légendes NOUVEAUX LANCEMENTS : DOLOHERP

PRODUIT-SOUCI LABO-DATE INFO SYNTHÉTIQUE
DoloHerp
(glycérol, miel, pépins de raisin, thé vert, sureau)
| solution d'application locale |


Bouton de fièvre légende
Gilbert

2012-02-03
MonAutomedication.fr : innovation astucieuse et bienvenue, Doloherp s'adresse à tous ceux, nombreux, qui n'ont pu s'empêcher de gratter leur bouton de fièvre (au contraire des autres produits disponibles anti-viraux, patchs ou autres qui ciblent plutôt le bouton dès son apparition et sans lésion) ; c'est en fait une solution naturelle (phytothérapie antiseptique) avec un dérivé alcoolique qui mécaniquement (par osmose) délivre la lésion des virus Herpès responsables du bouton de fièvre (ou herpès labial) ; en effet, le virus de l'herpès labial est «stocké» dans l'organisme (nerfs) et s'active périodiquement pour attaquer les cellules labiales (des lèvres) ; une fois que la lésion herpétique est ouverte, les particules virales libres attaquent de nouvelles cellules saines, se multiplient et la plupart des virus se trouve dans la lésion, ce qui peut maintenir l'infection pendant plus de 2 semaines ; dans DoloHerp, une solution osmotiquement active de glycérol crée un flux de liquide vers l'extérieur pour nettoyer la lésion, puis du miel et des extraits de plantes apportent leurs vertus anti-microbiennes et cicatrisantes ; une étude clinique ouverte réalisée sur 82 patients atteints a déterminé une réduction de la concentration en particules virales dans la lésion (2 heures après la 1ère application, la quantité de particules virales située dans la lésion ouverte diminue de -38%, elle est de -70% après 1 semaine et de -100%, donc éradication totale, après 14 jours) ; au niveau clinique, après 7 jours, la lésion a presque complètement disparue, et, pour les signes désagréables associés au bouton de fièvre (sensation de brûlure, de démangeaison et de douleur), ils sont réduits significativement 2 heures seulement après la 1ère application) et peuvent s'oublier après 4 jours de traitement ; en pratique, Doloherp (1 flacon-pompe de 4 ml = 1 traitement) nettoie la plaie et favorise la cicatrisation, en formant un film transparent,… et vise un sourire retrouvé en toute rapidité !
[CTJ : 0.4 €. Prix std.: 6 €]
légende
DoloHerp, Commentaires :
  • [2012-02-13, Bosse-Villeurbanne, comme je suis stressée et gratteuse de nature, et sujette aux boutons de fièvre à répétition, cela pourrait m'intéresser, mais vous ne dites pas tout ; le produit marche-t-il sur plusieurs boutons les uns à côté des autres, certains ouverts, d'autres pas (faut-il alors les percer aussi avant le produit?), le produit s'applique-t-il directement comme un spray ou via un morceau de coton ou un coton-tige, si on l'avale en l'utilisant en spray que se passe-t-il, combien de fois par jour faut-il l'appliquer et combien de jours. Merci !]
  • [2012-02-14, Laboratoires Gilbert, Doloherp s'applique une fois que le bouton de fièvre est ouvert (au stade de lésions ouvertes) ; si plusieurs boutons sont présents et ouverts vous pouvez appliquer la solution sur l'ensemble des boutons ;   Doloherp n'est pas un spray : il s'agit d'un flacon pompe qui permet de délivrer la quantité nécessaire de produit de manière hygiénique ; ainsi, pour l'appliquer c'est simple : sur un doigt bien lavé, déposer quelques gouttes de Doloherp et appliquer directement sur la lésion ; vous pouvez renouveler l'application 3 à 4 fois par jour jusqu'à complète cicatrisation ;   attention, il n'est pas conseillé de mettre l'embout du flacon directement au contact de la lésion pour éviter toute contamination ; le produit est destiné à une application locale et ne doit pas être avalé]
  • [2012-02-22, Bosse-Villeurbanne, je vous remercie beaucoup de ces réponses et aussi le laboratoire du produit… votre site est vraiment sérieux et la réponse du labo l'est tout autant… mais, et il y a un mais… toutes les réponses à mes questions ne figurent pas, comment l'expliquez-vous (pouvez-vous relancer) ? [2012-02-22, «MonAutomedication.fr» : vous aussi êtes très sérieuse (y compris dans le suivi)… les (petites) réponses qui vous manquent ne peuvent être couvertes par le laboratoire (ni par le site, désolé)… elles relèvent d'un professionnel de santé qui répond en fonction de chaque personne (qui est unique), qu'il soit le médecin traitant (par exemple, pour les boutons de fièvre multi-récidivants, au moins pour le premier diagnostic) ou le pharmacien de confiance… c'est ce que nous vous suggérons : en parler à votre pharmacien comme premier contact dans votre cas et pour ce produit en particulier]


Discussion terminée (3 commentaires au maximum)  


Actualisation: 22-Février-2012
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels