légendes NOUVEAUX LANCEMENTS : ARNICALME

PRODUIT-SOUCI LABO-DATE INFO SYNTHÉTIQUE
Arnicalme
(arnica)
| comprimé orodispersible |


Bleu légende
Boiron

2012-06-21
MonAutomedication.fr : pour traiter hématomes (bosses), ecchymoses (bleus), contusions (coups) et même (selon le laboratoire) fatigue musculaire, Arnicalme est une nouveauté homéopathique à statut de médicament formulée à base d'Arnica montana (une plante traditionnellement utilisée dans ces indications) avec une haute dilution de 9CH (= dilué un million de fois) ; c'est, à notre connaissance, le 1er et en tout cas actuellement le seul produit homéopathique en France ne contenant que de l'arnica (il existe des complexes contenant de l'arnica avec d'autres extraits de plantes) ; le produit est adapté à une très large palette d'âge (seule la posologie varie en fonction de l'âge) depuis les bambins (dès l’âge de 18 mois) jusqu'aux seniors, en passant par les sportifs, pour l'entraînement, la compétition, sans risque de dopage ; il est présenté sous forme de comprimé orodispersible (2.5 mg), simple d’utilisation, car il ne nécessite pas d’eau (il fond rapidement tout seul sous la langue) ; comme pour toute homéopathie, il n'y a pas d'interaction, ni de contre-indication (chez l'enfant de 18 mois à 6 ans : il faut faire dissoudre le comprimé dans un peu d'eau avant la prise, en raison du risque de fausse route, comme pour tous les produits à avaler) ; la posologie pour l'adulte est de 2 comprimés 3 fois par jour, à distance des repas (maximum 7 jours), ce qui fait pour un prix public conseillé autour de 5.5 € (non remboursable), un CTJ raisonnable     ; à savoir : c'est le 3ème produit de Boiron à base d'arnica, mais les 2 autres, Arnigel (un gel transparent anti-œdémateux) et Arnispray (un spray apaisant, incluant hamamélis et menthe poivrée, en format pocket) sont davantage de la phytothérapie [additif du 30 Janvier 2013 : comme pour Arnigel, Boiron a demandé et obtenu que ce produit soit disponible en libre accès (médication officinale) dans toutes les pharmacies qui le peuvent, à compter de 2013]
[CTJ : 0.8 €. Prix std.: 5.5 €]
légende
Arnicalme, Commentaires :
  • [2012-07-03, Nadette-LeMans, je crois que vous n'avez pas bien vérifié en affirmant qu'Arnicalme est le seul produit homéopathique en France ne contenant que de l'arnica, car mon (médecin) homéopathe m'en prescrit à l'occasion, n'est-ce pas ? «MonAutomedication.fr», désolé Nadette, il semble que notre affirmation est bien correcte, mais pour être tout à fait clairs, nous aurions dû re-préciser que sur ce site nous ne considérons que les produits industrialisés avec nom de marque (donc, vous pouvez avoir des prescriptions personnalisées de préparations homéopathiques prescrites et dispensées par votre pharmacien de confiance… et souvent dans ce cas, ces petits tubes sont multiples, car l'homéopathe vise spécifiquement le terrain du patient -pour rester très simple- et c'est bien différent des produits industriels analysés ici, achetés directement en officine ou après le seul conseil du pharmacien pour un besoin précis, en automédication) ; pour l'anecdote (en essayant d'être complet), il y a d'autres produits homéopathiques actuellement avec de l'arnica, mais avec d'autres composants (pour former des associations et obtenir des complexes) comme Arnica Complexe n°1 de Lehning pour les mêmes signes qu'Arnicalme, ou bien Homéogène 9 de Boiron pour les maux de gorge, enrouements et laryngites ou encore Ménocynésine de Boiron, pour les bouffées de chaleur et autres troubles de la ménopause (etc.)]
  • [2012-07-04, Aurélie-Strasbourg, votre produit est intéressant pour moi car je suis sportive (judo) et j'ai un petit Aurélien de 5 ans qui doit avoir hérité des gènes casse-cou de sa maman… pouvez-vous me dire comment s'articulent les différents produits présentés ici, Arnigel que j'utilise déjà, et les 2 autres, le nouveau Arnicalme et Arnispray qui paraît bien adapté à mon casse-cou car il aime bien le pschitt du spray ? Et qu'est-ce que je gagnerais avec le nouveau en plus ? «MonAutomedication.fr», Aurélie, merci de cette question très pratique… il faut bien distinguer les produits de Boiron à visée locale (ou topique dans le langage spécialisé) comme Arnigel qui est un gel à l'arnica pour masser la zone à traiter (par contact avec la main) ou comme ArniSpray qui est un spray pas seulement avec de l'arnica (sans contact de massage avec la zone qui fait mal -un plus pour Aurélien-, et qui apporte sensation de fraîcheur et qui a une dimension ludique pour les enfants), d'une part, et d'autre part le tout nouveau produit de Boiron, Arnicalme, à visée générale (ou systémique dans le langage spécialisé) ; en fait, votre idée d'envisager d'associer le nouveau, général, et un des 2 anciens, local, est tout à fait sensée… pour une stratégie globale, associant 2 produits complémentaires… et puisque vous avez un petit garçon de 5 ans, cela peut vous rappeler qu'il n'y a pas si longtemps vous avez, peut-être, suivi une stratégie semblable, associant traitement local et général, par exemple avec l'homéopathie, pour ses douloureuses poussées dentaires]
  • [2012-07-05, Bélotte-Biarritz, je suis une adepte très ancienne de l'homéopathie et j'ai essayé tout de suite Arnicalme (avec satisfaction) qui dit bien ce qu'il veut être et faire, et je voudrais poser une question que je me suis toujours posée ne connaissant pas les bases théoriques de l'homéopathie, et c'est rare un tout nouveau produit en homéo… dans un produit comme Arnicalme, comment le laboratoire décide-t-il de la dilution finale (vous dites un million de fois… après des tests ? selon des calculs propres à l'homéopathie ?), à moins que ce ne soit pas lui, mais le gouvernement, je veux dire une organisation de santé ? (attention, par pitié, donnez-moi une réponse simple sans jargon ronflant), «MonAutomedication.fr», Bélotte, désolé de répondre avec retard à votre question mais nous avons dû faire appel à une experte pour votre question pointue et originale qui dépasse nos compétences… la décision du dosage retenu pour un produit homéopathique industriel repose sur le savoir faire du laboratoire (Boiron en l'occurrence) validée par une autorisation des organismes de santé ; pour bien comprendre (et rester simple comme vous le souhaitez), il faut savoir qu'il y a 2 approches en homéopathie, une pratique individualisée (le médecin prescrit un dosage et une formule qu'il a choisis en fonction du profil de chaque personne concernée) et une pratique dite universelle qui vise tous les profils et toute la population pour des produits d'automédication (avec un dosage et une formule que l'on pourrait qualifier de moyenne)… et que ces 2 pratiques ne sont pas contradictoires (voire même bénéfiques l'une à l'autre) ; concrètement, avant toute demande d'homologation aux autorités pour un médicament homéopathique d'automédication comme Arnicalme, le laboratoire a des contacts étroits avec les médecins prescripteurs d'homéopathie individualisée, généralistes ou spécialistes homéopathes, et analyse leur retour d'expérience pour une indication particulière ; prenons l'exemple de l'arnica : les (nombreux) médecins qui prescrivent depuis longtemps de l'arnica homéopathique à 4 CH, 5 CH, 9 CH ou 30 CH ont observé que pour les indications recherchées c'est le dosage à 9 CH qui convient au plus grand nombre pour une pratique dite universelle, d'où la décision de Boiron de commercialiser Arnicalme à 9 CH en visant le plus grand nombre]


Discussion terminée (3 commentaires au maximum)  


Actualisation: 30-Janvier-2013
Lire attentivement les PAR, Principes d'une Automédication Réussie
Demander toujours conseil au Pharmacien-Conseil de confiance, à proximité
Si les symptômes persistent, consulter sans tarder le Médecin-Traitant

Avertissement : compte tenu des limitations bien connues de la communication virtuelle via Internet (à côté d'atouts incontestables) et des risques incontournables d'obsolescence encourus par toute information scientifique, l'utilisation du site Internet «MonAutomedication.fr» par un internaute-visiteur doit prendre en compte les réserves suivantes : (1) l'information fournie, synthétique, non exhaustive, volontairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, doit être obligatoirement validée et éclairée par la relation face-face avec un professionnel de santé, notamment le pharmacien-conseil (l'information ne peut en aucun cas se substituer à cette relation directe essentielle, technique et humaine), (2) la responsabilité des conséquences dommageables résultant d'une information manquante, d'une erreur, d'une obsolescence, d'un défaut d'actualisation ou d'une mauvaise compréhension, ne peut en aucune manière être imputée au présent site Internet
Mission : le site Internet «MonAutomedication.fr» a pour objectif de stimuler un dialogue concret, éclairé et équilibré entre le consommateur-internaute et le pharmacien-conseil, pour une stratégie raisonnée de santé personnelle et une automédication responsable face aux petits problèmes de Santé de la vie courante, par une information de qualité, synthétique, pratique, actualisée et rapide, mais intentionnellement incomplète et simplifiée, clairement limitée aux besoins pratiques de l'internaute-visiteur, et non individualisée en fonction de profils personnels