronflent (24%). Quelles sont les causes de somnolence? Le manque de sommeil avant tout! La moitié des "somnolents" dorment en effet moins de 6 heures par nuit, ce qui demeure pour beaucoup insuffisant. Vient ensuite le temps de transport quotidien: 1h20 en moyenne et même 2 he… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-14 nouvelobs
(externe)
Fil-Infos-Flash n°50 : Les buveuses de café mieux protégées de l'Accident Vasculaire Cérébral © café et accident vasculaire cérébral | Les femmes qui aiment prendre un café tous les jours vont se réjouir: selon une nouvelle étude suédoise, celles qui boivent au moins une tasse de café quotidiennement voient le risque de faire un accident vasculaire cérébral diminuer de 22 à 25%, comparé à celles qui en ont bu moins ou pas du tout. Les résultats des travaux de l'Institut Karolinska sont publiés sur le site de "Stroke", une revue de l'Association américaine de cardiologie (AHA). Le café a souvent la réputation d'être potentiellement mauvais pour la santé, rappelle le Dr Sharonne Hayes, cardiologue à la clinique Mayo de Rochester (Minnesota). Or, il n'existe réellement aucune étude qui en apporte la preuve. "Si vous êtes en train de boire du café, vous pouvez vous faire du bien et probablement pas de mal", selon elle. Toutefois, le Dr Hayes et d'autres médecins jugent que cette étude suédoise ne doit pas inciter les non-buveurs à se précipiter dans un café. Car il n'est pas démontré que le café diminue le risque d'AVC, mais que les buveuses de café ont un risque moindre. "Les enquêtes épidémiologiques de ce type sont convaincantes, mais elles ne donnent pas la raison", fait valoir le Dr David Seres, directeur du cent… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-10 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°49 : Alcool, les buveurs réguliers difficiles à sensibiliser [surtout après 40 ans] © alcoolémie et santé | 15% des hommes de plus de 40 ans boivent plus de 21 verres par semaine. Dans les années 1980 et 1990, deux campagnes de prévention restées célèbres - Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts… puis Tu t'es vu quand t'as bu? - avaient été conçues pour alerter les Français sur les dangers d'une alcoolisation excessive. Vingt ans plus tard, les pouvoirs publics ont changé de message, mais aussi de cible. Une nouvelle campagne de sensibilisation, présentée jeudi matin par la secrétaire d'État à la Santé, Nora Berra, met ainsi l'accent sur les risques d'un usage régulier d'alcool. «Il s'agit de rappeler qu'une consommation quotidienne excessive, même si elle paraît anodine, peut avoir des conséquences sur la santé, souligne Nora Berra. Les maladies liées à l'alcool ne concernent pas seulement les personnes dépendantes, qui sont peu nombreuses. Cette représentation caricaturale reste pourtant répandue.» Les hommes de plus de 40 ans sont plus particulièrement visés par ce message. Leur consommation est considérée comme excessive lorsqu'elle est supérieure à 3 verres par jour, ou 21 verres par semaine. Selon les premiers résultats du Baromètre santé 2010, en partie dévoilés jeudi ma… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-03-01 lexpress
(externe)
Fil-Infos-Flash n°48 : Di-Antalvic: «il existe des antidouleurs sans [de tels] effets secondaires» © accident et Di-Antalvic | Le Di-Antalvic a été retiré du marché ce mardi. Les adeptes de cet antidouleur s'inquiètent: quelles sont les alternatives thérapeutiques? François Chast, chef du service pharmacologie de l'Hôtel-Dieu, fait le point. Le retrait du Di-Antalvic est-il, selon vous, justifié? Le retrait de cet antidouleur a été fortement contesté, et je le trouvais moi-même contestable il y a encore deux ans. Mon attitude a radicalement changé avec la lecture d'un rapport édifiant de la Food and Drugs Administration sur la dangerosité des médicaments, daté de novembre 2010. Cette étude américaine révélait que les patients traités par le Di-Antalvic s'exposaient à un risque de mortalité deux fois supérieur à ceux traités par d'autres antalgiques (le paracétamol, la codéine, le tramadol...). Les effets indésirables étaient considérables: risques cardio-vasculaires, troubles rénaux. Sur un plan de santé publique, les autorités se voyaient donc contraintes d'appliquer un devoir de retrait pour éviter le retour d'une affaire type médiator. Que conseillez-vous aux patients adeptes de cet antalgique? Quel substitut prendre? Tout dépend du niveau de la douleur. Il existe trois paliers: faible-modéré, modéré-in… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-02-25 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°47 : Les sourires forcés mauvais pour la santé [vive les sourires spontanés] © humeur et santé | Des chercheurs américains se sont intéressés à la façon dont une bonne humeur forcée, dans le cadre du travail, peut influer sur la santé des individus. Leurs travaux leur ont permis d'observer un impact néfaste de cet effort quotidien. Publiée dans l'Academy of Management Journal, cette étude a porté sur un groupe de chauffeurs de bus. Toute la journée, ils doivent se forcer à sourire, rester polis avec les usagers, mais aussi faire preuve de diplomatie. Les chercheurs ont alors observé les comportements des chauffeurs lorsqu'ils affichaient une bonne humeur de façade, puis lorsque leurs sourires étaient sincères, accompagnant des pensées positives. Ils ont alors constaté un impact néfaste de la bonne humeur forcée, qui engendre une importante baisse de la productivité. L'effort que demande un sourire de façade déconcentre en effet le sujet, et selon l'étude, les femmes sont plus touchées par ces effets négatifs que les hommes. Professeur en management à l'université du Michigan, Brent Scott estime que "la tendance à extérioriser leurs émotions" des femmes, rend l'effort encore plus difficile. En outre, plus une personne tente de cacher ses pensées négatives, plus son humeur se dé… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-02-21 slate
(externe)
Fil-Infos-Flash n°46 : L'effet placebo [dans la douleur] fonctionne aussi à l'envers © placebo et santé | L'effet placebo fonctionne-t-il aussi à l'envers? C'est ce que révèle une étude récente, rapportée par la BBC, qui montre que le fait de croire qu'un médicament ne va pas marcher peut se transformer en prophétie auto-réalisatrice. Des chercheurs viennent ainsi de montrer que les effets d'un anti-douleur peuvent être boostés ou au contraire complètement annihilés par les attentes des patients. On a chauffé les jambes de 22 personnes qui ont dû noté le niveau de douleur ressenti sur une échelle de 1 à 100. Après l'avoir évaluée à 66, les patients ont reçu un important anti-douleur par intraveineuse (sans le savoir), et le score est tombé à 55. On leur a ensuite dit qu'on leur donnait un médicament, et le score est passé à 39. Puis, sans changer la dose d'anti-douleur, on leur a fait savoir que le médicament n'était plus administré et qu'ils allaient de nouveau souffrir, et le score est remonté à 64. Autrement dit, alors qu'ils étaient sous anti-douleur, ils disaient ressentir le même niveau de douleur qu'au début de l'expérience, quand ils n'avaient aucun médicament! Comme l'explique la professeure en charge de l'expérience à la BBC: «C'est phénoménal, c'est vraiment cool. C'est l'un… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-02-18 lepoint
(externe)
Fil-Infos-Flash n°45 : On peut choisir le sexe de son futur enfant par un régime approprié © enfant et choix du sexe | La méthode affiche un taux de succès de 88 %. C'est en tout cas ce qu'affirme le docteur François Papa, un gynécologue au nom prédestiné. Depuis plusieurs décennies, ce spécialiste affine les recommandations alimentaires destinées à aider les futures mères à concevoir la fille ou le garçon tant attendu. Aujourd'hui, il publie une nouvelle version de sa méthode, confortée par de nombreuses études scientifiques internationales. Le Point.fr : Quelles sont les bases de votre méthode ? Dr François Papa : L'idée est de proposer un régime alimentaire qui apporte certains sels minéraux dans des proportions bien définies. En pratique, on se base sur un rapport entre le sodium et le potassium d'une part et le calcium et le magnésium de l'autre. Ces sels minéraux sont présents dans tous les aliments, sans exception, mais pas dans les mêmes proportions. Pour avoir un garçon, il est indispensable d'augmenter les apports en sodium et en potassium et de limiter ceux en calcium et en magnésium. On remet donc aux futures mères une liste d'aliments autorisés avec pour consigne de ne rien manger d'autre. Cette liste est très précise. Premier exemple : les femmes en attente de grossesse ne peuvent pas… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-02-13 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°44 : Neurosciences : regarder l'endroit douloureux du corps réduit la souffrance © douleur et regard | Publiée dans la revue Psychological Science, une étude britannique montre que le seuil de tolérance à la souffrance augmente lorsque l'on regarde la partie du corps endolorie. Un analgésique naturel qui pourrait déboucher sur de nouveaux traitements anti-douleur. C'est en infligeant à 18 volontaires de vives brûlures à la main, et en manipulant un miroir destiné à montrer – ou non – aux "cobayes", l'image de leur membre ainsi traité, que le Pr Patrick Haggard de l'University College de Londres et ses collègues, ont découvert que l'organisme réduit naturellement la douleur éprouvée si le patient se focalise visuellement sur la partie du corps atteinte. Mieux : plus l'image (montrée en temps réel) de la zone en souffrance est grande, plus la tolérance est marquée. La façon dont notre cerveau ressent la douleur est donc à la fois sensorielle et émotive. "Ce que ceci nous montre, c'est la grande plasticité de la manière dont le cerveau se représente la douleur. La vision affecte le sentiment de douleur", explique Francis McGlone, professeur en neurologie à l'université John Moores de Liverpool. Peut-être une nouvelle piste pour de futurs traitements analgésiques. Et l'occasion en tout … suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-02-07 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°43 : Le café est-il bon ou mauvais pour la santé [notamment des enfants]? © café et enfants | Les effets de la caféine sur le cerveau, le cœur et sur certaines maladies sont de mieux en mieux connus. Le débat sur les vertus de la caféine et du café est régulièrement relancé, au rythme de (nombreuses) publications scientifiques. La dernière en date, parue dans le Journal of Pediatrics, s'inquiète de sa forte consommation chez les enfants et de ses effets perturbateurs sur leur sommeil. Cette étude souligne que les petits Américains absorbent une quantité appréciable de caféine par le biais des cocas et autres sodas. Sur 228 enfants de 5 à 12 ans, 75% en consomment quotidiennement en moyenne 52 mg par jour chez les 5-7 ans, soit l'équivalent d'une tasse de thé. La consommation moyenne s'élève à 109 mg par jour pour les 8-12 ans, soit l'équivalent d'une tasse de café. S'agissant d'enfants américains, on peut supposer que leur consommation est supérieure à celle des jeunes Français. Mais, en l'absence de normes nationales, mieux vaut se référer aux doses maximales indiquées par le ministère canadien de la Santé: pas plus de 45 mg/jour avant 7 ans, pas plus de 85 mg/jour avant 12 ans. Pas tous égaux devant la caféine. Sur le plan chimique, la caféine est une méthylxanthine, comm… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-02-02 destinationsante
(externe)
Fil-Infos-Flash n°42 : [Fiables, mais].. . Très chers préservatifs © préservatif et test | Les préservatifs commercialisés en France sont généralement fiables. Bonne nouvelle donc, annoncée par le dernier numéro de 60 millions de Consommateurs, la revue de l'Institut national de la Consommation (INC). En revanche, et là c'est une mauvaise nouvelle, ils sont toujours chers. Très chers même, pour certains ! C'est d'autant plus regrettable que nous vivons des temps de croissance continue de certaines infections sexuellement transmissibles (IST). «Qu'elle semble loin l'époque du préservatif à 1 franc», ne pourra manquer de penser le lecteur de cette enquête publiée entre un banc d'essai sur les micro-ondes et un autre sur les cidres bouchés ! Aujourd'hui, le coût unitaire des capotes frôle plus volontiers un euro qu'un franc… Les auteurs n'ont pas lésiné sur les moyens. Ils se sont en effet procuré 8 000 préservatifs masculins (20 références). Les tests de fiabilité ont été réalisés à l'aide de machines - faut-il le préciser… - et principalement axés sur les risques d'éclatement, la résistance à la chaleur et la détection de zones poreuses, voire de trous. Sur les fronts de la fiabilité et de la sécurité de ces produits donc, les nouvelles sont excellentes. En matière de pri… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-01-25 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°41 : Connaître son ADN n'incite pas à prendre mieux soin de soi © prévention et test génétique | Les personnes qui commandent des tests ADN pour connaître leur prédisposition à certaines maladies ne bouleversent pas pour autant leur hygiène de vie. Alors qu'une start-up d'origine française, Portable Genomics, prévoit de lancer à l'automne une application iPhone permettant de conserver sur soi une trace écrite de son génome, la question de l'utilité des tests ADN à la demande se pose de plus en plus. Interdits en France, ils sont néanmoins en vente libre sur Internet, et de plus en plus d'Américains y ont recours. Moyennant une certaine somme d'argent (de 200 à 19.000 dollars), le client qui a expédié un échantillon salivaire par courrier reçoit en retour une analyse de son ADN et des mises en garde sur certaines pathologies. Plusieurs études se sont penchées récemment sur ce que ces nouvelles connaissances apportaient aux patients au quotidien. De nombreux observateurs s'inquiètent en effet du stress inutile que pourraient générer chez le grand public ces résultats complexes et difficiles à mettre en perspective quand on n'est pas soi-même spécialiste du sujet. En effet, le grand public n'est pas toujours conscient que la génétique n'est pas le seul élément déterminant dans l'… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-01-18 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°40 : Fumer nuit gravement à l'ADN © tabac et ADN | Les effets nocifs sur les chromosomes se manifestent au bout d'un quart d'heure. «Fumer nuit gravement à l'ADN.» La mention pourrait figurer en bonne place sur les paquets de cigarettes à côté de «fumer tue», «fumer bouche les artères» ou «fumer peut entraîner une mort lente et douloureuse». Des chercheurs américains viennent de montrer dans la revue Chemical Research in Toxicology que les chromosomes d'un fumeur sont exposés aux effets délétères du tabac dès les premières bouffées. «Un avertissement sévère».En clair: il n'est pas nécessaire, comme on pourrait le croire, d'attendre des années pour que certains poisons contenus dans la fumée endommagent le matériel génétique et provoquent des cancers. Ce qui revient à dire que même les fumeurs occasionnels ou débutants ne sont pas à l'abri… Pour parvenir à ces conclusions qui constituent «un avertissement sévère» pour les fumeurs, le professeur Stephen Hecht et son équipe de l'Université du Minnesota ont suivi à la trace une substance toxique, le phénanthrène, qui est l'un des nombreux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) produits par la combustion du tabac, dans l'organisme de douze fumeurs volontaires. De précédentes étud… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-01-12 maxisciences
(externe)
Fil-Infos-Flash n°39 : La campagne de sensibilisation sur l'infarctus a été lancée par les cardiologues de France © prévention et infarctus | Une campagne de sensibilisation concernant l'infarctus a été lancée hier, à l'initiative des cardiologues de France. Cette campagne a été baptisée "Infarctus, une question de vie" et a pour but d'informer les Français sur les gestes à adopter face à cet accident cardiaque. Depuis plusieurs années, de nombreux Français sont sensibilisés à l'attitude à adopter face à un infarctus du myocarde. Les campagnes précédentes successives ont permis d'arriver au résultat suivant : 50% des Français savent aujourd'hui qu'une douleur dans la poitrine peut être un signe annonçant un infarctus tandis qu'une enquête Ipsos montre qu'un Français sur trois sait que c'est le Samu qu'il faut appeler dans ce cas là. Mais pour parfaire ce résultat et continuer à faire diminuer le nombre de décès des suites d'un infarctus, une nouvelle campagne de sensibilisation a été lancée et devrait durer au moins deux mois. Celle-ci se décline sous la forme de spots radio puis télévisés afin d'informer les Français sur les facteurs de risques de l'infarctus ainsi que des signes annonciateurs et des gestes à adopter, explique l'AFP. A noter que l'on compte en France environ un décès du fait d'un infarctus toutes les 40… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-01-05 lefigaro
(externe)
Fil-Infos-Flash n°38 : Pourquoi les hommes deviennent chauves? © cheveux et chute | La chute des cheveux serait due à une inactivation de certaines cellules souches. Bonne nouvelle pour les chauves. Ou du moins pour les hommes qui, ne sacrifiant pas forcément à la mode du crâne rasé, vivent mal leur calvitie: une découverte récente les autorise à espérer voir leurs cheveux repousser un jour! Dans une étude publiée mardi dans le Journal of Clinical Investigation, des chercheurs du département de dermatologie de l'université de Pennsylvanie (États-Unis) montrent en effet que la calvitie pourrait être due à l'inactivation des cellules-souches contenues dans les follicules pileux. Et qu'il suffirait donc de les «réveiller» pour que ces microscopiques usines à cheveux se remettent à fonctionner normalement. Pour en arriver à cette conclusion assez surprenante, l'équipe dirigée par George Cotsarelis a comparé les follicules provenant des parties garnies et dégarnies du crâne d'hommes ayant subi une transplantation capillaire. Les chercheurs américains ont alors constaté que le nombre de cellules souches était le même dans les deux cas. En revanche, les follicules prélevés dans les zones chevelues contenaient beaucoup plus de cellules matures, ou «progénitrices», que ceu… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-01-04 TF1.fr
(externe)
Fil-Infos-Flash n°37 : Plus d'1 Français sur 2 doté d'Internet l'utilise pour la santé [enquête 12 pays] © Internet et santé | 59% des Français cherchent des conseils de santé sur le net, mais seulement un quart vérifie la fiabilité des informations, selon une enquête internationale sur la santé réalisée par Ipsos MORI dans 12 pays. C'est une enquête à faire bondir les professionnels de santé. 59% des Français cherchent des conseils de santé sur le net, mais seulement un quart vérifie la fiabilité des informations, selon une enquête internationale sur la santé réalisée par Ipsos MORI dans 12 pays*. 59%, c'est certes moins que les 96% de Russes, mais enfin...Dans le détail, 61% des Français ont recours à Internet pour trouver des informations sur un médicament, 41% cherchent des informations pour faire un auto-diagnostic; Les Américains et les Britanniques sont les plus susceptibles, comparés aux habitants d'autres pays, de consulter le Web en vue de faire un auto-diagnostic (58% d'entre eux l'ont fait), suivis par les Chinois et les Russes (56%). Près de la moitié des Français voudraient pouvoir avoir accès à leur dossier médical et résultats d'examen en ligne (48%), renouvellement d'ordonnance (48%) et prendre rendez-vous avec leur médecin (46%) sur internet. D'autres pays offrent ces dernières facilités… suite, cliquer sur le lien direct (externe)
2011-01-01 mutualité-française
(externe)
Fil-Infos-Flash n°36 : Assurance maladie : tarif des généralistes à 23 Euros en 2011, et médicaments à vignettes bleues moins remboursés © sécurité sociale et tarifs | Les malades paieront plus cher les soins en 2011. La consultation chez le médecin généraliste passe de 22 à 23 euros. Le remboursement des médicaments à vignette bleue baisse de 35 à 30%. Seule consolation : davantage de foyers pourront bénéficier de l'aide à la complémentaire santé. Ce n'est pas 1 euro symbolique ! En 2011, le tarif de consultation des médecins généralistes passe de 22 euros à 23 euros, soit une augmentation de 4,5%. Cette revalorisation représente un coût global de 290 millions d'euros. La précédente augmentation du tarif des généralistes datait du 1er juillet 2007. Cette mesure va être supportée par les ménages et leur complémentaire via le ticket modérateur qui reste à la charge du malade : elle devrait coûter 66 millions d'euros aux complémentaires et 9 millions d'euros aux personnes qui en sont dépourvues. Attention : la facture s'alourdit pour les patients qui consultent un médecin généraliste hors parcours de soins, c'est-à-dire sans passer par la case "médecin traitant". En effet, les consultations hors parcours de soins sont remboursées à seulement 30% par la Sécurité sociale, contre 70% si le patient passe par son médecin traitant. Hors parcours de soins… suite, cliquer sur le lien direct (externe)

Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels